Les professionnels de la santé de l’Université McGill lancent un programme estival de conditionnement physique familial pour compenser la baisse des niveaux d’activité physique durant la pandémie de COVID-19

en direct 2020

Source : Programme complet d’amélioration de la santé (CHIP) de l’Université McGill

Une récente étude menée auprès de plus de 450 000 utilisateurs de téléphones intelligents révèle que les niveaux d’activité physique quotidienne ont chuté considérablement durant la pandémie mondiale. Les stratégies de santé publique, qui sont essentielles pour contenir la propagation du virus, semblent également réduire le nombre quotidien de pas de 49 % chez les personnes interrogées dans 187 pays.

Les professionnels de la santé du Programme complet d’amélioration de la santé (CHIP) de l’Université McGill, à Montréal, ont mis sur pied une mission estivale de conditionnement physique familial afin d’inciter les grandsparents, les parents et les enfants à faire de l’exercice ensemble régulièrement. Le programme de six semaines est offert sur le Web gratuitement. Il est parrainé par Anciens Combattants Canada. Durant la pandémie, tous les Canadiens sont invités à se joindre aux anciens combattants et à leurs familles dans le cadre de cette mission afin d’améliorer leur santé en bougeant davantage.

Les missions précédentes ont démontré une augmentation moyenne d’au moins 30 % de l’activité physique quotidienne, ce qui améliore considérablement la qualité du sommeil et la perte de poids. La plateforme en ligne a été mise à l’essai auprès de médecins et d’autres professionnels de la santé, d’employés du gouvernement canadien et de militaires. Nombre de personnes continuent d’utiliser le site pendant des années après s’y être inscrites pour la première fois.

« La mission est amusante, stimulante et compétitive, car les familles peuvent faire le suivi de leur activité physique quotidienne sur un tableau de classement et une carte virtuelle. », a mentionné Dre Ilka Lowensteyn, professeure associée de la faculté de médecine de l’Université McGill et kinésiologue en chef de la mission. Le soutien familial, le suivi régulier et le divertissement dans le cadre du programme sont trois éléments essentiels pour motiver les gens à augmenter leurs saines habitudes de vie, comme faire de l’exercice régulièrement. Les résultats de la mission ont été publiés dans plusieurs revues médicales*.

La mission débutera le lundi 20 juillet et les familles peuvent s’inscrire à
www.missionvav.com/fr

*Lowensteyn I, Berberian V, Berger C, DaCosta D, Joseph L, Grover SA. The Sustainability of a Workplace Wellness Program That Incorporates Gamification Principles: Participant Engagementand Health Benefits After 2 Years. Am J of Health Promotion. 2019; pages 1 à 9. Lowensteyn I, Berberian V, Belisle P, DaCosta D, Joseph L, Grover SA. The Measurable Benefits of a Workplace Wellness Program in Canada: Results After One Year. JOEM. 2018; 6(3) : pages 211 à 216.

Sounan C, Lavoie-Tremblay M, Martin K, Trudel J, Lavigne G, Lowensteyn I, Grover SA. Impact of a pedometer-based physical activity challenge on behavioral, biomedical, anthropometric and psychological outcomes in hospital employees: An interventional study. Clin Health Promotion. 2013; 3 : pages 5 à 11.

Pour les entrevues avec les médias, communiquez avec :
ilka.lowensteyn@mcgill.ca

 

July 15 2020

Comments are closed.