Les étudiants aux commandes dans un nouveau cours de recherche pédagogique

En direct 2019

Cet article inaugure la nouvelle série Enseigner, une fierté, qui met en lumière l’excellence et l’innovation en enseignement à la Faculté de médecine. Ce premier texte présente un cours novateur et dynamique en sciences fondamentales, l’un des volets essentiels de la formation à la Faculté de médecine.

Par Matthew Brett

Les étudiants de la Faculté de médecine inscrits dans un programme de sciences fondamentales prennent les commandes de leur propre projet de recherche dans un nouveau cours offert par la Faculté des sciences, Research Project in Science Teaching and Learning (FSCI 396). Le cours novateur leur permet de se familiariser avec la recherche pédagogique, l’évaluation des apprentissages et la conception de ressources éducatives dans un milieu de formation universitaire en sciences.

Dans ce cours interdisciplinaire, une petite cohorte d’étudiants sélectionnés est jumelée avec des professeurs superviseurs qui souhaitent explorer une problématique de recherche applicable dans leur contexte d’enseignement. Chaque étudiant profite ainsi d’une supervision et un accompagnement individuels de la part d’un membre du corps professoral et d’une coordonnatrice de cours.

Les professeurs adjoints Maxime Denis, du Département de biochimie, et Claire Trottier, du Département de microbiologie et d’immunologie, sont deux des superviseurs pour la Faculté de médecine cet automne.

Le Pr Terry Hébert, vice-doyen adjoint à l’enseignement des sciences biomédicales de la Faculté de médecine, salue l’initiative, qui permet d’unir les deux facultés pour renforcer les capacités en recherche pédagogique, invitant les enseignants à voir leurs propres cours comme des sujets d’intérêt pour la recherche.

« Dans le cadre de notre Plan stratégique en matière d’éducation, nous avons été chargés de renforcer les capacités en recherche pédagogique en plus de reconnaître et de soutenir l’innovation pédagogique », dit le Pr Hébert. « Ce nouveau cours est une avenue prometteuse dans les deux cas. »

La créatrice du cours, la professeure agrégée Tamara Western, du Département de biologie, est une spécialiste en innovation pédagogique au bureau de pédagogie de la Faculté des sciences (Office of Science Education, ou OSE). Selon elle, l’aspect le plus inspirant du cours, ce sont les étudiants eux-mêmes.

« Les étudiants mcgillois de premier cycle sont extraordinaires », dit la Pre Western. « Les discussions que j’ai avec les cohortes du cours et mes autres conversations avec des étudiants sur l’enseignement et l’apprentissage sont absolument passionnantes et très stimulantes. La pédagogie nous concerne tous et lorsque nous travaillons main dans la main, tout le monde y gagne. »

Approuvé par l’Université en décembre 2018, le cours FSCI 396 a accueilli ses six premiers étudiants à la session d’hiver 2019. À l’heure actuelle, une troisième cohorte interdisciplinaire réalise son projet de recherche.

Véronique Brulé, conceptrice pédagogique à l’OSE, offre un soutien dans le cadre de ce cours à option qui, selon elle, est porteur tant pour les étudiants que pour les professeurs. « C’est une occasion en or pour les étudiants au premier cycle de contribuer à modeler le paysage pédagogique à McGill », explique-t-elle. « C’est aussi une excellente façon pour les enseignants de s’impliquer plus activement en pédagogie et de mettre à l’essai de nouvelles méthodes d’enseignement avec l’appui de toute une communauté. »

Les membres du corps professoral qui souhaiteraient collaborer au cours sont invités à communiquer avec la Pre Western.

Voici l’avis des membres de la cohorte actuelle du cours FSCI 396, ainsi qu’une description de leurs projets :

 

Concevoir un programme de pairs-accompagnateurs en enseignement

Étudiante : Emily Di Nunzio
3e année, Anatomie et biologie cellulaire

L’un des objectifs du Plan stratégique en matière d’éducation est de créer un programme de « pairs-accompagnateurs » pour aider les membres du corps professoral à mettre en pratique des approches pédagogiques fondées sur des données probantes. Le présent projet vise à réaliser une recherche documentaire et une analyse contextuelle pour dégager les pratiques exemplaires et aider à formuler un projet pilote.

« Le cours FSCI 396 ne ressemble à aucun des projets de recherche auxquels j’ai participé jusqu’à maintenant au premier cycle », dit Emily. « Le cours m’a donné l’occasion de travailler avec des personnes qui ont à cœur d’améliorer la culture de l’enseignement et de l’apprentissage à McGill. »

Emily estime également que le cours lui a permis de devenir une partenaire en enseignement supérieur. Elle contribue à des travaux en appui au Comité consultatif en matière d’excellence en éducation, qui supervise la mise en œuvre du Plan stratégique en matière d’éducation de la Faculté de médecine. Elle est convaincue que ses efforts auront un impact.

« Tout cela confirme mon intention de faire carrière en enseignement après mes études de premier cycle à McGill », conclut-elle.

 

Évaluer l’efficacité de l’apprentissage par investigation

Étudiante : Mira El-Irani
3e année, Physiologie (mineure en linguistique)
Projet : Évaluation de l’efficacité d’une expérience authentique de recherche dans le cours BIOL 301

Le cours de laboratoire de biologie cellulaire et moléculaire BIOL 301, ouvert aux étudiants des départements d’anatomie et biologie cellulaire, de biologie, de pharmacologie et de physiologie, subit en ce moment un virage vers l’apprentissage par investigation, dans le but d’offrir aux étudiants une expérience authentique de recherche. Le présent projet vise à explorer la littérature sur l’apprentissage par investigation ainsi qu’à étudier l’efficacité de la structure actuelle du cours et son incidence sur l’apprentissage.

« L’une des grandes particularités du cours FSCI 396, c’est à quel point notre opinion et notre avis sont bien accueillis », dit Mira. « J’ai la chance d’appliquer mon expérience personnelle dans le cadre d’une étude qui vise à créer une démarche pédagogique plus équilibrée. Le cours FSCI 396 donne aussi l’occasion d’évoluer dans une atmosphère très conviviale et centrée sur la personne, ce qui m’a permis d’apprendre à bien connaître mes pairs et de tisser des liens professionnels solides. Je recommande fortement ce cours à tous ceux qui se passionnent pour l’amélioration de l’expérience d’apprentissage au premier cycle en sciences! »

 

Évaluer un centre de tutorat sans rendez-vous pour les étudiants de première année

Étudiante : Iris Guo
2e année, Anatomie et biologie cellulaire
Projet : Évaluation du centre de tutorat sans rendez-vous FRezCa

Au centre FRezCa (pour « First Year Residence Cafe »), des assistants à l’enseignement et des étudiants de premier cycle agissant comme pairs-mentors offrent des services de tutorat sans rendez-vous pour de nombreux cours de sciences fondamentales d’année préparatoire ou de première année. Le présent projet vise à explorer la littérature pédagogique traitant de l’incidence de l’engagement communautaire sur l’apprentissage, ainsi qu’à réaliser une évaluation quantitative et qualitative du projet FRezCa.

« Le cours FSCI 396 est une façon extrêmement innovante d’aborder les processus de recherche et le volet pédagogique des cours universitaires, des concepts plutôt nébuleux ou même inaccessibles pour la plupart des étudiants au premier cycle », dit Iris. « Dans un même cours, je peux non seulement approfondir des aptitudes techniques comme la collecte et l’analyse des données, mais aussi des compétences générales comme la communication et le travail d’équipe. »

« En plus d’acquérir plus d’assurance en recherche, j’ai pu tisser des liens très précieux. Côtoyer tant de gens motivés qui se passionnent pour l’aide à la réussite m’encourage, comme étudiante, à continuer de me dépasser. »

 

Apprentissage actif : réponse des étudiants et efficacité des méthodes

Étudiant : Samuel Richer
3e année, physiologie
Projet : Analyse de la réponse des étudiants à l’apprentissage actif dans le cours BIOL 202

À la session d’hiver 2019, plusieurs nouveaux éléments d’apprentissage actif ont été intégrés au cours BIOL 202 (principes de génétique), dont l’outil myDALITE, une étude de cas longitudinale, et des questionnaires en classe. Le présent projet vise à analyser les données sur la réponse des étudiants à ces activités afin d’évaluer leur efficacité pour mobiliser les étudiants et améliorer l’apprentissage.

« Ce cours est remarquable », dit Samuel. « Nous sommes de futurs scientifiques passionnés et déterminés qui souhaitons approfondir notre savoir, et pour ce faire, nous devons renforcer nos liens avec les actuels experts de nos disciplines, c’est-à-dire nos professeurs. Et c’est exactement ce que fait le cours. »

 

Le 18 octobre 2019

Comments are closed.