Célébration en l’honneur des lauréats des prix de la Faculté de médecine

En direct 2017

De g. à dr., Dr David Eidelman, Pre Srividya Iyer, Pre Nicole Li-Jessen et Dr Robert Carlin (Photo: Owen Egan)

Le 27 novembre 2017, la Faculté de médecine de l’Université McGill a honoré les lauréats 2017 des prix Maude-Abbott, Haile-T.-Debas et Rosemary-Wedderburn-Brown, la Pre Srividya Iyer, le Dr Robert Carlin et la Pre Nicole Li-Jessen. Lors d’une soirée tenue à la salle Holmes, chaque lauréat a présenté un bref survol de sa recherche et de son parcours personnel après avoir reçu son prix des mains du Dr David Eidelman, vice-principal (santé et affaires médicales) et doyen de la Faculté de médecine.

Prix Maude-Abbott

La professeure adjointe Srividya Iyer, du Département de psychiatrie, est la lauréate 2017 du prix Maude-Abbott. Ses recherches visent à améliorer l’accessibilité et la qualité des soins de santé mentale pour les jeunes au Canada et ailleurs dans le monde, en particulier en Inde. Elle s’intéresse notamment aux soins aux jeunes ayant des troubles mentaux graves, comme la psychose. « Ces travaux sont importants, car la recherche démontre que la majorité des problèmes de santé mentale, dont les plus graves, apparaissent à la fin de l’adolescence et au début de l’âge adulte », explique la Pre Iyer.

Titulaire d’un doctorat en psychologie clinique de l’Université du Nebraska à Lincoln et d’un postdoctorat réalisé sous la supervision du Dr Ashok Malla, au Centre de recherche de l’Hôpital Douglas, la Pre Iyer est actuellement membre de la Division de psychiatrie sociale et transculturelle et chercheuse au Centre de recherche de l’Hôpital Douglas. Cette année, en plus du prix Maude-Abbott, elle a été élue au Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science de la Société royale du Canada et a reçu le Prix de la principale pour nouveaux chercheurs d’exception lors de la collation des grades printanière à McGill.

Le prix Maude-Abbott a été créé en 2010 par la Faculté de médecine afin de souligner les réalisations remarquables de professeures en début de carrière qui excellent en enseignement, en recherche ou en administration. Maude Abbott a été l’une des premières bachelières ès arts de l’Université McGill et parmi les premières diplômées en médecine au Canada (Université Bishop’s). Elle était experte des maladies cardiaques congénitales.

« Remporter un prix nommé en l’honneur de la Dre Maude Abbott compte beaucoup pour moi », déclare la Pre Iyer. « Les gens comme elle ont remis en question le statu quo de leur époque et ont ouvert le milieu universitaire aux femmes des générations suivantes. Une telle reconnaissance est encourageante, surtout parce que les femmes en science font encore face à des défis qui épargnent souvent leurs collègues masculins. »

Prix Haile-T.-Debas

Le prix Haile-T.-Debas 2017 a été remis au docteur Robert Carlin, professeur adjoint au Département de médecine de famille.

Membre de la promotion MDCM 1995 de l’Université McGill, le DCarlin a fait sa résidence en médecine de famille à l’Hôpital Reine Elizabeth/CLSC Côte-des-Neiges. Nommé chargé d’enseignement au Département de médecine de famille en 1999, il est l’un des principaux médecins enseignants au CLSC Métro et est directeur de la santé publique au Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la Baie-James (Eeyou Istchee). Dans son enseignement, le DCarlin met fortement l’accent sur l’équité en santé et les populations marginalisées. Il a joué un rôle déterminant dans la création du programme d’apprentissage par le service CHAP (Community Health Alliance Project) à McGill, dont il est actuellement le directeur.

Le prix Haile-T.-Debas a été établi en 2010 dans le but de promouvoir la diversité équitable dans l’ensemble de la Faculté de médecine. Il souligne les réalisations d’un ou d’une membre du corps professoral qui contribue à la promotion de la diversité, que ce soit en agissant comme modèle, en étant mentor ou mentore, ou en instaurant de nouvelles politiques favorisant la présence de minorités sous-représentées. Haile T. Debas est un diplômé mcgillois reconnu internationalement pour son œuvre pionnière en médecine universitaire et en santé mondiale.

« Je suis profondément honoré de recevoir le prix Haile-T.-Debas », déclare le Dr Carlin. « Je suis ravi de faire partie d’un établissement d’enseignement qui reconnaît la nécessité de promouvoir la diversité et l’équité dans l’ensemble de la Faculté de médecine. La promotion de la diversité et l’inclusion des minorités sous-représentées exigent les efforts et l’implication de plus d’une personne. C’est pourquoi je remercie mes collègues de toutes les disciplines au CLSC Métro de créer un milieu propice à la prestation de services à une clientèle plurielle et parfois marginalisée. Je remercie aussi mes collègues au Conseil Cri de la santé et des services sociaux de la Baie-James de m’inspirer et d’approfondir ma compréhension des réalités autochtones. Je tiens également à remercier toutes les organisations communautaires montréalaises qui ont travaillé avec des étudiants dans le cadre du cours CHAP, leur offrant un aperçu des défis de nos concitoyens et des gestes que nous pouvons poser collectivement pour améliorer la santé de nos communautés. »

Prix Rosemary-Wedderburn-Brown

Le prix Rosemary-Wedderburn-Brown 2017 a été remis à la professeure adjointe Nicole Li-Jessen, de l’École des sciences de la communication humaine.

La Pre Li-Jessen mène des recherches d’avant-garde sur la cicatrisation des lésions des cordes vocales, l’un des troubles de la communication les plus courants au cours de la vie humaine (très prévalent chez les personnes qui sollicitent leur voix de façon intensive, comme les acteurs, les chanteurs et les enseignants). Ses travaux éclairent des questions liées à la biologie et à la structure des cordes vocales, aux lésions et au processus de guérison, ainsi qu’à la médecine personnalisée dans le traitement de la voix. Ambassadrice infatigable de la recherche sur la voix à l’échelle nationale et internationale, elle informe les cliniciens et le public des dernières découvertes sur les soins de la voix en qualité de coordonnatrice canadienne de la Journée mondiale de la voix. Elle s’est associée à diverses unités sur le campus pour sensibiliser la communauté aux troubles de la voix, a encouragé ses étudiants à créer et à animer des ateliers d’entraînement vocal pour les étudiants en enseignement et en chant à McGill, ainsi que des ateliers de transition vocale pour les personnes transgenres à Montréal. Ses étudiants ont été les premiers à McGill à participer à l’initiative pédagogique Wikiedu de Wikipédia.

Le prix Rosemary-Wedderbrun-Brown récompense des membres à temps plein du corps professoral de l’École des sciences de la communication humaine, de l’École des sciences infirmières Ingram et de l’École de physiothérapie et d’ergothérapie de la Faculté de médecine qui affichent un remarquable potentiel scientifique et font preuve d’excellence en recherche en début de carrière. Rosemary Wedderburn Brown, diplômée mcgilloise, était une championne renommée des droits et de l’égalité des femmes, des minorités et des personnes défavorisées. Elle a été la première femme noire élue à une assemblée législative provinciale au Canada.

« Je suis très reconnaissante de recevoir le prix Rosemary-Wedderburn-Brown cette année », affirme la Pre Li-Jessen. « Je reçois cette première distinction de carrière avec grande humilité. Je tiens à remercier la Faculté de médecine pour ce prix, ainsi que tous mes étudiants et collègues de l’École des sciences de la communication humaine du soutien et de la confiance qu’ils m’accordent. J’ai toujours l’impression de n’avoir fait qu’apprendre d’eux. Je me considère très privilégiée de pouvoir travailler aux côtés de ces géants et j’ai une tâche considérable à accomplir dans les années à venir. »

Félicitations aux trois lauréats!

 

 

 

30 novembre 2017

Speak Your Mind