Remise d’une bourse inaugurale pour les étudiants autochtones dans les professions de la santé

En direct 2019

Par Matthew Brett

La première Bourse Elaine Kilabuk pour les étudiants inuits et autochtones dans les professions de la santé a récemment été remise à Ève Mailhot-Daye, une étudiante en quatrième année de médecine qui compte faire carrière en médecine de famille dans les communautés autochtones.

Cette nouvelle bourse vise à offrir un soutien financier à une étudiante ou à un étudiant inuit du Nunavut inscrit en médecine à l’Université McGill, mais les critères d’admissibilité ont été élargis de façon à inclure tous les étudiants inuits en médecine et en sciences de la santé, ainsi que les autres étudiants autochtones. La bourse est nommée en l’honneur de la Dre Elaine Kilabuk, une diplômée en médecine inuite du Nunavut qui termine actuellement sa résidence en médecine interne.

« C’est un honneur de recevoir cette bourse », dit Ève Mailhot-Daye. « Je me souviens d’avoir rencontré Elaine alors qu’elle était en quatrième année de médecine, et d’imaginer ce que ce serait d’être à sa place, sur le point de devenir médecin. Elle avait une attitude tellement positive, sur tous les plans. Aujourd’hui, je suis moi-même en quatrième année de médecine, et je reçois cette bourse. J’ai l’impression d’avoir bouclé la boucle. »

Selon l’équipe du Programme autochtone des professions de la santé (APS), bien que certains étudiants reçoivent une aide financière de leur communauté ou de leur conseil de bande, elle est généralement insuffisante pour couvrir le coût de la vie et des études en ville. Les étudiants qui ont des enfants se heurtent aussi à des difficultés supplémentaires durant leur formation en sciences de la santé à McGill.

« Je suis ravie qu’Ève ait été choisie comme première boursière, et c’était un grand plaisir de la rencontrer en personne et de découvrir ses projets d’avenir », dit la Dre Elaine Kilabuk. « Je suis émerveillée par ce qu’elle a accompli et j’ai très hâte de la voir continuer de tracer sa voie tout en inspirant les autres, moi la première, à titre de femme médecin autochtone. J’espère que cette bourse sera une source de soutien et d’encouragement pour les actuels et futurs étudiants autochtones. »

L’équipe du Programme APS espère que la Bourse Kilabuk sera la première de nombreuses nouvelles bourses d’études destinées aux étudiants autochtones en sciences de la santé. Selon elle, offrir de telles bourses aux étudiants autochtones qui souhaitent s’orienter dans les professions de la santé est un pas très concret dans la bonne direction.

« Notre équipe poursuivra ses efforts pour favoriser la création de nouvelles bourses d’études afin que tous les étudiants autochtones dans les professions de la santé aient le soutien nécessaire pour réussir durant leurs études », conclut le Dr Kent Saylor, directeur du Programme APS.

Le 18 avril 2019

Comments are closed.