Une chercheuse postdoctorale mcgilloise lauréate d’un prix de l’OPDQ

En direct 2017

Anne-Sophie Brazeau, Dt. P., Ph. D., a récemment reçu le Prix Engagement 2017 – Lussier Dale Parizeau de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec (OPDQ) pour sa rigueur scientifique, sa persévérance et son engagement dans les projets auxquels elle participe. Elle est chercheuse postdoctorale au laboratoire de la Dre Kaberi Dasgupta, professeure agrégée aux divisions de médecine interne, d’épidémiologie clinique et d’endocrinologie et métabolisme de la Faculté de médecine de l’Université McGill et chercheuse à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill.

« Je suis très reconnaissante d’avoir été choisie pour ce prix », déclare la lauréate. « Je crois qu’il est important de s’investir dans notre association professionnelle pour que notre profession soit véritablement reconnue et continue de se développer. J’ai participé à plusieurs comités et activités à l’OPDQ depuis 10 ans. À l’heure actuelle, je suis la présidente du comité de révision du Manuel de nutrition clinique. Ce projet m’enthousiasme beaucoup, car je crois qu’il sera très apprécié des diététistes. »

Anne-Sophie Brazeau a commencé sa carrière en nutrition clinique dans un hôpital universitaire, où elle travaillait surtout auprès de patients atteints de maladies chroniques. Son intérêt pour l’amélioration à long terme de l’état de santé de ses patients diabétiques l’a menée à poursuivre des études supérieures en nutrition. Après avoir obtenu un doctorat en nutrition humaine à l’Université de Montréal, elle a entrepris des recherches postdoctorales à l’Université McGill sous la supervision de la Dre Dasgupta. Elle s’est intéressée à la caractérisation des comportements liés au mode de vie (exercice physique/sédentarité/alimentation) des adultes atteints de diabète de type 1 (p. ex. obstacles à l’exercice, impact du calcul des glucides sur la fluctuation de la glycémie) et des familles ayant des antécédents de diabète gestationnel (p. ex. comportements observés chez les deux partenaires). Afin d’appliquer leurs résultats de recherche dans la pratique, Anne-Sophie Brazeau et ses collègues ont élaboré et mis à l’essai des interventions de groupe sur les habitudes de vie (alimentation et exercice) destinées aux adultes atteints de diabète de type 1 ainsi qu’aux familles qui présentaient des antécédents de diabète gestationnel, soulignant l’importance du soutien social dans le changement des habitudes de vie. Ses projets de recherche ont été financés par de nombreuses organisations, dont les Instituts de recherche en santé du Canada, Diabète Canada et la Société francophone du diabète.

Félicitations!

 

Le 15 décembre 2017

Speak Your Mind