La Fondation Gairdner remet au Dr Guy Rouleau un prix prestigieux

en direct 2020
Le directeur du Neuro a été un catalyseur de la recherche sur les maladies neurologiques et un exemple de leadership en science ouverte.

Source : Le Neuro

Depuis 1957, la Fondation Gairdner reconnaît la contribution des meilleurs chercheurs du monde en sciences de la santé. Cette année, le Dr Guy Rouleau s’ajoute à cette élite en recevant le Prix Canada Gairdner Wightman.

La Fondation remet le Prix Canada Gairdner Wightman à des chercheurs qui, tout au long de leur carrière, ont incarné l’excellence en sciences de la santé à l’échelle internationale, fait preuve d’un leadership exceptionnel et mené des travaux hors du commun aux retombées locales, nationales et internationales. Le Prix Canada Gairdner Wightman est remis à une seule personne par année.

Le Dr Rouleau, directeur du Neuro (Institut et hôpital neurologiques de Montréal) de l’Université McGill et du Centre universitaire de santé McGill, a fait des découvertes majeures sur la génétique et les maladies neurologiques. Il a aidé à recenser plus de 30 facteurs de risque génétiques, ainsi que de nouveaux types de mutation et leurs effets sur la santé humaine.

Ses travaux sur la cartographie, l’isolement et la caractérisation des gènes responsables de maladies à effet fondateur chez les Canadiens français ont permis une énorme réduction du nombre de cas pour certaines d’entre elles grâce au dépistage des porteurs au sein des populations à risque.

Le Dr Rouleau a également joué un rôle central dans l’identification de gènes associés à la sclérose latérale amyotrophique, à l’épilepsie, à la schizophrénie et à l’autisme. En 2012, il a publié un article identifiant pour la toute première fois un gène causant le tremblement essentiel, le trouble du mouvement le plus répandu.

Depuis son arrivée au Neuro en 2013, le Dr Rouleau en dirige l’initiative de science ouverte, qui vise à éliminer les silos dans la recherche médicale en encourageant l’échange de données et de réactifs entre les établissements. Pour parvenir à comprendre le cerveau et à découvrir de nouveaux traitements, le Dr Rouleau estime que les scientifiques doivent tirer profit de l’information générée par de nombreux groupes aux quatre coins du monde.

« C’est un sentiment incroyable d’être reconnu par mes pairs pour mes découvertes et mon point de vue sur la science ouverte », mentionne le Dr Rouleau. « Recevoir le Prix Canada Gairdner Wightman est un immense honneur qui donne un sens unique à l’ensemble de ma carrière. »

« Le Prix Canada Gairdner Wightman est l’un des prix les plus prestigieux que puisse recevoir un chercheur en santé », souligne Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de l’Université McGill. « Le choix du Dr Rouleau est une très belle reconnaissance de son incroyable contribution à la recherche scientifique en génétique et en neurologie tout au long de sa carrière. Cela montre aussi l’incidence des scientifiques de l’Université McGill sur la vie des patients, et l’importance de la science ouverte pour l’avenir de la recherche. Je me joins à l’ensemble de la communauté de l’Université McGill pour adresser mes plus sincères félicitations au DRouleau. »

« Le DRouleau est l’un des chefs de file mondiaux de la compréhension de l’architecture génétique des maladies qui touchent les systèmes nerveux central et périphérique », mentionne le Dr David Eidelman, Vice-principal (Santé et affaires médicales) et
Doyen de la Faculté de médecine McGill. « Sa carrière de clinicien-chercheur est extraordinaire, et je suis fier de le compter parmi nous. »

« Le travail du Dr Rouleau en science ouverte contribue grandement à la transformation du milieu scientifique en stimulant le foisonnement des idées et en favorisant l’esprit de partage. Inspirés par la vision du Neuro, les scientifiques du monde entier réfléchissent aux conventions actuelles en recherche et aux projets collaboratifs, et la science ouverte occupe une place de plus en plus importante au sein des organismes et des établissements, aux quatre coins du monde », soutient Janet Rossant, présidente et directrice scientifique de la Fondation Gairdner.

Au cours de sa carrière, le DRouleau a reçu de nombreux prix prestigieux, notamment le Prix de la recherche en santé Michael-Smith des Instituts de recherche en santé du Canada, le prix Margolese National Brain Disorders de l’Université de la Colombie-Britannique, le prix Wilder Penfield (Prix du Québec) du gouvernement du Québec, ainsi que le Prix d’excellence du Collège des médecins du Québec.

 

 

Le 31 mars 2020

Comments are closed.