50 ans de dons: L’historique d’une bourse d’études par Marilyn McDonald Dubuc, B. Sc. (H. Ec.) 1952

Features

La sororité internationale Beta Sigma Phi, fondée en 1931, à Kansas City, au Missouri, a comme devise Life, Learning and Friendship (Vie, apprentissage et amitié). La première section à Montréal a été établie en 1937 sous le patronage de Mme P. Casgrain.

En 1971, Beta Sigma Phi International a lancé un programme de bourses d’études au Canada, attribuant 1 000 $ à un collège approprié dans chacune des dix provinces. Notre section a reçu 500 $. À l’époque, notre membre Margaret MacWilliams était la secrétaire d’Helen Neilson, B.H.S. 1939, M. Sc. 1948, directrice de l’École d’économie domestique (Household Science) au Collège Macdonald de l’Université McGill. Le Comité des bourses d’études du conseil municipal a convenu de sélectionner des étudiants en règle en économie domestique, à qui une aide financière serait utile.

Cette année, nous attribuerons la bourse Beta Sigma Phi à notre 50récipiendaire. Au cours des 50 dernières années, un total de 58 915 $ en aide financière a été accordé aux étudiants de ce qui est maintenant l’École de nutrition humaine – une réussite impressionnante!

Nous avons eu la chance que chaque boursier et boursière nous envoie une lettre de remerciement, ainsi que quelques informations personnelles et sur leurs ambitions futures. Nous invitons les récipiendaires à notre banquet annuel de la Journée du fondateur en avril et la plupart ont pu y assister. Ils ont ainsi l’occasion de parler de leurs expériences et d’en apprendre davantage sur l’organisation et sa mission.

Je suis impliquée dans la bourse depuis le début et j’ai vu à quel point le changement de maturité chez les étudiants et l’évolution de l’éducation qu’ils reçoivent sont vraiment extraordinaires. Je peux confirmer que tous les récipiendaires méritants travaillent très fort et participent à d’autres organisations et activités de Macdonald. La rapidité de la technologie dont ils disposent les oriente vers l’avenir. Je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec mes quatre années à Macdonald pour obtenir un diplôme de diététique en 1952. Beaucoup de choses se sont passées depuis, mais c’est très enrichissant de garder ce lien avec Macdonald et les étudiants.

Le montant de la bourse Beta Sigma Phi a également augmenté au fil des ans, grâce à des dons de notre conseil municipal, de nos sections de Montréal, de particuliers, d’autres diplômés et, pour les 10 dernières années, grâce à un don généreux du Club Kiwanis Lakeshore Montréal. En tant que diplômée de la Faculté, faire un don annuel pour soutenir les étudiants a été très gratifiant. Collectivement, cette bourse fait une différence dans la vie d’un jeune homme ou d’une jeune femme.

Nous avons hâte de rencontrer notre 50récipiendaire à l’aube de ce nouveau semestre, qui s’annonce sous de meilleurs auspices.

Comments are closed.