Une scientifique de l’IR-CUSM déploie l’autodépistage du VIH à plus grande échelle avec HIVSmart!™

En direct 2017

L’autodépistage mis en place dans les villes à exposées au VIH grâce à une application mobile

Dr. Nitika Pant Pai

CUSM

Montréal, 25 septembre 2017 — Actuellement, on estime qu’entre 30 et 40 % des personnes infectées par le VIH ne connaissent pas leur statut infectieux, ce qui peut avoir des graves conséquences sur la propagation de la maladie. Une des approches développées pour changer ces chiffres est de donner accès à l’autotest de dépistage du VIH dans les populations plus exposées au risque d’infection et qui manquent d’accès aux services de soins. Cela veut dire que la personne peut faire son test de dépistage et interprète ses propres résultats en privé. Cette stratégie de dépistage sera désormais déployée à plus grande échelle grâce à un partenariat important  entre l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM), SYMPACT-X et l’IAPAC (The International Association of Providers of AIDS Care), un acteur majeur de la lutte contre le VIH/sida.

Ce partenariat avec l’IAPAC permettra de déployer sur le terrain HIVSmart!™ — une application logicielle qui facilite l’auto-dépistage du VIH, améliore l’arrimage aux soins et la rétention dans les filières de soins dans les villes du monde fortement exposées au VIH, à travers l’initiative Les villes s’engagent (Fast-Track Cities, en anglais).

HIVSmart!™ est une application logicielle mobile multilingue développée par une équipe de scientifiques et médecins de l’IR-CUSM et de l’Université McGill. Elle a été testée dans le cadre d’études au Canada et en Afrique du Sud chez des groupes de patients incluant des hommes à haut risque qui ont des rapports sexuels avec des hommes; des patients de cliniques communautaires à risque ; des professionnels de la santé et des populations d’étudiants à faible risque. Cette application qui fonctionne avec tous les tests homologués d’autodépistage du VIH est un outil d’évaluation du risque d’infection au VIH qui procure de l’information personnalisée et qui facilite le processus d’autodépistage, d’interprétation des résultats et d’arrimage aux soins pour réduire les délais. De plus, le programme aide au maintien des soins à travers une meilleure communication patient-intervenant. La plateforme disponible en six langues est confidentielle et conforme à la norme HIPAA.

« Le déploiement de HIVSmart!™ à l’échelle mondiale avec l’IAPAC est un rêve qui devient réalité », lance la Dre Nitika Pant Pai, professeure associée à l’université McGill et scientifique médicale à l’IR-CUSM. La Dre Pant Pai est aussi fondatrice et présidente de Sympact-X, une start up de l’IR-CUSM. « Cela nous aidera à améliorer l’accès aux services liés au VIH chez les populations les plus vulnérables à cette infection et moins susceptibles d’avoir accès à un diagnostic et à un traitement. Avec HIVSmart!™, nous poursuivons l’objectif d’une génération sans sida. »

L’initiative Les villes s’engagent est un partenariat mondial avec des villes à forte prévalence du VIH et quatre partenaires majeurs — l’IAPAC, le programme conjoint des Nations Unies sur le VIH (ONUSIDA), le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat), et la mairie Paris. Depuis son lancement lors de la Journée mondiale contre le sida 2014, des villes de chaque région du monde se sont engagées dans le réseau, afin d’atteindre un objectif de 90-90-90 en 2020. Plus précisément, l’objectif est qu’en 2020, 90 % des personnes atteintes du VIH (PVVS) connaissent leur état, que 90 % des personnes connaissant leur statut sérologique soient mises sous thérapie antirétrovirale (ART) et que 90 % des PVVS en thérapie présentent une suppression virologique.

L’autodépistage du VIH et l’utilisation d’applications qui encouragent l’autodépistage, l’arrimage aux soins et le maintien des soins sont fortement recommandés dans les guides suivants de l’IAPAC : 2015 IAPAC Guidelines for Optimizing the HIV Care Continuum for Adults and Adolescents1 , et  2017 IAPAC/ASLM Recommendations for the Rapid Expansion of HIV SelfTesting in Fast-Track Cities.

« L’IAPAC est fière de se joindre à l’IR-CUSM et à SYMPACT-X pour introduire HIVSmart™ à grande échelle comme une application innovatrice pour assister les villes dans l’atteinte de leur objectif 90-90-90 — en commençant par le dépistage (objectif correspondant au premier 90) sans lequel il sera impossible de rejoindre les quelques 40 % PVVS à travers le monde qui ne sont pas au courant de leur statut sérologique, » explique Dr José M. Zuniga, président directeur général de l’IAPAC, International Association of Providers of AIDS Care.

« L’autodépistage du VIH est un outil innovant et prometteur qui aidera à rejoindre des populations ciblées encore non diagnostiquées. Une visite en clinique pour être testé pour le VIH est souvent synonyme de stigmatisation et de discrimination. Toutefois, la technologie peut fortement contribuer à mettre fin à l’épidémie mondiale de sida et je suis fier de nos chercheurs qui prennent part à la résolution de ce problème, comme la Dre Nitika Pant Pai », ajoute le Dr Bruce Mazer, directeur général intérimaire et chef de la direction scientifique de l’IR-CUSM.

 

Couverture sur le sujet
Tech site | Canadian scientist takes HIV self-testing global with HIVSmart!™ (en anglais)

 

Le 25 septembre 2017

 

Speak Your Mind