Faits saillants de la réunion du Conseil des gouverneurs

En direct 2019

Chers membres de la communauté mcgilloise.

Nous sommes heureux de vous faire part, une fois de plus, des récentes activités du Conseil des gouverneurs. Pour en savoir davantage sur le mandat et la composition du Conseil, n’hésitez pas à consulter son site Web.

Le 5 décembre 2019, le Conseil des gouverneurs de l’Université McGill a tenu sa deuxième réunion de l’année de gouvernance 2019-2020. Le procès-verbal intégral de la séance ouverte pourra être consulté après son approbation par le Conseil lors de sa prochaine réunion, le 13 février 2020. Entre-temps, voici un résumé des discussions tenues pendant cette rencontre ainsi que des décisions et développements en découlant.

Nous vous remercions de votre intérêt pour les travaux du Conseil des gouverneurs. Si vous avez des questions, des idées ou des commentaires, veuillez les faire parvenir à suzanne.fortier@mcgill.ca.

Salutations cordiales,

 

Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière

Ram Panda, président du Conseil des gouverneurs de l’Université McGill

 

Principales décisions

Pendant la séance à huis clos, les membres ont approuvé la reconduction de trois doyens dans leurs fonctions pour un deuxième mandat de cinq ans qui se terminera le 30 juin 2025 : Isabelle Bajeux-Besnainou au poste de doyenne de la Faculté de gestion Desautels, Anja Geitmann au poste de doyenne de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement, et Bruce Lennox au poste de doyen de la Faculté des sciences.

Le Conseil des gouverneurs a également approuvé :

  • La nomination d’un nouveau professeur titulaire permanent; et
  • La promotion de trois membres du personnel enseignant au rang de professeur titulaire.

Le nom des intéressés sera publié dans le McGill Reporter lorsque les candidats auront été avisés.

Sur la recommandation du Comité des candidatures, de la gouvernance et de l’éthique, le Conseil a approuvé la nomination de M. Fred Headon comme membre à titre personnel du Conseil des gouverneurs de McGill pour un mandat d’une durée maximale de cinq ans. M. Headon siège au Comité des ressources humaines du Conseil des gouverneurs depuis 2014, et il en assume la présidence depuis 2017. Diplômé de McGill (B.C.L., LL.B.), M. Headon est conseiller juridique général adjoint en droit du travail et de l’emploi chez Air Canada.

Le Conseil a également approuvé la prolongation du mandat de M. Claude Généreux comme membre à titre personnel du Conseil pour un mandat d’une durée maximale de trois ans et comme vice-président pour un mandat d’une durée maximale de deux ans. M. Généreux est coprésident de la campagne de financement du troisième siècle de McGill.

Au cours de la séance ouverte, le Conseil a également approuvé :

  • la nomination de la gouverneure Martine Turcotte au rang de gouverneure émérite, qui entrera en vigueur le 1er juillet 2020. Le rang de gouverneur émérite est attribué à une personne qui a servi l’Université de façon exceptionnelle à titre de gouverneur pendant au moins dix ans;
  • des nominations à ses comités permanents, à des organes internes et externes extérieurs au Conseil et à des organismes du secteur de la santé.

Conformément à l’engagement que l’Université a pris de respecter les normes les plus élevées possible en matière de développement durable sur ses campus et au rôle de gouvernance élargi du Conseil en matière de durabilité, le Conseil a approuvé la mise en place du Comité sur la durabilité à titre de comité permanent du Conseil. Le Comité aidera le Conseil dans la définition de priorités et de buts institutionnels, ainsi que dans le suivi des progrès en matière de durabilité. Il s’agit du dixième comité permanent du Conseil.

Le Conseil a approuvé les nouvelles politiques et les politiques mises à jour ci-dessous :

  • Sur la recommandation du Comité des finances, le Conseil a approuvé la Politique sur le financement du Régime de retraite de l’Université McGill. La nouvelle politique peut être consultée ici.
  • Sur la recommandation du Sénat, le Conseil a approuvé la mise à jour de la Politique relative à la nomenclature des biens de l’Université. La nouvelle version de la politique peut être consultée ici.
  • Le Conseil a approuvé la révision de la Politique sur les dons en nature. La nouvelle version de la politique peut être consultée ici.

Lors de sa réunion du 5 décembre 2019, et sur la recommandation du Comité consultatif chargé des questions de responsabilité sociale (CCQRS), le Conseil a approuvé l’ensemble des recommandations proposées dans le rapport du CCQRS, comme suit :

  1. Décarbonisation

Réduire les émissions de carbone du fonds de dotation de l’Université d’un pourcentage qui sera déterminé en fonction d’un indice ou d’un niveau de référence.

Ce pourcentage doit refléter l’ambition de l’Université McGill de devenir un chef de file en durabilité, tout en respectant les objectifs en matière de risque et de rendement du portefeuille et le but de l’Énoncé de politique de placement, qui est de créer une source fiable et optimale de revenus destinés aux bénéficiaires et de couvrir les coûts d’exploitation annuels du Fonds commun de placement de McGill.

Cet engagement comprend une réduction des investissements dans les sociétés à forte intensité de carbone, notamment celles du secteur des combustibles fossiles. Le CCQRS indique que l’objectif relatif à l’empreinte carbone doit être établi en fonction d’une analyse qui servira à définir des critères et un échéancier pour l’évaluation des progrès. En collaboration avec le Comité des placements, le CCQRS participera à la réalisation de cette analyse ainsi qu’à l’élaboration d’un plan – comprenant un objectif, des critères de mesure et un échéancier – pour l’ensemble des efforts qui seront déployés relativement à la réduction des émissions de carbone. Le plan sera présenté au Conseil d’ici sa réunion d’avril 2020.

2. Investissements à retombées sociales

Investir dans des fonds à faible intensité de carbone et dans des fonds qui contribuent à la décarbonisation du Fonds commun de placement de McGill, et définir des objectifs relatifs à l’allocation de fonds, qui peuvent comprendre les catégories d’actifs suivantes :

  • revenus fixes (p. ex. : obligations vertes);
  • investissements privés (p. ex. : nouvelles technologies propres – pièces d’automobile, équipements solaires, appareils d’éclairage);
  • actifs réels (énergie renouvelable [p. ex. : éolien, solaire, hydroélectricité, déchets, bioénergie])

3. Sélection des fonds

Augmenter les sommes versées dans le fonds d’investissement sans énergie fossile (mis en place en 2017 avec un investissement de 5 millions de dollars) et faire connaître ce fonds aux donateurs.

4. Participation

Dans la mesure du possible, exercer une gestion active dans le cadre des activités d’investissement en collaboration avec les gestionnaires de placements.

5. Intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance

Réviser l’Énoncé de politique de placement du Fonds commun de placement de McGill afin qu’il reflète les buts et objectifs de l’Université à l’égard de l’environnement, de la responsabilité sociale et de la gouvernance, et modifier la section portant sur l’objectif de placement afin qu’elle tienne compte de ces buts et objectifs.

6. Rapport annuel

Chaque année, présenter au Conseil et publier un rapport sur l’investissement socialement responsable (ISR) renfermant les données suivantes :

  • pourcentage d’actifs gérés par des gestionnaires qui se sont dotés d’une politique relative aux critères environnementaux, sociaux et de gouvernance ou qui sont signataires de l’initiative Principes de l’éducation au management responsable du Pacte mondial des Nations Unies;
  • mesures absolue et relative de l’empreinte carbone du Fonds commun de placement de McGill;
  • importance des investissements à retombées sociales;
  • autres pratiques pertinentes en matière d’investissement socialement responsable.

7. Examen des investissements socialement responsables

Tenant compte l’évolution du domaine, le Conseil des gouverneurs s’engage à revoir ses pratiques en matière de responsabilité sociale tous les cinq ans afin d’ajuster le tir, au besoin, ou de déployer d’autres mesures à cet égard, relativement au fonds de dotation de l’Université.

8. Leadership institutionnel

Fidèle à sa mission, l’Université McGill assumera un rôle de chef de file en matière d’évaluation et de promotion des meilleures pratiques en matière d’investissement socialement responsable, en collaboration avec ses homologues du regroupement U15.

Le rapport complet peut être consulté ici. Un autre rapport, qui comprendra un plan d’action pour la mise en place des mesures recommandées, sera présenté au Conseil d’ici sa réunion d’avril 2020.

Remarques de la principale

Inscriptions – Automne 2019

Les chiffres définitifs pour l’automne 2019 indiquent une augmentation de 0,3 % de notre population étudiante, dont une hausse importante de presque 19 % des inscriptions d’étudiants en provenance des cégeps. La provenance des étudiants est semblable à celle de l’année dernière : 48 % du Québec, 20 % du reste du Canada et 32 % du reste du monde. La Chine est le plus important pays d’origine des étudiants internationaux, suivie des États-Unis, de la France, de l’Inde et de l’Iran.

Relations avec les gouvernements

Le 20 novembre 2019, le premier ministre Trudeau a dévoilé son nouveau cabinet, qui compte plusieurs membres de la communauté mcgilloise. C’est avec grand plaisir que nous collaborerons avec les tous les membres du cabinet, anciens et nouveaux. Des scientifiques canadiens ont exprimé leur inquiétude quant à la perte d’un ministre affecté exclusivement aux sciences. Nous en saurons plus sur la priorité relative que ce gouvernement accordera aux sciences lorsque nous aurons accès aux lettres de mandat des ministres.

Manon Brassard, sous-ministre et présidente de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, nous a récemment rendu visite sur le campus. Les discussions ont porté sur le rôle de l’Université McGill dans l’écosystème d’innovation et sur le projet du Nouveau Vic, et a fait une présentation de l’École Bensadoun de commerce au détail a fait une présentation.

Le 19 novembre, la principale a pris part à une réunion du Comité directeur du Regroupement des universités U15, où elle a eu l’occasion de rencontrer des membres de la fonction publique fédérale et de discuter avec eux de la contribution des universités canadiennes au développement économique et social.

Côté provincial, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, a fait connaître la nouvelle politique internationale du Québec. Nous avons été ravis de constater que les priorités du gouvernement dans ce secteur comprennent le recrutement d’un plus grand nombre d’étudiants internationaux.

Devant une pression importante de la part d’universités et de gens d’affaires, le gouvernement du Québec a suspendu temporairement les changements qu’il compte apporter au Programme de l’expérience québécoise (PEQ). L’Université McGill continuera à suivre ce dossier de près et à collaborer avec les autres universités pour faire en sorte que le programme réponde aux besoins du Québec et de ses universités.

Nous surveillons également l’évolution du projet de loi 37, qui prévoit la centralisation des services d’approvisionnement pour le gouvernement et les organismes des secteurs de la santé et de l’éducation, et nous travaillons en étroite collaboration avec le Bureau de coopération interuniversitaire à la définition des prochaines étapes.

Relations externes et relations avec la communauté

Au début du mois de novembre, la principale a participé au Annual Meeting of the Global Future Councils (réunion annuelle des conseils mondiaux pour l’avenir) du Forum économique mondial, à Dubaï, à titre de coprésidente du Global Future Council on the New Education and Work Agenda. Le Conseil se penche sur les facteurs de mobilité sociale dans le cadre de la quatrième révolution industrielle, ainsi que sur le rôle des entreprises et du gouvernement et sur la nécessité pour eux d’adopter un nouveau contrat social. Elle était accompagnée de deux chercheurs de McGill.

Grâce à un généreux don de la Fondation Doggone, l’École des sciences infirmières Ingram met sur pied le premier programme en ligne de baccalauréat en sciences infirmières. En facilitant l’accès aux études supérieures en sciences infirmières, ce nouveau programme bilingue contribuera à répondre aux besoins de la population vieillissante du Québec.

Julia Lovell a remporté le Prix de littérature historique Cundill pour son ouvrage intitulé Maoism: A Global History. L’annonce a été faite dans le cadre d’un gala qui s’est tenu au Musée des beaux-arts de Montréal, le 14 novembre dernier.

La 9e édition de C2 Montréal se tiendra sur notre campus du centre-ville du 27 au 29 mai 2020. Une semaine plus tard, le Sommet Movin’On, sommet mondial de la mobilité durable, aura également lieu à McGill.

Finalement, le 6 décembre, la principale a invité les membres du Conseil à se joindre à elle sur le campus du centre-ville lors pour commémorer le 30e anniversaire de la tragédie de l’École Polytechnique, lors de laquelle 14 femmes ont perdu la vie.

Haute direction

La principale a félicité Chris Buddle pour sa nomination au poste de vice-principal exécutif adjoint (enseignement et programmes d’études); son mandat débutera le 1er janvier 2020. Glenn Zabowski, vice-doyen à la vie étudiante depuis 2013, assumera le rôle de doyen à la vie étudiante par intérim.

Félicitations

La principale a terminé son allocution en rendant hommage à des membres de notre communauté qui ont récemment reçu une marque de reconnaissance hautement méritée.

  • Le Dr Gerald Batist, directeur du Centre du cancer Segal et directeur adjoint de l’Institut Lady Davis de l’Hôpital général juif, a reçu le prix de leadership exceptionnel en recherche sur le cancer de 2019 de l’Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer.
  • Les professeurs Daryl Haggard et Simon Caron-Huot du Département de physique ont été honorés par la Fondation Breakthrough pour leur contribution au domaine de la physique.
  • François Crépeau, professeur de droit à McGill, Hanna Pappius, de l’Institut neurologique de Montréal, et William Shatner, diplômé de McGill, ont été admis au sein de l’Ordre du Canada à titre d’officier, de membre et de compagnon, respectivement.
  • Quatre diplômées mcgilloises font partie de l’équipe féminine de hockey de Vancouver 2010, qui a récemment été intronisée au Temple de la renommée olympique du Canada. L’équipe a remporté la médaille d’or à domicile, offrant au Canada sa troisième médaille d’or consécutive dans cette discipline.
  • Une équipe formée de cinq étudiants au premier cycle en architecture a remporté le premier prix de la Charrette interuniversitaire du Centre canadien d’architecture. L’équipe de McGill est arrivée première parmi 40 candidatures pour son concept intitulé « Escaping Isolation in the Vertical City ».
  • En collaboration avec Objectif avenir RBC et The Globe and Mail, la Faculté de gestion Desautels lance le cours Finances personnelles pour tous, dont le but est de rendre l’acquisition de connaissances en finances personnelles accessible à tous les Canadiens.

Rapports d’étape et présentations

En plus du rapport du CCQRS mentionné ci-dessus, des rapports ont été présentés par deux des dix comités permanents du Conseil. Cliquez sur les liens pour en consulter le texte intégral :

  • Rapport du Comité des candidatures, de la gouvernance et de l’éthique
  • Rapport du Comité des finances : Planification du budget pour l’exercice 2020-2010, Rapport I

 

Diana Dutton, vice-principale adjointe aux ressources humaines, et Johanne Houle, directrice du Service de développement organisationnel, ont fait une présentation sur l’initiative Un milieu de travail sain, qui jette les bases d’un environnement de travail sain, sécuritaire et productif à McGill.

 

 

Le 18 decembre 2019

Comments are closed.