Faire progresser l’éducation à la Faculté en temps de pandémie : état des lieux

en direct 2020

Par Matthew Brett

Malgré la pandémie de COVID-19, les équipes professorales, administratives et de direction poursuivent la mise en œuvre du Plan stratégique en matière d’éducation (PSE) 2017-2022 de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, dans le but d’atteindre des objectifs importants d’ici 2022.

Pilotés par la Pre Annette Majnemer, vice-doyenne exécutive, Éducation, ces efforts s’inscrivent dans le cadre du Projet Renaissance, l’exercice facultaire de planification stratégique.

« Il est très important pour nous de maintenir l’excellence en éducation en dépit de la pandémie. La compassion et la créativité de nos apprenants, de notre corps enseignant et de notre personnel me touchent beaucoup, déclare la Pre Majnemer. Nous traversons une période difficile, mais il est très gratifiant de voir comment notre communauté a réagi. »

L’équipe de la Pre Majnemer s’est réunie plus tôt cet automne pour faire le bilan des réalisations depuis l’adoption du PSE, en 2017, et pour tracer la voie à suivre pour les années à venir. Dans ce premier texte d’une série de deux, nous faisons le point sur ce qui a été accompli au cours des quatre dernières années dans le cadre du PSE. La deuxième partie, à venir en début d’année prochaine, décrira les étapes à venir et les objectifs de la mission d’éducation de la Faculté jusqu’en 2022.

Trois thèmes ont été identifiés lors de vastes consultations qui ont donné forme au PSE :

1) Éducation centrée sur l’apprenant
2) Formation interprofessionnelle et interdisciplinaire
3) Recherche, poursuite des connaissances et innovation en éducation

Voici un coup d’œil sur les progrès réalisés à ce jour dans le cadre de ces trois thèmes.

 

Thème 1 : Éducation centrée sur l’apprenant

Le premier objectif du PSE indique que la Faculté adoptera des approches pédagogiques factuelles et centrées sur l’apprentissage qui favorisent l’apprentissage profond et valorisent la participation des apprenants au mandat d’éducation.

Principales réalisations à ce jour pour cet objectif :

  • Intégration d’un nouveau leadership pour la mission d’éducation : Les postes de vice-doyenne exécutive, Éducation et de vice-doyens adjoints à l’enseignement des sciences biomédicales et des professions de la santé sont maintenant intégrés à la structure de direction de la Faculté.

Des champions de l’éducation sont en place dans les départements de sciences biomédicales et cliniques et se réunissent au besoin; les responsables des programmes des professions de la santé collaborent au sein de l’Alliance des programmes professionnels, et l’intégration et la communication ont été resserrées avec les directions de l’enseignement du Centre universitaire de santé McGill et des centres universitaires intégrés de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal et de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

  • Amélioration de la formation en ligne : La pandémie a donné un coup d’accélérateur sans précédent à la prestation et à l’infrastructure de l’enseignement à distance. La Faculté, le Bureau de la formation professorale et les Services de soutien pédagogiques déploient des efforts continus en ce sens. Deux nouveaux postes de direction dans ce domaine ont été créés récemment : la Pre Tamara Carver a été nommée directrice de la technologie pédagogique et de l’apprentissage en ligne au Centre de simulation et d’apprentissage interactif Steinberg, et le Dr Gerald Fried a été nommé vice-doyen, Technologie et innovation pédagogiques.
  • Enrichissement de la formation des enseignants : Le Bureau de la formation professorale a récemment lancé l’initiative de certification Votre parcours d’enseignement à l’intention des professeurs et des superviseurs cliniques. La formation en pédagogie est aussi davantage intégrée à l’orientation des professeurs.
  • Optimisation du milieu d’apprentissage clinique et action en matière d’intimidation/harcèlement : Des travaux importants ont été réalisés à la suite d’une séance de réflexion facultaire en 2018. Le Comité sur le milieu d’apprentissage (LEAP) poursuit ses travaux et un groupe de travail pour le respect et la surveillance en matière d’intimidation/harcèlement en milieu d’apprentissage a été mis sur pied au début de 2020. Un nouveau cadre pour la surveillance en matière d’intimidation/harcèlement sera communiqué en 2021.
  • Renforcement de l’équité, de la diversité et de l’inclusion (ÉDI) en éducation : Une révision des programmes d’études est en cours dans toute la Faculté dans une optique d’ÉDI. Le Plan de lutte contre le racisme anti-noir de la Faculté prend forme, et le Programme autochtone des professions de santé a lancé une série d’ateliers de formation professorale dans le cadre de ses activités courantes.
  • Soutien aux étudiants : L’offre de services d’aide et de conseil a été élargie avec l’arrivée de trois nouvelles consultantes en bien-être et avec la nomination, en 2016, d’une vice-doyenne adjointe aux affaires étudiantes pour les écoles des professions de la santé. Plus récemment, une vice-doyenne adjointe, Affaires étudiantes et affaires des résidents et une directrice de la vie étudiante ont également été nommées au Campus Outaouais.

 

Thème 2 : Favoriser l’interprofessionnalisme et l’interdisciplinarité

Le deuxième objectif du PSE est d’encourager l’établissement d’une culture favorable aux partenariats interprofessionnels et interdisciplinaires et ancrée dans un milieu pédagogique collaboratif.

Principales réalisations à ce jour pour cet objectif :

  • Expansion du Bureau de la formation interprofessionnelle (BFIP) : Le Bureau de la formation interprofessionnelle, créé en 2016, dispose désormais de ressources accrues, offre un nouveau contenu pédagogique et rassemble davantage de disciplines (plus de 700 étudiantes et étudiants en médecine dentaire, médecine, sciences infirmières, ergothérapie, physiothérapie, orthophonie, conseil génétique, nutrition et travail social).
  • Progrès en matière de formation interprofessionnelle in situ : Une analyse contextuelle des programmes canadiens de formation interprofessionnelle in situ a été réalisée, et des travaux sont en cours pour développer et lancer une expérience de formation interprofessionnelle en milieu clinique.
  • Exploration du contenu interdisciplinaire en sciences biomédicales : Un nouveau cours sur les fondements de la science translationnelle est ouvert aux étudiants aux cycles supérieurs et aux résidents, et des travaux exploratoires ont commencé pour un programme de certificat en science translationnelle.
  • Soutien au développement d’activités étudiantes interdisciplinaires/interprofessionnelles : La Faculté a soutenu la création de l’Association des étudiants et étudiantes en santé de l’Université McGill (MASH) et de l’Association étudiante interdisciplinaire en biomédecine (BISA). Ces associations encouragent les activités interprofessionnelles et interdisciplinaires entre les étudiants de tous les programmes.

 

Thème 3 : Recherche, poursuite des connaissances et innovation en éducation

Le troisième objectif du PSE est de soutenir la recherche, la poursuite des connaissances (scholarship) et l’innovation liées à l’éducation en sciences de la santé pour approfondir notre compréhension de l’enseignement et de l’apprentissage ainsi qu’orienter les politiques et les pratiques à l’Université et ailleurs.

Principales réalisations à ce jour pour cet objectif :

  • Création de l’Institut d’éducation en sciences de la santé: Cette nouvelle unité dynamique soutient la recherche, la poursuite des connaissances et le renforcement des capacités en éducation. L’Institut s’appuie sur les succès de l’ancien Centre d’éducation médicale, fondé en 1975.
  • Campagne « Enseigner, une fierté » : Cette campagne célèbre l’excellence et l’innovation en matière d’éducation en soulignant le travail du corps professoral et de la communauté étudiante en matière d’enseignement et de pédagogie.
  • Prix et bourses : Une boîte à outils a été créée à l’intention des départements, écoles et unités qui souhaitent créer leurs propres prix et bourses en enseignement. Deux nouveaux prix d’innovation en enseignement ont aussi été lancés récemment, dont un pour les apprenants.
  • Renforcement des capacités : Les efforts de promotion se poursuivent pour le cours novateur Research Project in Science Teaching and Learning, qui permet aux étudiants de se familiariser avec la recherche pédagogique, l’évaluation des apprentissages et la conception de ressources éducatives dans le cadre de projets concrets dirigés par des professeurs (en collaboration avec le bureau de pédagogie de la Faculté des sciences).
  • Évaluation des besoins pour l’application des connaissances (de la recherche à la pratique) : Un projet de recherche est en cours d’élaboration pour cerner les besoins des enseignants en matière de pédagogie à l’université et dans les milieux cliniques.

Voilà qui conclut notre bref coup d’œil sur les réalisations en éducation depuis 2017. Les étudiants, résidents, professeurs et membres du personnel de la Faculté ont fait face à de nombreux obstacles en raison de la pandémie, mais la mission d’éducation se poursuit avec vigueur au sein de la Faculté.

Ne manquez pas le deuxième texte de cette série, qui jettera un regard sur les objectifs et projets à venir en éducation à l’échelle de la Faculté.

 

 

Le 11 décembre 2020

Comments are closed.