Caroline Storr nommée ergothérapeute de l’année

En direct 2021

Caroline Storr, MBA, erg., professeure agrégée (professionnelle) et coordonnatrice académique à l’enseignement clinique – ergothérapie, est récipiendaire du prix Ergothérapeute de l’année 2021. Ce prix décerné par le chapitre québécois de l’Association canadienne des ergothérapeutes reconnaît la contribution exceptionnelle de membres résidant au Québec et s’étant dévoués pour la profession tout au long de leur carrière.

« C’est un immense honneur pour moi de recevoir cette marque de reconnaissance et de faire partie de ce groupe extraordinaire de professionnels passionnés qui ont aussi été nommés, » dit la Pre Storr. «Mon engagement envers l’intervention communautaire, autant à l’échelle locale qu’internationale, est toujours une source d’inspiration qui me motive à créer, en collaboration, des environnements d’apprentissage riches pour nos étudiants en ergothérapie et pour les équipes interprofessionnelles. C’est un privilège d’apprendre chaque jour! »

La professeure Storr contribue à l’ergothérapie aux niveaux local, provincial, national et international depuis plus de 40 ans. Au cours de sa carrière d’ergothérapeute, elle a travaillé en clinique en pédiatrie, en tant qu’éducatrice, en tant que coordonnatrice clinique du travail sur le terrain et en tant que collaboratrice dans le cadre de projets de recherche. Elle a directement touché la vie de centaines d’étudiants en ergothérapie et de précepteurs cliniques, en plus de collaborer avec de nombreuses organisations non gouvernementales et de soins de santé pour offrir des expériences d’apprentissage de qualité aux étudiants en ergothérapie de l’Université McGill.

 

Pendant son parcours universitaire qui s’étend sur plus de deux décennies, l’expérience clinique de la Pre Storr, combinée à son sens des affaires, lui a permis de former des partenariats locaux, provinciaux, nationaux et internationaux. Ces partenariats, de même que les activités qu’ils ont engendrées, ont enrichi l’apprentissage clinique de nombreux étudiants en ergothérapie, tout en améliorant les services d’ergothérapie offerts à des clients de milieux très variés. Au fil des années, elle a notamment travaillé avec la Fondation Papillon (auparavant appelée Société pour les enfants handicapés du Québec), le Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la Baie James, l’organisme Sida Bénévole Montréal, l’Agence Ometz et Amar Seva Sangam à Ayikudy, en Inde (ASSA), pour ne donner que quelques exemples. Elle a collaboré étroitement avec des établissements de santé et des organismes non gouvernementaux de 28 pays.

Depuis 2014, la Pre Storr exerce un leadership de plus en plus actif en matière de formation à la Faculté de médecine et des sciences de la santé, en tant que directrice des programmes de formation de Dialogue McGill, un projet de formation et de maintien en poste des professionnels de la santé à l’Institut des politiques sociales et de la santé de McGill.

Dans la collectivité, elle s’implique activement au sein du conseil d’administration du CIUSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal en siégeant à deux sous-comités (comité des affaires universitaires et comité de vigilance et de la qualité), ainsi qu’au Centre de réadaptation Lethbridge-Layton-Mackay – un grand établissement de réadaptation montréalais – en tant que membre d’un comité consultatif.

À titre d’ergothérapeute, la Pre Storr a aussi travaillé en étroite collaboration avec l’Ordre des ergothérapeutes du Québec, plus récemment en tant que membre du sous-comité sur la reconnaissance d’équivalence pour les ergothérapeutes formés à l’étranger.

Dans ses fonctions de supervision et de collaboration auprès des étudiants, la Pre Storr a contribué de façon remarquable à la recherche en ergothérapie. Elle a notamment obtenu du financement en tant que candidate principale auprès d’organismes comme la Fondation Edith Strauss et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, ce qui lui a permis de publier plusieurs articles à titre de coauteure et de contribuer à de nombreuses présentations lors de conférences internationales. Elle a également été coordonnatrice du bulletin mensuel des formateurs cliniques pour la revue Actualités ergothérapiques de 2014 à 2019 et plus récemment, réviseure pour le numéro spécial de la revue sur la COVID-19.

Caroline Storr contribue effectivement de façon exceptionnelle à la formation clinique à l’École de physiothérapie et d’ergothérapie, aux services de réadaptation d’ici et d’ailleurs, au rayonnement de la profession d’ergothérapeute et au soutien continu des étudiants et des directeurs de recherche – sans relâche, en équipe et avec élégance.

Félicitations professeure Storr!

 

Comments are closed.