Imaginer l’avenir

En direct 2021
Un étudiant en médecine mcgillois lance Stenoa, une jeune entreprise prometteuse qui réimagine le diagnostic et le traitement invasifs des maladies cardiovasculaires.

Version anglaise originelle par Diane Lynn Weidner, Ms.

Jeremy Levett a toujours voulu devenir médecin. Dès le préscolaire, il se rappelle avoir fièrement dessiné sa profession de rêve sur une affiche pour la présenter à sa classe. Au fil des ans, sa vision a évolué et il vise maintenant une carrière de clinicien-chercheur, de chirurgien cardiovasculaire et d’innovateur.

« J’ai toujours été optimiste et curieux, sensible aux réalités humaines, et fasciné par la recherche et l’innovation, affirme-t-il. Alors que la médecine met l’accent sur l’art de soigner, la science m’a toujours attiré parce qu’elle est synonyme de découverte et de création de nouveaux savoirs, porteuse d’un sens et d’une pérennité que je trouve très gratifiants. »

Cette passion, c’est ce qui a poussé l’étudiant en deuxième année de médecine à McGill à fonder Stenoa, une jeune entreprise prometteuse qui réimagine le diagnostic et le traitement invasifs des maladies cardiovasculaires.

Une technologie innovante d’analyse des artères coronaires

La coronaropathie est la première cause de mortalité à l’échelle mondiale, entraînant plus de 9 400 000 décès chaque année. La méthode diagnostique de référence de cette atteinte des artères coronaires est la coronarographie, une intervention qui implique l’insertion d’un cathéter par voie endovasculaire jusqu’au cœur du patient. Une fois le cathéter inséré, on injecte un produit de contraste et une série de radiographies est réalisée pour évaluer la circulation sanguine dans les artères coronaires. Dans la grande majorité des cas, les opérateurs interprètent l’angiogramme sans autres mesures objectives pour les guider. Cependant, d’autres fils peuvent être insérés pour évaluer la gravité physiologique des lésions coronariennes et guider le choix de traitement, ce qui améliore considérablement les résultats cliniques, mais demeure une méthode invasive.

Stenoa met au point une technologie innovante qui permet de modéliser de façon non invasive la gravité des lésions des artères coronaires sur le plan physiologique, et de réimaginer le déroulement de l’intervention au laboratoire de cathétérisme cardiaque. Fondée sur des algorithmes d’apprentissage machine et de vision par ordinateur, la technologie permet d’interpréter les angiogrammes coronariens en temps réel et de fournir des mesures diagnostiques objectives de la gravité des lésions coronariennes pour guider les opérateurs dans le diagnostic et le traitement.

« Stenoa vise à intégrer de manière transparente une expérience fondée sur les données au laboratoire de cathétérisme cardiaque, en créant un environnement intuitif optimal pour les opérateurs. Mais surtout, explique M. Levett, Stenoa est là pour les patients. » Les innovations de l’entreprise ont en définitive le potentiel de sauver des vies, d’améliorer les résultats cliniques et de réduire le nombre d’interventions inutiles, invasives et coûteuses dans un marché de plusieurs milliards de dollars.

Un intérêt marqué pour la médecine cardiovasculaire

« C’est d’une grande beauté, de toucher un système qui est le premier à se développer et qui bat inlassablement pour maintenir la vie, du début jusqu’à la toute fin », explique M. Levett, fasciné depuis toujours par le système cardiovasculaire.

La grande prévalence des maladies cardiovasculaires motive aussi l’étudiant à se consacrer à ce champ d’expertise. « Je ressens une responsabilité naturelle et une mission de travailler sur une maladie qui est la première cause de mortalité. » M. Levett s’inspire de l’approche ciblée en recherche clinique qui a été popularisée par la médecine cardiovasculaire et qui consiste à concevoir des études simples et de grande envergure pour répondre à des questions cruciales. « C’est un grand privilège de pouvoir participer à des innovations aussi transformatrices, qui peuvent bénéficier à un nombre immense de patients », ajoute-t-il.

À la recherche de solutions

Curieux et observateur de nature, Jeremy Levett est troublé à l’adolescence par la souffrance et la perte soudaine d’êtres chers. « Je ne pouvais concevoir que des maladies mortelles puissent causer une telle souffrance, malgré qu’elles reposent sur une physiopathologie commune que les scientifiques sont en train d’explorer et d’approfondir, explique-t-il. Rien n’illustre mieux cette réalité de la science que les circonstances sans précédent que nous vivons actuellement. »

À 14 ans, à la recherche d’un mentor pour guider sa compréhension de la science, il écrit à de grands chercheurs partout dans le monde pour leur proposer des projets de recherche avancée sur les cellules souches inspirés par les deuils qu’il avait vécus. De la trentaine de professeurs avec lesquels il a communiqués, le seul à prendre au sérieux sa demande était le professeur Nahum Sonenberg, titulaire d’une chaire James McGill et de la Chaire de biochimie Gilman Cheney à l’Université McGill, et chercheur au Centre de recherche sur le cancer Rosalind et Morris Goodman. « Le Pr Sonenberg, dans toute sa sagesse et son humilité, a consolidé l’assise de mon engagement en science et en médecine. Je lui serai toujours redevable de m’avoir fait confiance à un si jeune âge et d’avoir alimenté ma passion pour la recherche fondamentale », poursuit M. Levett.

« En 41 ans de carrière professorale à l’Université McGill, je n’ai jamais côtoyé un étudiant comme Jeremy, affirme le Pr Sonenberg. Il m’a approché alors qu’il était en troisième secondaire et qu’il aspirait à la carrière de clinicien-chercheur. Ces huit dernières années, j’ai eu le grand plaisir de développer une relation unique avec lui. Il fait preuve d’une passion, d’une intelligence, d’une curiosité, d’un optimisme et d’une détermination scientifique hors du commun. Presque tous les jours après l’école, il visitait mon laboratoire pour réaliser des expériences et quand il le quittait, tard le soir, il me remerciait toujours de lui donner l’occasion de faire de la science. Son tempérament agréable, sa gentillesse et son sourire contagieux sont sans pareils. »

Levett mène aussi des recherches aux côtés du Dr Mark Eisenberg, professeur de médecine et directeur du programme MDCM-Ph. D. à l’Université McGill, cardiologue d’intervention et chercheur à l’Hôpital général juif. L’étudiant souligne que c’est le Dr Eisenberg qui a suscité son intérêt pour l’épidémiologie clinique et le parcours de clinicien-chercheur. « Le Dr Eisenberg m’a accueilli même avant mon admission en médecine et me guide depuis. Son efficacité, sa vaste expertise clinique et scientifique, ses encouragements et son soutien ont eu sur moi une influence immense et durable », dit l’étudiant. Dans la première année de leur collaboration, M. Levett a publié avec le Dr Eisenberg trois articles révisés par des pairs et a présenté des communications dans des congrès internationaux.

Cette exposition à la recherche comme jeune étudiant a contribué à façonner la vision de Jeremy Levett pour Stenoa. « Même si Stenoa ne travaille pas à l’échelle cellulaire, je constate de nombreux parallèles entre la recherche fondamentale et l’apprentissage machine. La responsabilité de travailler avec des entités d’un ordre de grandeur et de dimensions inimaginables, avec des implications qui dépassent de loin la boîte de Petri ou la base de données, est simplement magique », explique-t-il.

Réunir les bonnes compétences

Jeremy Levett avait une vision, mais savait qu’il ne pouvait la réaliser seul. Il considère avoir eu une chance inouïe de découvrir la bonne équipe en cours de route.

Ivan Ivanov, Ph. D., un professeur que M. Levett a rencontré au cours de ses études collégiales, est l’une des personnes qui ont contribué à faire avancer sa vision. L’étudiant a été impressionné par son intelligence, son calme et sa rigueur intellectuelle. « Le professeur Ivanov a toujours apprécié les mathématiques fondamentales sous-jacentes aux avancées en apprentissage machine, et continue de repousser les limites de notre imagination. » M. Ivanov est aujourd’hui le scientifique en chef de Stenoa.

Plus tard, en première année à McGill, Levett a rencontré le Dr Marco Spaziano, cardiologue d’intervention au Centre universitaire de santé McGill et professeur adjoint de médecine à l’Université McGill. « Puisqu’il combat sur la ligne de front contre les maladies cardiovasculaires, le Dr Spaziano sait ce dont les opérateurs et les cliniciens ont besoin pour offrir les meilleurs soins possibles aux patients. Il croit au potentiel transformateur de l’intelligence artificielle dans le laboratoire de cathétérisme cardiaque, et cette vision commune ouvre des possibilités illimitées », déclare Jeremy, qui a recruté le Dr Spaziano comme directeur médical de Stenoa.

« Que de tels partenaires se joignent à moi et me fassent confiance pour diriger le projet est très valorisant. Ce sont des experts de grand talent, des mentors courageux et bienveillants qui s’investissent pleinement dans ce projet; c’est un grand privilège de le bâtir avec eux », poursuit M. Levett.

À circonstances inédites, possibilités inédites

Si la pandémie de coronavirus a été un obstacle pour beaucoup, pour Stenoa, le contraire s’est avéré : cette période leur a permis de gagner en efficacité.

The Stenoa Team in 2020 Left to right: Jeremy Levett, Dr. Marco Spaziano, Professor Ivan Ivanov, Tomer Moran

« Remporter le Prix de la famille Hakim pour l’innovation lors du concours d’innovation clinique (CLIC) de McGill en mai 2020 a donné de l’ampleur à nos activités. Ces derniers mois, nous avons rapidement mis en place la structure organisationnelle et d’entreprise qui nous permettra de nous développer de façon importante, déclare M. Levett. Des professionnels de l’industrie, qu’il s’agisse de notre équipe juridique, des cliniciens ou des experts en finances et en affaires réglementaires qui nous conseillent, nous ont offert un soutien exceptionnel et se sont montrés très accessibles. Nous avons pu dialoguer directement avec des chefs de file nationaux des technologies émergentes, et nous entrevoyons avec enthousiasme nos succès communs. »

Stenoa collabore avec des hôpitaux universitaires afin d’exploiter des données angiographiques pour entraîner et valider son pipeline d’algorithmes. En octobre 2020, Stenoa a été sélectionnée pour présenter la session Cath Lab of the Future de la plus grande conférence mondiale sur la cardiologie interventionnelle, TCT 2020. Parallèlement à la croissance de l’équipe, à l’apprentissage machine et au développement logiciel, Stenoa tire parti d’occasions de financement non dilutif de la part d’agences gouvernementales et dans des concours de subventions.

Prendre son envol

« Tout a commencé par un rêve », déclare Jeremy Levett en évoquant son parcours. « Je reste à jamais redevable à mes parents, à mes frères, à ma famille, à mes amis et à ma communauté. J’attribue une grande partie de ma réussite à l’humilité que j’observe chez les personnes de mon entourage, qui valorisent la simplicité, l’honnêteté et le travail assidu. Ces personnes m’apportent un grand sentiment de fierté, même pour les petites réalisations, et me rappellent de chérir chaque instant. Je suis aussi sincèrement reconnaissant envers la communauté de l’Université McGill, de renommée internationale, axée sur la recherche et motivée par sa mission. C’est un honneur et un privilège d’étudier pour devenir médecin-chercheur avec l’appui d’une institution pionnière. »

Le 22 Mars 2021

Comments are closed.