Crise du verglas, santé et réussite scolaire : des scientifiques font appel à la mémoire des Montérégiens

En direct 2018

Source : Institut universitaire en santé mentale Douglas

Vous souvenez-vous où vous habitiez en janvier 1998 ? Combien de jours avez-vous vécu à cette adresse sans électricité ? Sans téléphone ? En répondant à ces trois questions d’un sondage en ligne, vous pourriez aider des chercheurs du Centre de recherche de l’hôpital Douglas à vérifier s’il existe des liens entre l’exposition à la tempête de verglas, la santé et la réussite scolaire des enfants nés en 1998.

Imaginez un peu. Alors que la tempête de verglas plonge dans le noir plus de trois millions de Québécois pendant 45 jours, Suzanne King, chercheuse au Douglas, y voit une occasion unique d’étudier les effets du stress sur les femmes enceintes et sur leurs enfants à naître. 200 femmes sont recrutées. Le Projet Verglas prend son envol.

20 ans après, Suzanne King et son équipe de chercheurs suivent toujours une centaine de ces enfants et continuent de publier des résultats montrant les importants effets à long terme de l’exposition au stress prénatal sur la croissance, sur l’obésité, sur le comportement ainsi que sur le développement cognitif et physique de ces enfants.

 

Accès aux données : le nerf de la guerre

La généralisation des résultats du Projet Verglas reste toutefois difficile, compte tenu de la petite taille du groupe étudié et de sa composition.

Aujourd’hui, les scientifiques souhaitent estimer l’ampleur des effets de la tempête de verglas sur l’ensemble de la population de la Montérégie, en mettant particulièrement l’accent sur les enfants des mères enceintes à cette période et vivant dans le « triangle noir » (zone géographique où il y a eu les plus longues pannes d’électricité).

Une donnée capitale manque pourtant à l’appel : le nombre de jours où les habitants de la Montérégie n’avaient pas d’électricité. Jusqu’à ce jour, les demandes d’information auprès d’Hydro-Québec se sont avérées infructueuses.

Pour collecter ces données manquantes, l’équipe de Mme King sollicite donc directement les personnes qui habitaient la Montérégie durant la tempête de verglas. Remplir le sondage en ligne leur prendra moins de deux minutes.

 

Informations supplémentaires sur l’étude

  • Subvention des Instituts de recherche en santé du Canada
  • Collaboration scientifique avec l’Institut de la Statistique du Québec
  • Utilisation des données populationnelles de la Régie de l’assurance maladie du Québec et du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur
  • Fiche détaillée du projet sur le site Web : bit.ly/1998Verglas

 

Couverture sur le sujet
La Presse+ | Étude sur la crise du verglas de 1998 : Des chercheurs incapables d’obtenir des données d’Hydro-Québec
Global News | University study says stress experienced while pregnant has lasting health impacts for children
La Voix de l’Est | Recherche sur les effets du Verglas: l’aide de la population demandée
Le Journal de Chambly | Comment se portent les enfants de la crise du verglas?

 

Le 25 juillet 2018

Comments are closed.