Un nouveau don pour promouvoir le respect envers la voix des enfants

en direct 2020

 

Source : Medicine Focus

Richard et Satoko Ingram de la Fondation Newton ont annoncé la remise d’un don de 1,1 million de dollars à la Fondation de l’Hôpital général de Montréal (FHGM) afin de soutenir Voix de l’enfant : Études interdisciplinaires en éthique de l’enfance, une initiative pluri-institutionnelle établie à l’École des sciences infirmières Ingram (ÉSII) de l’Université McGill.

Voix de l’enfant regroupe une équipe interdisciplinaire de chercheurs, d’étudiants et de partenaires communautaires qui travaillent depuis plus de dix ans à promouvoir le respect des droits de l’enfant et à régler les problèmes éthiques dans la vie des enfants.

Dirigée par huit chercheurs de l’Université McGill, de l’Université de Sherbrooke et de l’Université Western, Voix de l’enfant englobe diverses disciplines, y compris la bioéthique, les soins dentaires, l’éducation, le droit, les soins infirmiers, la pédiatrie, l’ergothérapie, la psychologie et le travail social. Elle est active au Canada, où elle collabore avec de multiples communautés autochtones, et intervient ailleurs dans le monde grâce à des collaborations au Brésil, en Inde, en Tanzanie, en République de Géorgie et à l’Île Maurice.

Le professeur Franco Carnevale, chercheur principal du programme et infirmier, psychologue et éthicien clinicien de l’ÉSII, déclare : « Les enfants sont extrêmement vulnérables. Certains le sont encore plus que les autres, par exemple ceux qui ont des incapacités, des troubles de santé mentale ou une maladie en phase terminale, de même que les enfants autochtones, les nouveaux arrivants migrants et les enfants qui vivent dans la pauvreté. Nombreux sont ceux qui vivent l’humiliation, la détresse et les traumatismes au quotidien, car on ne tient pas compte de ce qu’ils ont à dire ni de leurs expériences au moment de prendre des décisions qui les concernent. Voix de l’enfant contribue à s’assurer que la voix de tous les enfants soit entendue et que leurs droits soient respectés dans le secteur des services de santé, des services sociaux et des politiques publiques. »

Selon le Pr Carnevale, ce nouveau don versé par l’entremise de la FHGM permettra à Voix de l’enfant d’accomplir de belles réalisations : « Il garantira la pérennité de nos travaux en assurant une source de financement stable alors même que nous intensifierons nos efforts. Notamment, il servira de mesure incitative pour recruter d’excellents stagiaires à la maîtrise et au doctorat et facilitera les collaborations avec nos partenaires communautaires. »

La Pre Anita Gagnon, vice-doyenne à la Faculté de médecine et directrice de l’ÉSII, affirme : « Voix de l’enfant favorise la recherche, la formation et la défense d’intérêts sur les scènes nationale et internationale, au nom des plus vulnérables d’entre tous. Nous sommes extrêmement reconnaissants à la Fondation Newton, qui se fait le promoteur de ce programme unique, et à la FHGM pour son partenariat. »

« Voix de l’enfant est l’exemple parfait d’une collaboration interdisciplinaire », ajoute Richard Ingram, président-fondateur de la Fondation Newton, un fidèle allié des sciences infirmières à l’Université McGill et partout au Québec. À l’ÉSII, la Fondation finance la Chaire de recherche en soins infirmiers et pratiques novatrices Susan E. French, l’Initiative de collaboration en sciences infirmières de l’Université McGill pour l’éducation et l’innovation en matière de soins axés sur le patient et sa famille et les Laboratoires de soins infirmiers cliniques Satoko Shibata. En 2012, l’École des sciences infirmières McGill a d’ailleurs changé de nom pour refléter la générosité des Ingram.

« Voix de l’enfant priorise certaines populations d’enfants, notamment les enfants ayant des troubles de santé mentale, des incapacités ou des maladies en phase terminale, de même que les enfants qui vivent dans la pauvreté et les enfants autochtones. Ce don propulsera Voix de l’enfant », conclut le Pr Carnevale.

 


 

À propos de Richard et Satoko Ingram

Richard et Satoko Ingram sont déterminés à favoriser l’excellence en soins infirmiers. Après avoir travaillé cinq ans en développement international en Amérique latine, monsieur Ingram a cofondé Archivex en 1973. Au moment de sa vente en 1999, il s’agissait de la quatrième société d’archivage de dossiers d’entreprise en importance en Amérique du Nord, et la plus grande à être détenue par des intérêts privés. Le couple a utilisé une partie des profits pour lancer la Fondation Newton, axée sur les soins infirmiers en milieu universitaire à Montréal, afin de faire de la Ville l’une des cinq métropoles mondiales dans ce secteur. Madame Ingram se passionne également pour le travail social et consacre beaucoup de temps et de ressources à LOVE (Leave Out Violence), un organisme qui aide les jeunes à former des relations saines et à vaincre les difficultés pour devenir des chefs de file inspirants.

 

À propos de Voix de l’enfant : Études interdisciplinaires en éthique de l’enfance (www.mcgill.ca/Voix de l’enfant/fr)

Voix de l’enfant est un programme de recherche, de formation et d’action en éthique de l’enfance dirigé par les huit chercheurs fondamentaux suivants :

Franco Carnevale (chercheur principal de Voix de l’enfant, École des sciences infirmières Ingram, Université McGill)
Delphine Collin-Vézina (École de service social, Université McGill)

Mary Ellen Macdonald (Faculté de médecine dentaire, Université McGill)

Jean-Frédéric Ménard (Faculté de droit, Université de Sherbrooke)

Marjorie Montreuil (École des sciences infirmières Ingram, Université McGill)

Victoria Talwar (Faculté des sciences de l’éducation, Université McGill)

Gail Teachman (École d’ergothérapie, Université Western)

Shauna Van Praagh (Faculté de droit, Université McGill)

J’ai dû revoir cette phrase en anglais. La voici: It is active in Canada, where it partners with multiple Indigenous communities, and globally, with collaborations in Brazil, India, Tanzania, Republic of Georgia and Mauritius.

 

 

Le 18 février 2020

Comments are closed.