À l'avant-garde de l'innovation

Posted on Friday, April 26, 2013

TROIS CHERCHEURS DE L’UNIVERSITÉ McGILL SONT LES PLUS RÉCENTS LAURÉATS D’UNE SUBVENTION DE PRÈS DE 11 MILLIONS DE DOLLARS DU FONDS DE L’AVANT-GARDE de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI).

Ces fonds, pour lesquels le gouvernement du Québec consentira un montant équivalent, serviront à l’achat de matériel de pointe qui sera mis à la disposition de chercheurs aux quatre coins de
Montréal, de la province et du pays, dans le but de favoriser une meilleure compréhension des nanotechnologies, des biomolécules et de la structure de l’atome.

Le professeur de physique PETER GRÜTTER effectue des recherches en nanosciences – il examine et manipule des nano-objets, tels que des électrons, des molécules et des synapses. La subvention de 4,5 millions de dollars qu’il a reçue de la FCI lui permettra d’équiper son laboratoire d’outils nanométriques à la fi ne pointe de la technologie et de former de nouveaux étudiants à des
techniques expérimentales visant à établir des normes internationales pour des applications à l’échelle nanométrique en télécommunications, en médecine et en informatique.

KALLE GEHRING, professeur au Département de biochimie, recevra 4,8 millions de dollars pour un projet entrepris conjointement avec l’Université de Montréal dans le but de promouvoir des
recherches pour examiner de plus près des biomolécules et leur rôle dans diverses maladies neurodégénératives, telles que la maladie de Parkinson, ou encore la croissance de bactéries
résistantes aux antibiotiques observée en présence de certaines maladies infectieuses. Les fonds contribueront aussi à l’achat de microscopes et de matériel robotique servant à l’examen et à
la production de cristaux de protéines.

Une autre contribution de 1,5 million de dollars servira à l’achat d’un microscope électronique perfectionné et de matériel de laboratoire pour les travaux de MARC McKEE, professeur de médecine dentaire, portant sur les ultrastructures cellulaires
et leur rôle dans le diagnostic des maladies, ainsi que sur la réparation et la régénération des tissus. Ces instruments sont uniques au Canada et permettent d’examiner et de manipuler des molécules à une température de -140 degrés Celsius, ainsi que
dans divers états.

Le Fonds de l’avant-garde de la Fondation canadienne pour l’innovation fi nance des projets d’infrastructure novateurs et soutient l’exploration de nouvelles voies de recherche prometteuses.

Share this article

Category: Research

Tag:

Comments are closed.