Deux membres du corps professoral de l’École de physiothérapie et d’ergothérapie lauréates d’un Prix équité et esprit communautaire de l’Université McGill

En direct 2017

Liliane Asseraf-Pasin, Ph. D., chargée de cours et directrice associée (programme de physiothérapie) et Hiba Zafran, Ph. D., également chargée de cours à l’École de physiothérapie et d’ergothérapie de l’Université McGill, sont les lauréates 2017 du Prix équité et esprit communautaire de l’Université dans la catégorie du personnel enseignant. Ces prix visent à reconnaître les efforts d’étudiants, de professeurs et de membres du personnel voués à l’essor de l’équité, de la diversité et de l’engagement communautaire à McGill.

« Mon objectif est d’améliorer l’expérience des physiothérapeutes diplômés à l’étranger qui doivent obtenir l’équivalence de leur diplôme pour avoir le droit d’exercer au Québec », explique Liliane Asseraf-Pasin, double diplômée mcgilloise, qui a terminé son doctorat axé sur le leadership pédagogique en 2012 et dont les recherches portent sur l’élaboration de stratégies pédagogiques pour soutenir l’apprentissage, l’enseignement ainsi que la formation, la pratique et la recherche interprofessionnelles. « Mon rôle consiste à les guider, à les conseiller et à les soutenir en brisant les barrières et les stéréotypes, en les aidant à trouver des occasions de pratique clinique et, surtout, en les aidant à intégrer la communauté de pratique au Québec par l’emploi équitable. Ce prix signifie que mon mentorat auprès des étudiants diplômés à l’étranger a vraiment changé les choses pour eux. Leur grande joie lorsqu’ils réussissent vaut de l’or à mes yeux! »

Hiba Zafran est ergothérapeute et psychothérapeute spécialiste de la santé mentale et de l’engagement professionnel des jeunes adultes, ainsi que de la réadaptation par l’art de personnes atteintes de troubles mentaux sévères et persistants avec comorbidité physique. Elle s’intéresse à la conceptualisation et à l’analyse critique et queer du « dysfonctionnement » en santé mentale, à l’exploration poétique et littéraire de la rencontre clinique comme espace relationnel de transformation, ainsi qu’aux éléments socioculturels qui façonnent l’identité et l’activité des clients, des étudiants et des ergothérapeutes. « Je crois que tous les gestes relationnels et les soins que nous offrons en marge, en coulisse, sans tambour ni trompette – tout cela compte », dit-elle. « À mes yeux, l’un des effets de ce prix est de promouvoir l’importance de l’écoute profonde. »

Liliane Asseraf-Pasin et Hiba Zafran ont été honorées aux côtés des autres lauréats de cette année lors d’une cérémonie tenue dans le salon de la résidence Royal Victoria College le 1er mai.

Félicitations aux deux lauréates!

Le 5 mai 2017

 

 

Speak Your Mind