en direct 2020

Les stéroïdes sont des médicaments anti-inflammatoires utilisés pour traiter un large éventail d’affections, et l’un d’entre eux – la dexaméthasone orale ou intraveineuse – s’est révélé efficace pour améliorer la survie des patients atteints de formes graves de COVID-19. D’autres médicaments de la même famille pourraient-ils traiter des cas plus légers de COVID-19 ? C’est ce que pense une équipe de chercheurs de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM).
À lire ►

 


en direct 2020

Le Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 du Canada annonce aujourd’hui son soutien à une étude portant sur des échantillons sériques prénataux (provenant d’échantillons de sang de femmes enceintes prélevés dans le cadre des tests standards). Cet investissement de 3,1 millions de dollars permettra de surveiller les tendances qui concernent le niveau d’infection au SRAS-CoV-2 chez les femmes enceintes de l’ensemble des provinces et territoires du Canada. Nous obtiendrons ainsi un portrait pancanadien des infections de populations qui découlent de la première vague d’infections au nouveau coronavirus, en plus d’une indication du moment où le virus pourrait être arrivé au Canada.
À lire ►

 


en direct 2020

Une nouvelle étude menée au Centre de recherche sur le cancer Goodman (CRCG) de l’Université McGill a mis en évidence des changements biologiques importants chez des souris exprimant une forme mutante activée du récepteur alpha des œstrogènes (ERa), ce qui apporte un nouvel éclairage sur le rôle de ce gène important dans le développement et le cancer.
À lire ►

 


en direct 2020

Le dépistage actif de grands groupes de personnes présentant un risque accru de contracter le Syndrome respiratoire aigu sévère Coronavirus-2 (SRAS-CoV-2) devrait faire partie de la stratégie canadienne visant à ramener les gens en toute sécurité à l’école et au travail, selon une étude menée à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) et publiée dans CMAJ, le journal de l’Association médicale canadienne. Les auteurs proposent une approche de dépistage qui semble à la fois abordable et raisonnable, compte tenu de la réponse fiscale fédérale à la pandémie et des conséquences sociales et économiques désastreuses qu’une deuxième vague non contenue pourrait avoir.
À lire ►

 


en direct 2020

La lutte contre la COVID-19 doit être menée sur plusieurs fronts. L’adhésion du public aux mesures de lutte contre l’infection est essentielle, tout comme la recherche pour développer un vaccin. Mais, même lorsqu’un vaccin sera au point, les cas ne disparaitront pas et de nombreux patients auront encore besoin d’un traitement. En ce sens, la reconversion de médicaments pourrait être un moyen rapide, sûr et rentable de développer de nouvelles thérapies pour la COVID-19.
À lire ►

 


en direct 2020

Une nouvelle étude cosignée par la Dre Lily Hechtman, psychiatre pour enfants et adolescents à l’Hôpital de Montréal pour enfants et scientifique senior à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, jette un nouvel éclairage sur l’importance de poursuivre le traitement du TDAH longtemps après l’enfance et l’adolescence si les symptômes persistent.
À lire ►

 


en direct 2020

L’itinérance coûte cher aux Canadiens, mais l’argent dépensé pourrait être beaucoup mieux investi. D’après une nouvelle analyse dirigée par des chercheurs de l’Université McGill, il est financièrement plus avantageux de trouver un logement stable aux sans-abri vivant avec des troubles mentaux graves qu’à ceux qui ont des besoins modérés. Une stratégie axée sur l’accès à un logement permanent pour ces personnes génère des économies équivalant environ aux deux tiers de son coût.
À lire ►

 


en direct 2020

Dans le cadre de la mobilisation mondiale face à la COVID-19, l’Institut de recherches cliniques de Montréal a adapté ses installations pour répondre aux besoins de la communauté scientifique en matière de tests moléculaires. Le laboratoire de confinement niveau 3 (NC3) de l’IRCM a récemment été rehaussé et certifié pour permettre aux chercheurs d’évaluer des agents présentant un potentiel thérapeutique contre des pathogènes dangereux comme la SARS-CoV-2.
À lire ►

 


en direct 2020

Une découverte liée à un gène régissant la production d’énergie dans des cellules souches cancéreuses pourrait mener à un traitement plus efficace du glioblastome. En effet, selon une étude dirigée par l’Université McGill et parue dans la revue Nature Communications, la suppression du gène OSMR peut accroître l’efficacité de la radiothérapie.
À lire ►

 


en direct 2020

À quel moment survient la mort? Une nouvelle publication co-dirigée par le Dr Sam Shemie, spécialiste des soins intensifs à l’Hôpital de Montréal pour enfants et membre de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, propose un consensus sans précédent sur la question de savoir quand et comment survient la mort cérébrale. L’article, publié récemment dans le Journal of the American Medical Association, expose explicitement les normes cliniques minimales de mort cérébrale chez les adultes et les enfants, assorties de directives claires pour différentes situations cliniques.
À lire ►