Donner naissance à de nouvelles idées

En direct 2017

Par Diane Weidner

Le 11 mai, une journée de formation interactive en soins obstétricaux s’est tenue au Centre de simulation et d’apprentissage interactif Steinberg (CSAIS), fruit d’une collaboration entre l’Université McGill, l’Université d’Ottawa et CAE Santé.

Dans le cadre de ce projet pilote, des médecins résidents des programmes d’anesthésiologie et d’obstétrique et gynécologie de l’Université McGill ont fait équipe avec des infirmières et des membres du corps professoral pour mettre en pratique leurs habiletés cliniques, de communication et de collaboration dans deux scénarios de simulation distincts.

Les exercices de simulation médicale visent à recréer un contexte et des conditions réalistes qui permettent aux apprenants de s’exercer dans un environnement sécuritaire et contrôlé. Après chaque scénario, les membres de l’équipe se réunissent pour faire un retour sur l’exercice et recevoir des commentaires sur leur travail. Les résidents s’exercent à prendre en charge des cas essentiels, en plus de pratiquer des scénarios moins courants qu’ils n’ont peut-être pas rencontrés durant leur résidence.

Après avoir observé une formation par simulation en obstétrique durant une visite au Centre de compétences et de simulation de l’Université d’Ottawa (CCSuO), le Dr Luis Monton, professeur adjoint au Département d’obstétrique et de gynécologie de l’Université McGill, a eu l’idée d’implanter ce même programme à McGill. « J’ai observé une nouvelle façon d’apprendre, d’enseigner et de communiquer avec les résidents et les étudiants, et je voulais faire partie de ce mouvement », explique le Dr Monton. Il s’est adressé au Dr Rajesh Aggarwal, directeur du CSAIS, et au Dr Glenn Posner, directeur médical du Programme de simulation de la sécurité des patients à l’Hôpital d’Ottawa, pour démarrer le projet.

Le Dr Posner et son collègue le Dr Adam Garber étaient heureux de collaborer avec McGill pour partager leur expertise et leurs scénarios de formation. « C’est une collaboration très naturelle, qui représente une très belle occasion. Nous cherchons toujours à nous associer à d’autres centres de simulation pour des projets d’enseignement et de recherche, et nous sommes très proches de McGill », ajoute le Dr Posner, qui a fait ses études de médecine à McGill.

Le Dr Juan Sevilla, formateur clinique pour CAE Santé, était sur place pour l’exercice de simulation avec le mannequin simulateur d’accouchement Lucina, que CAE avait généreusement prêté au CSAIS pour la journée. Dans la salle de contrôle en compagnie des professeurs et techniciens, Juan observait le scénario et modulait les réactions et signes physiologiques maternels et fœtaux du mannequin de façon réaliste pour maximiser l’apprentissage.

La Dre Milena Garofalo, résidente senior en obstétrique et gynécologie à McGill, a également contribué à ce projet de simulation. « J’ai constaté le besoin d’intégrer la simulation dans notre programme de résidence pour améliorer la formation », indique la Dre Garofalo, qui fait actuellement des études de maîtrise en recherche sur la simulation avec le Dr Aggarwal au CSAIS. « Cet exercice fait partie d’un projet pilote dont le programme espère poursuivre le développement en offrant des scénarios de simulation similaires cet automne. »

Il s’agit d’une excellente nouvelle pour le Dr Haitham Baghlaf, un résident mcgillois de troisième année qui a participé à la journée de formation. « J’estimais important de faire des simulations hors de l’hôpital, dans un contexte qui nous permet de faire des erreurs et d’en tirer des leçons. Il y a des aspects de la communication qui ne s’enseignent jamais aussi efficacement – même avec des heures de discussion – que dans un contexte comme aujourd’hui. J’espère que nous aurons l’occasion de faire souvent d’autres exercices de simulation. »

 

Le 7 juin 2017

 

 

Speak Your Mind