en direct 2020

Dr Penfield avait une vision holistique des soins de santé, laquelle servirait de fondement à de constantes innovations au Neuro et au-delà. Son but était de créer un institut où les cliniciens et les scientifiques issus de différentes disciplines travailleraient côte à côte . Il avait également compris que les patients étaient une composante essentielle du continuum de soins de santé, et non seulement à titre de participants passifs.Cette approche intégrée en matière de recherche est ancrée dans les démarches du Centre Azrieli de recherche sur l’autisme et du Réseau pour transformer les soins en autisme, tous deux hébergés au Neuro.
À lire ►

 


en direct 2020

Blake Richards est professeur adjoint à l’Institut neurologique de Montréal et à l’École d’informatique de l’Université McGill, Blake Richards est également membre du corps professoral de l’Institut québécois d’intelligence artificielle.
À lire ►

 


en direct 2020

Pour comprendre à quel point l’échographie obstétricale a évolué à l’HGJ, soulignons que ce n’est que récemment, soit dans les années 1980, que cette fonction alors affiliée au Service de radiologie est devenue un service autonome, de surcroît responsable de former les résidents en radiologie à réaliser ces examens. Aujourd’hui, 30 ans après sa création, le Service d’échographie obstétricale effectue environ 13 000 examens par année sur au moins 3 900 femmes pour diverses raisons, incluant pour déterminer la viabilité de la grossesse et la présence d’anomalies dans le fœtus.
À lire ►

 


en direct 2020

Professeur adjoint au Département de neurologie et de neurochirurgie de l’Université McGill, Jean-François Poulin est arrivé au Neuro en 2019. Ses recherches ont joué un rôle crucial dans caractérisation de la diversité moléculaire des neurones dopaminergiques, qui sont essentiels au bon fonctionnement du cerveau – même s’ils représentent moins de 0,001 % de la masse cellulaire neuronale.
À lire ►

 


en direct 2020

Le rythme effréné du travail clinique et universitaire laisse souvent bien peu de temps pour la formation en pédagogie. Pour aider à relever ce défi, le Bureau de la formation professorale de la Faculté de médecine de l’Université McGill et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal se sont associés pour créer une nouvelle série de brèves capsules de formation destinée aux superviseurs et aux enseignants.
À lire ►

 


en direct 2020

Le Dr Ronald Melzack, un pionnier de renommée mondiale dans le domaine de la douleur chronique et du contrôle de la douleur, qui a consacré sa vie à révolutionner la médecine de la douleur, est décédé le 22 décembre 2019. Leader visionnaire, le Dr Melzack a cofondé la première clinique de la douleur à l’Université McGill, où il a occupé le poste de directeur de la recherche de 1974 à 2000. La clinique a par la suite été connue sous le nom d’Unité de gestion de la douleur Alan-Edwards du Centre universitaire de santé McGill, qui est devenue un chef de file mondial dans la gestion de la douleur et la médecine de la douleur dans les domaines clinique, éducatif et de la recherche.
À lire ►

 


En direct 2019

Jo Anne Stratton, professeure adjointe au Département de neurologie et neurochirurgie de l’Université McGill, a intégré le Neuro en 2019. Ses domaines de spécialisation sont la neuroimmunologie et la régénération des neurones. Elle cherche à faire avancer les connaissances sur la plasticité et les mécanismes de réparation du système immunitaire.
À lire ►

 


En direct 2019

Même si le vapotage a été retenu comme moyen d’aider les fumeurs à abandonner le tabac, le cconseiller agréé en sevrage du tabac de l’HGJ recommande de recourir aux produits de vapotage seulement en cas de circonstances extrêmes. En effet, dans le cadre d’une séance d’information publique tenue à la nouvelle résidence de l’Université McGill le 27 novembre, Joseph Erban, du Centre de prévention du cancer de la famille Stroll de l’HGJ, a reconnu que le vapotage avait aidé certaines personnes à abandonner la cigarette de tabac, mais a souligné du même souffle qu’il n’était pas prêt à promouvoir l’usage de produits n’ayant pas été soumis à des essais cliniques ni à d’autres formes de tests rigoureux.
À lire ►

 


En direct 2019

Lucie Lacroix a toujours rêvé de pouvoir se rendre avec son mari à Cinque Terre, une région pittoresque au bord de falaises donnant sur la mer dans le nord-ouest de l’Italie. Malheureusement, ce voyage n’a jamais pu se faire. Toutefois, grâce au casque de réalité virtuelle qu’on lui a fourni dans le Service des soins palliatifs de l’HGJ, Mme Lacroix a enfin eu la chance de s’immerger dans les splendeurs de Cinque Terre, tout en ressentant à ses côtés la présence de son défunt mari. Un nombre croissant de patients en soins palliatifs de l’HGJ ont pu, comme Mme Lacroix, profiter de cette technologie qui permet de remonter le moral tout en apaisant l’anxiété, la peur et la dépression. Il s’agit des seuls patients dans un hôpital au Québec à utiliser les vidéos de réalité virtuelle de cette façon.
À lire ►

 


En direct 2019

La Dre Catherine Goudie, membre de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill et clinicienne du CUSM, a remporté l’un des dix prix de 1 M$ offerts en Amérique du Nord dans le cadre du défi TD Prêts à agir du Groupe Banque TD.
À lire ►