Forum CHASM : un pas vers un meilleur engagement communautaire

En direct 2019

 

Par CHASM

Comment pouvons-nous faire mieux en tant que communauté ? Quatorze étudiants, sept membres de la communauté, trois membres du corps professoral et des diplômés se sont réunis pour tenter de répondre à cette question – et à bien d’autres – le 20 novembre 2019 lors du premier échange bilingue communauté-campus organisé par l’incubateur en santé communautaire et en médecine sociale (CHASM) et le Bureau de la responsabilité sociale et de l’engagement communautaire (RSEC) de la Faculté de médecine de l’Université McGill. Ensemble, les participants et les animateurs ont tenté de répondre à des questions difficiles et complexes afin d’identifier les priorités en matière de santé à Montréal. L’objectif des discussions était également de favoriser le dialogue entre la prochaine génération d’entrepreneurs sociaux, divers professionnels de la santé et les groupes sans but lucratif. De plus, l’événement a généré de précieux renseignements qui aideront CHASM, un organisme fondé et dirigé par des étudiants en médecine et en santé publique de l’Université McGill, à dresser une liste de sujets de projets communautaires pour le futur volet d’évaluation des besoins de CHASM.

La planification de cet événement, soutenu financièrement par l’Association des diplômés de McGill et Taking IT Global, a commencé l’été dernier, par un sondage bilingue créé en consultation avec Mme Leah Moss, conseillère principale du vice-principal (santé et affaires médicales) et doyen de la Faculté de médecine et le Dr Saleem Razack, directeur du Bureau RSEC. Le sondage a été distribué parmi les étudiants et les membres de la communauté élargie, y compris les comités de patients des principaux hôpitaux de Montréal, les organismes sans but lucratif et les professeurs. Les résultats de ce questionnaire ont permis d’établir les sujets qui ont été discutés lors de la soirée d’échange. Les enjeux discutés étaient les suivants : l’accès aux soins de santé, la pauvreté et le chômage, la santé environnementale, la santé autochtone, le logement, le racisme, la santé numérique et les soins aux personnes aînées.

L’équipe de CHASM reconnaît l’importance de représenter différentes voix dans la conversation. « Nous croyons que les dirigeants locaux sont des experts des enjeux de leur communauté et qu’ils ont un aperçu unique des solutions possibles », affirme Brianna Cheng, l’une des directrices de CHASM. « Il était important que nous essayions d’intégrer cette perspective locale autant que possible tout au long du processus de planification pour nous assurer qu’il s’agissait d’une approche communautaire, à l’interne comme à l’externe. »

Le Dr Razack a orchestré une grande partie de la discussion de la soirée sur le thème du « café du monde », où les participants ont circulé de table en table pour aborder les huit sujets au programme. Il a guidé les participants dans leurs échanges sur les partenariats, les freins et les leviers pour s’attaquer aux priorités en santé communautaire, et les façons de modifier la formation des professionnels de la santé pour y répondre. « En tant que corps professoral, nous avons grandement besoin de comprendre les perspectives des organismes communautaires au service des personnes issues de groupes marginalisés, alors que nous visons l’excellence dans la formation des futurs professionnels de la santé et dans le service aux communautés », note le Dr Razack. « Cet événement était éclairant à cet égard. »

Bien que l’événement inaugural soit maintenant terminé, le travail ne cesse d’évoluer. Dans les mois à venir, CHASM et le Bureau RSEC prévoient synthétiser les résultats de l’événement en utilisant des méthodes qualitatives rigoureuses pour produire des recommandations stratégiques sur la façon dont CHASM et la Faculté de médecine de McGill peuvent mieux promouvoir l’engagement communautaire sur le campus.

 

Photos : Christophe Caron

 

 

Le 5 decembre 2019

Comments are closed.