La Faculté accueille une nouvelle cohorte de résidents

En direct 2019

Par Lisa Dutton

La Faculté de médecine a récemment accueilli plus de 230 nouveaux médecins résidents qui commencent leur formation postdoctorale dans les hôpitaux et cliniques de la région de Montréal ainsi que dans des milieux cliniques de l’ensemble du Réseau universitaire intégré de santé (RUIS) McGill. Ces nouveaux résidents amorcent ainsi leur parcours de spécialisation en médecine de famille, en médecine d’urgence, en pédiatrie ou encore en neurologie, pour ne nommer que quelques-uns des 70 programmes de résidence offerts à McGill.

À l’occasion de la séance d’orientation et d’accueil annuelle, tenue le 27 juin, le Dr David Eidelman, vice-principal (santé et affaires médicales) et doyen de la Faculté de médecine, a souhaité la bienvenue aux résidents qui arrivent de partout au Québec, du Canada et d’ailleurs dans le monde. « C’est une période passionnante pour commencer sa résidence. Les avancées technologiques révolutionnent les soins et la prise en charge cliniques. Les technologies émergentes comme l’intelligence artificielle, par exemple, vous aideront à poser des diagnostics plus précis, ce qui améliorera les soins et les résultats pour les patients. » Le Dr Eidelman a souligné les valeurs de la Faculté en matière de professionnalisme : la compassion, l’intégrité et l’honnêteté, le respect et la collaboration, l’ouverture d’esprit, la solidarité communautaire, et l’altruisme. Il a exhorté les résidents à toujours appliquer ces valeurs, même dans le rythme effréné de la prestation des soins.

Le Dr Armand Aalamian, vice-doyen à la formation médicale postdoctorale (FMPD), s’est également adressé aux résidents : « Vous êtes tous des médecins solides et compétents, sinon vous ne seriez pas ici, mais n’oubliez pas que les médecins ne sont pas infaillibles. Nous faisons tous des erreurs, c’est inévitable. Mais il faut toujours continuer de viser l’excellence. »

Une partie des nouveaux résidents amorcent un programme ayant déjà fait la transition vers l’approche par compétences en formation médicale (APCFM). La Dre Evelyn Constantin, vice-doyenne adjointe à la FMPD et responsable de l’APCFM, explique : « L’APCFM représente un grand pas vers l’avant en évaluation formative. Chaque programme de résidence collabore avec le Collège royal pour élaborer ses propres exigences de formation et d’évaluation, appelées les activités professionnelles confiables, ou APC. Chaque APC comprend des jalons fondés sur les compétences CanMEDS qui sont liés aux différentes étapes de la formation. Les APC et les jalons tracent un plan d’apprentissage clair pour les résidents et procurent des objectifs précis aux enseignants pour l’enseignement et l’évaluation. » À l’heure actuelle, 20 programmes mcgillois ont adopté l’APCFM, et tous les programmes de résidence l’auront fait d’ici 2022.

Le Dr Robert Sternszus, directeur du programme de résidence en pédiatrie et membre de l’Institut d’éducation en sciences de la santé, a dirigé une discussion sur le professionnalisme et l’identité professionnelle. « On dit de la résidence qu’il s’agit de l’une des périodes les plus critiques du développement de l’identité professionnelle des médecins », a fait valoir le Dr Sternszus. « Les résidents vivent de nombreuses expériences, relations et interactions qui façonnent leur identité de médecin. Il est absolument crucial qu’ils jouent un rôle actif dans ce processus en réfléchissant à qui ils sont, d’où ils viennent et au genre de médecin qu’ils souhaitent devenir. »

Comme le veut la tradition, un dîner a suivi la séance d’orientation, offrant ainsi l’occasion aux résidents de réseauter et de faire connaissance avec leurs nouveaux collègues.

 

Photos : Egan/Dufour

 

 

Le 17 juillet 2019

Comments are closed.