Tendre la main aux communautés

Posted on Friday, April 4, 2014
Madugandi trip May 13 (43 of 189)

Catherine Potvin porte des peintures ornementales que les Emberá dessinent avec le jus du fruit jagua. Photo: Sean Mattson, STRI

CATHERINE POTVIN EST À LA FOIS CHERCHEUSE, PROFESSEURE, MILITANTE, JOURNALISTE ET AVENTURIÈRE. Dans une série de vidéos filmées et produites avec ses étudiants, la professeure de biologie s’adresse à la caméra tout en descendant une rivière panaméenne à bord d’une pirogue, à l’issue d’un trajet de 11 heures (trois heures en auto, cinq en canot, et trois à pied) vers la forêt où elle effectue ses recherches.

Experte renommée des changements climatiques et de l’écologie des forêts tropicales, Catherine Potvin a reçu en 2012 la Médaille Miroslaw Romanowski de la Société royale du Canada pour ses recherches sur les problèmes environnementaux, et elle travaille sans relâche à promouvoir un débat public éclairé sur ces questions.

Madugandi trip May 13 (25 of 189)

Un séjour de recherche en territoire Madugandi à l’est du Panama, sous la direction de Catherine Potvin et de dirigeants de communautés autochtones, en mai 2013, visait à vérifier une carte lidar du carbone créée par le STRI et l’Observatoire aéroporté Carnegie. Photo: Sean Mattson, STRI

On peut visionner ses vidéos sur une page Facebook nommée McGill au travail, où elle parle de ses travaux et publie des récits personnels. Un des segments présente la chercheuse accompagnée de ses étudiants, sous le ciel bleu de la Californie, visitant l’Institut Carnegie pour la science à Stanford.

La scène suivante nous transporte dans un laboratoire où elle explore l’utilisation de la télédétection par laser lidar afin d’estimer des stocks de carbone. L’engagement social et les liens avec la communauté sont au coeur du travail de la professeure Potvin. En partenariat avec l’Institut de recherche tropicale Smithsonian (STRI), elle dirige la Session d’études sur le terrain au Panama, un programme intensif de 15 semaines qui permet à 26 étudiants mcgillois une immersion dans la complexité des écosystèmes panaméens.

Elle a mis en place et dirige la Sustainable Canada Initiative, un projet auquel prennent part au-delà de 50 chercheurs universitaires de plusieurs disciplines des quatre coins du pays. En vue de la Conférence de l’ONU sur les changements climatiques de 2015, cette initiative vise à inciter les Canadiens à prendre part aux discussions sur les mesures à mettre en place afin de réduire les empreintes écologiques individuelle et sociétale.

« Les gens comprennent que les carburants fossiles sont dangereux, mais ils ne voient pas comment leurs actions individuelles peuvent faire une différence. Ils attendent que le gouvernement prenne l’initiative », soutient la chercheuse. « Nous souhaitons nous adresser aux décideurs et aux partis politiques locaux et fédéraux afin de faire avancer les mesures de réduction des gaz à effet de serre et promouvoir le développement durable pour l’avenir du Canada. »

Ces travaux reçoivent l’appui de l’Institut de science et de politique publique Trottier.

Share this article

Category: Research

Tag:

Comments are closed.