Motivé à innover pour améliorer les soins aux patients

En direct 2018

Le Programme Accélération MedTech du Centech aide les entrepreneurs novateurs à matérialiser les idées de leurs carnets en laboratoire

Par Diane WeidnerCentre de simulation et d’apprentissage interactif Steinberg

La nécessité est mère de l’invention… cette vérité universelle a motivé 23 équipes entrepreneuriales passionnées à présenter leurs idées cliniques innovantes dans l’espoir de se tailler une place au sein du Programme Accélération MedTech du Centech de l’automne 2018. Bon nombre des participants ont vécu des frustrations dans le système médical à titre de patients, de proches aidants ou de professionnels de la santé. Afin d’améliorer les soins aux patients et d’offrir plus d’autonomie et de soutien aux personnes aux prises avec des troubles de santé, ces équipes ont imaginé des solutions potentielles à des problèmes médicaux précis grâce à la puissance de la technologie moderne. Elles sont maintenant à la recherche d’un partenaire pour les aider à aller de l’avant, mais comme l’a exprimé un présentateur, il est parfois difficile de savoir à quelle porte frapper…

« Ces équipes peuvent avoir besoin d’aide pour sortir les idées de leurs carnets et les matérialiser en laboratoire, et c’est là que le Programme Accélération MedTech peut les aider », explique Jake Barralet, directeur de l’innovation à la Faculté de médecine de l’Université McGill et au Centre de simulation et d’apprentissage interactif Steinberg (CSAIS).

Ce programme de formation Accélération gratuit de 12 semaines en technologie médicale découle d’une collaboration conjointe entre la Faculté de médecine de l’Université McGill et l’incubateur d’entreprises Centech de l’École de technologie supérieure. Le programme vise à soutenir et à encourager les novateurs cliniciens de Montréal à commercialiser leurs idées en leur fournissant le milieu physique et intellectuel nécessaire pour qu’ils puissent les transformer en solutions concrètes et viables. Cette année, la cohorte du MedTech recevra un encadrement adapté et aura accès à des cliniques dirigées par des experts des secteurs du droit, des finances, du marketing et des affaires. Elle aura également accès à des espaces de travail dans les bureaux du Centech et pourra passer du temps au carrefour Simnovation du CSAIS.

« Pour le Centech, le partenariat entre la Faculté de médecine de l’Université McGill et le CSAIS démontre l’importance du travail d’équipe et de l’apprentissage mutuel. Pour repousser les frontières de l’innovation en MedTech, il faut des entrepreneurs dévoués et un écosystème solide qui soutiendra leur croissance sur les scènes nationale et internationale », explique Richard Chénier, directeur du Centech.

Dans le cadre du processus de sélection, les participants ont été invités à promouvoir leur projet devant un jury, qui leur a posé des questions donnant à réfléchir, entre autres sur les segments du marché, l’échelle de production, les échéanciers, les processus de validation et la stratégie en matière de propriété intellectuelle. Le jury a évalué les projets en fonction de la solidité de l’équipe, du potentiel de commercialisation du produit et de la qualité de l’innovation technologique. Le comité de sélection est composé d’un ensemble complémentaire de scientifiques, de médecins, d’ingénieurs en matériel et en logiciel et d’entrepreneurs qui possèdent l’expérience pratique nécessaire pour donner du mentorat à ces entrepreneurs clinique en herbe.

L’un des membres du jury, Steven Arless, est entrepreneur en résidence au MedTech du Centech et professeur praticien au programme d’innovation en chirurgie de la Faculté de médecine de l’Université McGill. Cet entrepreneur de dispositifs médicaux prospère possède une vaste expérience des projets de transfert technologique et d’acquisition stratégique et a hâte d’aider les entrepreneurs à mettre leurs idées en pratique. « La récolte de projets MedTech novateurs de McGill trouve en Centech un lieu réceptif et appréciateur pour l’accélération des affaires. À l’automne 2018, près de la moitié de la cohorte des 16 entreprises en démarrage MedTech provient de la Faculté de médecine de l’Université McGill ».

Sonia Israel, bachelière ès sciences (avec spécialisation en neurosciences) de la promotion 2018 de l’Université McGill, fait partie des équipes retenues au sein de la cohorte d’Accélération Centech de l’automne. Elle est cofondatrice d’Aifred Health, une entreprise en démarrage novatrice qui fait appel à l’apprentissage machine pour améliorer l’efficacité thérapeutique en santé mentale. Cette équipe prometteuse est arrivée en deuxième place au Concours d’innovation clinique 2018 de l’Université McGill. « Avant même d’avoir passé une semaine au Centech, la raison pour laquelle il s’est taillé une réputation mondiale est évidente. Nous sommes enchantés de recevoir des conseils adaptés à l’industrie de la santé de la part d’un entrepreneur chevronné du MedTech, Steve Arless, et de tous les autres experts sélectionnés attentivement par les organisateurs », s’enthousiasme-t-elle.

La prochaine date limite pour soumettre un projet au Programme Accélération MedTech du Centech est fixée au 8 décembre 2018. Pour obtenir plus de renseignements, rendez-vous à la page https://centech.co/postuler.

 

Le 14 septembre 2018

 

Comments are closed.