L’HGJ reconnu pour son engagement à éliminer les examens et les traitements inutiles

En direct 2019

Reconnaissance de l’HGJ comme hôpital digne de la marque Choisir avec soin.

Source : HGJ

L’HGJ a été officiellement reconnu pour sa mise en œuvre de mesures visant à réduire les examens et traitements médicaux inutiles et pour son engagement à adhérer assidûment à ce genre de décisions responsables.

Cette reconnaissance provient de Choisir avec soin, la version francophone de la campagne Choosing Wisely Canada, organisme national voué à s’assurer que les patients subissent uniquement les examens, traitements et interventions dont la valeur est démontrée.

Né aux États-Unis en 2012, le mouvement Choosing Wisely compte aujourd’hui des membres affiliés répartis dans au moins une vingtaine de pays au monde. La section canadienne a été fondée à Toronto en 2014.

Selon cet organisme, jusqu’à 30 pour cent des examens, traitements et interventions dans les centres hospitaliers canadiens seraient inutiles et « pourraient exposer les patients à des préjudices évitables, entraîner plus d’examens pour vérifier des résultats faussement positifs, élever inutilement le stress des patients et de leurs familles, prolonger les temps d’attente et accaparer des ressources hospitalières précieuses ».

Dans une lettre envoyée à l’HGJ, la Dre Wendy Levinson, présidente de Choosing Wisely Canada, souligne que la reconnaissance signifie que « vous réduisez les temps d’attente et les délais de traitement, et améliorez les soins en réduisant les risques reliés aux examens non essentiels et évitez ainsi l’escalade des tests invasifs. Vos actions permettent de consacrer les ressources hospitalières là où elles sont vraiment nécessaires ».

Dre Shannon Fraser

Ayant atteint le premier de trois niveaux de reconnaissance, qui exigeait le repérage et l’élimination de cinq pratiques inutiles, l’HGJ devient, avec le CUSM, le deuxième hôpital au Québec à recevoir la confirmation Choisir avec soin.

« Nous tenons à ce que les bienfaits de tout ce que nous commandons pour nos patients soient prouvés», déclare la Dre Shannon Fraser, responsable du comité d’évaluation de la pertinence de l’Hôpital qui a dirigé les activités entourant la reconnaissance Choisir avec soin.

« Nous avons déjà la culture et la volonté d’agir pour le mieux, ajoute la Dre Fraser, chef du Service de chirurgie générale de l’HGJ. Cette reconnaissance officialise nos actions et nous place sur une échelle nationale où nous pouvons nous mesurer à d’autres établissements. »

Selon la Dre Fraser, bien qu’il existe des examens et des interventions superflus à l’HGJ, comme c’est le cas dans d’autres centres hospitaliers, « les membres de notre personnel consultent les recherches les plus récentes pour déterminer les pratiques redondantes et agissent rapidement pour les éliminer ».

Pour être un centre reconnu Choisir avec soin, l’HGJ a pris les mesures suivantes :

  • Les patients sont uniquement soumis à l’analyse sanguine dont ils ont besoin, en temps opportun, au lieu de se voir prescrire automatiquement trois types d’analyses, parfois plus d’une fois par jour;
  • Pour les patients soupçonnés d’avoir subi un infarctus du myocarde, la troponine est désormais utilisée pour détecter les lésions myocardiques, car elle s’est révélée plus efficace pour diagnostiquer une crise cardiaque que la créatine kinase, enzyme retrouvée aussi dans d’autres tissus;
  • Les analyses sanguines des patients hospitalisés, auparavant faites régulièrement chaque jour, sont seulement prescrites lorsqu’un diagnostic ou un traitement particulier l’exige;
  • Le dosage du folate sérique et érythrocytaire n’est plus effectué pour la recherche d’anémie chez les patients, les carences en acide folique étant pratiquement inexistantes au Canada;
  • Les patients aux soins intensifs ne passent pas une radiographie pulmonaire chaque jour mais uniquement lorsqu’il est nécessaire de répondre à des questions cliniques précises, car ces radiographies sont rarement utiles pour les patients et les exposent à une radiation superflue, à du dérangement et à de l’inconfort.

En ce qui concerne le deuxième niveau de reconnaissance, l’HGJ implante actuellement trois autres projets, explique la Dre Fraser, dont un porte sur la simplification de la procédure des examens préopératoires – en procédant, par exemple, à l’élimination des radiographies pulmonaires des non-fumeurs de moins de 40 ans ainsi que des électrocardiogrammes pour les personnes de moins de 40 ans sans antécédents de maladie cardiaque.

La Dre Fraser espère que d’autres établissements du CIUSSS seront également reconnus comme centres Choisir avec soin, mais comme cette initiative est encore récente, les efforts se limiteront pour l’instant à l’HGJ.

« Les dernières années ont été difficiles, en raison des compressions et du besoin de faire plus avec moins, dit-elle. Cette reconnaissance souligne non seulement les efforts que nous avons déployés pour faire face à ces défis, mais pour continuer à améliorer la qualité des soins. C’est tout à notre honneur! »

 

Le 7 août 2019

Comments are closed.