Le programme de stages de la Famille Bieler, gage de travailleurs et d’une expérience essentiels

Features

[Read in English…]

| Caitlin MacDougall

Le programme de stages de la Famille Bieler permet depuis plus de 10 ans à des centaines d’étudiants de bénéficier d’un soutien et d’une expérience professionnelle précieuse. Au cours d’une année moyenne, de 50 à 60 étudiants s’inscrivent afin de recevoir des crédits pour des stages à plein temps d’au moins 10 semaines. Lorsque l’Université McGill a annoncé sa fermeture à la mi-mars pour respecter les politiques gouvernementales en matière d’éloignement social et de quarantaine en raison de la COVID-19, le personnel du campus a dû faire vite pour continuer à offrir des possibilités de stages de haute qualité aux étudiants de premier cycle.

Travailleurs essentiels

Kendra Gray, Internship OfficerKendra Gray, agente de stages à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement, a vite pris la mesure de la situation pour les étudiants inscrits aux stages d’été. McGill interdisait les stages non essentiels et tous les voyages internationaux pour le personnel et les étudiants – se tenant pour environ 25 % à l’étranger. Par bonheur, comme la Faculté est axée sur les sciences appliquées, nombre de postes de stage sont jugés essentiels dans les secteurs de l’agriculture, des sciences alimentaires et du génie des bioressources, en particulier. L’équipe a pu approuver une trentaine de stages après les avoir examinés individuellement pour s’assurer que tous les protocoles de sécurité étaient en place.

Voici des exemples de stages qui ont été jugés essentiels : assurance et contrôle de la qualité dans une entreprise alimentaire basée à Montréal (personne étudiant en science alimentaire); recyclage de déchets chimiques dans une entreprise de services environnementaux de la région de Montréal (personne étudiant en génie des bioressources); et travaux agricoles dans les régions de Montréal et de Sherbrooke (étudiants en sciences de l’agriculture et de l’environnement).

Faire preuve de flexibilité, voilà la clé

Janina Ruffini worked spent her internship in Professor Jennifer Ronholm's lab

Janina Ruffini, alors étudiante en 3e année au 1er cycle en sciences de la vie – microbiologie et biotechnologie, a travaillé comme chercheuse de premier cycle au laboratoire Ronholm du campus Macdonald à l’été 2019, où elle a extrait l’ADN de 180 isolats d’E. coli et de S. aureus provenant de cas de mammite bovine.

 

Les stages des étudiants commencent en général en mai. Cette année, vu l’incertitude causée par la pandémie de la COVID-19, les directives concernant les dates de début et la durée des stages ont été assouplies afin de répondre aux besoins des employeurs. Certains étudiants peuvent effectuer leur stage à distance depuis leur domicile. Et les étudiants étrangers peuvent réaliser des stages dans leur communauté d’origine, pourvu qu’ils respectent les réglementations locales.

« Nous sommes conscients que le monde du travail proposera de plus en plus d’options de travail à domicile aux étudiants, et nous reconnaissons donc que les stages à domicile constituent une formation importante », explique Gray. « Il se peut que le télétravail soit autorisé à l’avenir », ajoute-t-elle.

Le bureau a aussi pris contact avec les chercheurs du campus Macdonald afin de les informer du financement public aux fins de l’embauche d’étudiants, pour accroître le nombre de stages locaux.

Un financement d’environ 45 000 $ continuera d’être accordé aux étudiants du programme de stages, afin de couvrir, entre autres, les coûts directs de transport, d’hébergement et de fournitures. Les bourses de stage ne constituent pas un salaire pour les étudiants et le plus grand nombre possible d’étudiants sont soutenus, tant que leur travail répond aux exigences du cours.

Essentiels à plus d’un titre

Sarah Foster examines a barley field during her 2019 summer internship

Sarah Foster, alors étudiante en 2e année au 1er cycle en agroéconomie, examine l’état et le stade de croissance d’un champ d’orge, tout en travaillant comme stagiaire en agroentreprise durant l’été 2019 chez Richardson Pioneer à Dawson Creek, C.-B. (Photo : Dallas Herie)

Bien qu’une expérience professionnelle pratique soit un élément clé du curriculum vitae des étudiants et les prépare au marché du travail, les stagiaires sont également des membres importants de l’équipe de nombreuses industries locales essentielles qui ont besoin de personnel qualifié pour fonctionner pendant leur saison de pointe. La production agricole et la transformation agroalimentaire en particulier ne cessent pas en cas de pandémie – elles deviennent encore plus importantes pour garantir un système alimentaire sûr et sans risque.

L’expérience précieuse que les étudiants acquièrent durant un stage en entreprise agricole les aidera à trouver un emploi, souvent dans l’entreprise où ils ont effectué leur stage, à la fin de leurs études. Selon une étude réalisée en 2017 par l’Université de Guelph, quatre emplois sont disponibles pour chaque diplômé d’un programme agricole ou agroalimentaire en Ontario – des chiffres qui se reflètent au Québec et dans tout le Canada, l’écart entre le nombre d’employés formés et les offres d’emploi se creusant chaque année.

Comment participer

Si vous avez des offres de stage que vous souhaitez annoncer pour l’été, veuillez contacter kendra.gray@mcgill.ca. Il est aussi possible de soutenir le programme de stages par un don. Vous pouvez découvrir les expériences des stagiaires de 2019 ici.

Comments are closed.