Piano au cœur de la ville McGill souffle 10 bougies

Posted on Wednesday, March 15, 2017
Le comité directeur de Piano au cœur de la ville Montréal. De gauche à droite, Janet Chan, Shanil Wijesinghe, Charlotte Ebsary, George Teng, Jennifer Wang, Yifan Ling, Emily Yun, et Crystal Sequeira. Absente de la photo : Connie Li.

Le comité directeur de Piano au cœur de la ville Montréal. De gauche à droite, Janet Chan, Shanil Wijesinghe, Charlotte Ebsary, George Teng, Jennifer Wang, Yifan Ling, Emily Yun, et Crystal Sequeira. Absente de la photo : Connie Li.

Depuis 10 ans, des centaines d’élèves montréalais ont pu s’initier au piano grâce aux cours offerts par des étudiants bénévoles de l’Université McGill.

Offerts dans les écoles primaires, ces services sont le fruit du travail de la division montréalaise de l’organisme pancanadien Piano au cœur de la ville, dont l’objectif est d’offrir une éducation musicale à des jeunes de 7 à 12 ans issus de milieux défavorisés.

« Cette année, on s’est implanté dans une nouvelle école (École Barthélemy-Vimont), et c’est toujours un gros projet, dit fièrement Shanil Wijesinghe, codirecteur de Piano au cœur de la ville Montréal. C’est vraiment une preuve que le programme jouit d’une bonne réputation auprès des autorités scolaires montréalaises. »

M. Wijesinghe prend part à ce projet depuis qu’il s’est inscrit à McGill, il y a trois ans. Pour cet étudiant en économie, il s’agit d’une occasion de donner à la communauté et de « rester en contact avec la musique ».

« J’adore travailler avec les enfants, j’adore la musique et c’est une manière de donner libre cours à ma créativité », explique-t-il.

Après une décennie d’activité dans la métropole, Piano au cœur de la ville Montréal souhaite désormais améliorer son service tout en rejoignant un plus grand nombre d’enfants.

L’an dernier, les premiers jalons d’un projet de prêt de claviers ont été jetés afin de permettre aux élèves de poursuivre leur apprentissage à l’extérieur des heures de cours. Grâce aux 4000 $ récoltés dans le cadre d’une campagne de sociofinancement Semer le changement de l’Université, Piano au cœur de la ville Montréal a pu faire l’acquisition de huit claviers Yamaha qui serviront bientôt aux jeunes musiciens en herbe.

Bénévoles recherchés

Le succès que connaît Piano au cœur de la ville Montréal est le résultat d’inlassables efforts. Comme pour plusieurs organismes sans but lucratif, le nerf de la guerre est le bénévolat.

Cette année, environ 70 jeunes de quatre écoles montréalaises (École primaire Edward Murphy, École primaire St. Gabriel, École Champlain et École Barthélemy-Vimont) ont suivi des cours données par 36 étudiants.

Afin de recruter un plus grand nombre de bénévoles, Shanil Wijesinghe souhaite notamment décloisonner Piano au cœur de la ville Montréal de la communauté universitaire mcgilloise et élargir son recrutement auprès d’étudiants d’autres universités montréalaises. S’il réussit son pari, un plus grand nombre de jeunes pourront en bénéficier.

« Une enseignante m’a raconté qu’elle avait observé des améliorations dans le comportement de deux jeunes très turbulents de sa classe après que nous ayons commencé à leur enseigner, se souvient M. Wijesinghe. Je crois que le piano est vraiment un bon outil de défoulement pour les jeunes qui ont beaucoup d’énergie et qui ne peuvent pas trop s’exprimer à la maison. Au fur et à mesure qu’ils progressent, les élèves développent leur estime de soi, et c’est très gratifiant. »

Récital Piano au cœur de la ville Montréal

Les élèves de Piano au cœur de la ville Montréal présenteront leur deuxième récital annuel le 1er avril à compter de 1h15 lors d’un spectacle au local c-201 de l’École de musique Schulich de l’Université McGill.

Renseignements

 

 

 

Share this article

Category: McGill dans la ville

Post a Comment

  1. You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>