À plein régime vers le Campus médical en Outaouais de McGill

En direct 2018

De gauche à droite : M. Jean Hébert, PDG, CISSSO; Dre Rania Gosselin-Papadopoulos, responsable académique, FFMMD, Dre Marion Koch, responsable académique, Externat et Dre Guylène Thériault, responsable académique, Rôle du médecin, Campus Outaouais; Dr Gilles Brousseau, vice-doyen adjoint à l’enseignement de la médecine – région de l’Outaouais; Dre Beth Cummings, vice-doyenne aux études médicales de premier cycle; Dr Maxime Labelle, responsable académique, TPC et Dr Tin Ngo-Minh, responsable académique, Francisation, Campus Outaouais; Dr David Eidelman, vice-principal (santé et affaires médicales) et doyen de la Faculté de médecine de McGill.

 

Deux ans avant l’ouverture très attendue du Campus médical en Outaouais de l’Université McGill, quelque 80 cliniciens, enseignants et gestionnaires du programme se sont réunis à Gatineau pour une troisième rencontre annuelle afin de poursuivre les travaux entourant la mise en place de la Faculté de médecine délocalisée pour septembre 2020.

M. Jean Hébert, président-directeur général du Centre intégré de santé et des services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) et le Dr David Eidelman, vice-principal (santé et affaires médicales) et doyen de la Faculté de médecine de McGill, ont prononcé des mots de bienvenue, mettant l’accent sur leur mission commune de renforcer les capacités du réseau de la santé en Outaouais, ainsi que leur enthousiasme pour le projet et leur collaboration de longue date. Le DGilles Brousseau, vice-doyen adjoint à l’enseignement de la médecine – région de l’Outaouais, a ensuite présenté l’avancement du projet ainsi qu’une courte vidéo, suivie d’un survol du programme MDCM présenté par la Dre Beth Cummings, vice-doyenne aux études médicales de premier cycle.

Cinq cliniciens de la région nommés aux postes de responsables académiques

Alors que l’infrastructure du campus satellite prend forme, la gouvernance académique qui supervisera les quatre volets du programme MDCM en Outaouais est maintenant constituée :

  • Dre Rania Gosselin-Papadopoulos, responsable académique du volet Formation fondamentale en médecine et médecine dentaire (FFMMD), Campus Outaouais
  • Dr Maxime Labelle, responsable académique du volet Transition vers la pratique clinique (TPC), Campus Outaouais
  • Dre Marion Koch, responsable académique du volet Externat, Campus Outaouais
  • Dre Guylène Thériault, responsable académique du volet Rôle du médecin, Campus Outaouais 

La rencontre a également donné lieu à l’annonce de la nomination du responsable académique de la francisation du programme :

Le conférencier invité, le Dr Pierre Gagné, professeur titulaire à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal et vice-doyen lors de la mise en place du campus en Mauricie, a partagé une expérience précieuse, présentant les impacts sociaux, humains et économiques de l’arrivée du campus dans la région, ainsi que des pratiques exemplaires et des leçons apprises du projet. Selon lui, il faut surtout miser sur un travail d’équipe qui mobilise tous les intervenants, incluant les universitaires, les professionnels de la santé et le grand public.

Après une présentation sur le processus d’admission pour le campus en Outaouais donnée par la Dre Ana Sant’Anna, vice-doyenne adjointe, Admissions MDCM, et Kate Hooton, chef, Admissions en médecine, les participants se sont réunis en petits groupes pour des ateliers distincts sur le programme MDCM et la formation postdoctorale. Durant ces séances, animées par la Dre Miriam Boillat, vice-doyenne, Formation professorale, les participants ont mis en commun leurs visions, identifié certains défis ainsi que leurs attentes face au nouveau campus.

Le CMO « va augmenter notre visibilité comme centre de médecine à la fine pointe, attirer des gens côté recherche et faciliter le recrutement des médecins […]. C’est plus facile d’assurer la rétention d’un médecin qui est venu étudier dans une région que de le faire déménager après plusieurs années d’études », souligne la Dre Magali Bigras, directrice à l’éducation au GMF-U de Gatineau. Quelques défis demeurent toutefois, dont celui de rassembler les effectifs nécessaires. « Le défi, comme ça a été expliqué plus tôt, c’est le recrutement », poursuit-elle. « C’est important d’aller chercher des enseignants dans tous les types de milieux cliniques, pas seulement le GMF universitaire ou l’hôpital […], pour donner toute la diversité de la pratique en Outaouais. »

« Le principal défi sera de faire changer une culture en Outaouais où on deviendrait une région universitaire, et je pense que c’est un plus pour la région », ajoute le Dr Lionel-Ange Poungui, chef de département et directeur en obstétrique-gynécologie au CISSS de l’Outaouais. Selon lui, le nouveau campus assurera « un rayonnement de la région et apportera du dynamisme, du sang nouveau ».

La Dre Carol McConnery, médecin de famille au GMF-U de Gatineau, est d’avis que le nouveau campus constituera « une plus-value pour les jeunes de la région et la population », mentionnant que la possibilité de faire leurs cours de médecine dans leur région constituera un avantage pour les étudiants de l’Outaouais, particulièrement ceux de la région plus périphérique ou des milieux défavorisés.

Selon Michel Leblanc, directeur senior de projet au CMO, les prochaines grandes étapes à l’horizon sont le début de la construction prévue à l’automne 2018, la mise en place du programme MDCM en français et l’aménagement du Campus, du centre de simulation et de ses laboratoires. La mise en place d’un campus satellite est un beau défi et le projet respecte actuellement l’échéancier et son budget.

Outre les personnes mentionnées ci-dessus, félicitations également à tous les membres de l’équipe qui travaillent avec passion et énergie pour faire de ces efforts un succès, notamment le Dr Sam Benaroya, vice-principal adjoint et vice-doyen exécutif (santé et affaires médicales), le Dr Armand Aalamian, vice-doyen à la formation médicale postdoctorale, les Drs Colin Chalk, Mélanie Mondou, Sabrina Fallavollita, Don Boudreau et Joanna Micol Caron, directeurs et directrices des volets du programme MDCM à Montréal, ainsi que les membres du comité organisateur de cette journée, Christine Ménard, Guylène Thériault et Carole Lemieux.

Un grand merci également à l’équipe technique sur place :

  • Isabelle Bourret
  • Karine Cousineau
  • Yolande Duguay
  • Sophie Pitre
  • Sébastien Veillette
  • Irène Veilleux

 

Couverture sur le sujet
Le Nouvelliste | Les 180 gestes du Dr Nault
Le Soleil | Les 180 gestes du Dr Nault
Radio-Canada | On meurt plus jeune en Outaouais que dans d’autres régions du Québec
TVA | Quand la pénurie de médecins a du positif
Le Droit | « L’Outaouais va mieux » selon Couillard

 

*Photos par Joni Dufour

….

 

 

Le 8 juin 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.