Steve Arless, grand entrepreneur canadien en technologie médicale, se joint au Département de chirurgie de l’Université McGill

En direct 2016

Steve Arless

Steve Arless

Steve Arless, B. Sc. 1971 (chimie), diplômé mcgillois de renom, a fait un retour à son alma mater cet automne comme professeur praticien à la Faculté de médecine dans le cadre du nouveau programme d’innovation en chirurgie du Département de chirurgie.

Les années mcgilloises de M. Arless ont été pour lui un « véritable bonheur ». Il se remémore de beaux souvenirs de matchs de football universitaire et de parties amicales de touch-football sur le vaste terrain inférieur du campus, un endroit inspirant à ses yeux. Après ses études à McGill, M. Arless a travaillé pendant 17 ans à Smith & Nephew Inc., dont près de cinq ans à titre de président. Il a acquis une vaste expérience en transfert technologique et acquisition stratégique aux États-Unis et au Canada, et a piloté de nombreux projets internationaux de commercialisation en orthétique, en prothétique, en orthopédie, en soins des plaies et, plus récemment, dans le domaine des maladies cardiovasculaires. Ses talents d’innovateur l’ont mené à la barre de CryoCath Technologies Inc. De 1996 à 2006, au poste de président-directeur général, il a fait de cette entreprise en démarrage un succès commercial, qui s’est conclu par une acquisition par Medtronic Inc. pour 400 millions de dollars.

Il a par la suite fait un retour aux études, obtenant un MBA à l’Université Concordia en 2008. Toujours intéressé par le diagnostic et le traitement minimalement invasif des troubles du rythme cardiaque, il a pris la tête de l’entreprise CardioInsight en 2009. Il est actuellement président-directeur général de Solutions médicales Soundbite, entreprise montréalaise spécialisée en technologie par onde de choc dans le traitement des maladies cardiovasculaires.

Accompagner des entrepreneurs médicaux débutants

M. Arless a entendu parler du programme d’innovation en chirurgie alors qu’il était professeur associé à l’École de gestion John Molson de l’Université Concordia. Son fils Dustin, également diplômé mcgillois (B. Sc. 2006 [biologie]), a participé en 2013 au projet pilote du nouveau programme de maîtrise en innovation en chirurgie, que McGill offre en partenariat avec l’École de gestion John Molson et l’École de technologie supérieure.

À la fin de la première année du programme, il a été invité comme évaluateur lors de la présentation des projets des étudiants. « Évidemment, je n’ai pas évalué l’équipe de mon fils », souligne M. Arless. Il s’est alors familiarisé avec le programme, pour lequel il a « eu un coup de foudre ». C’est après son deuxième mandat d’évaluateur, l’année suivante, que McGill lui a demandé s’il souhaitait occuper des fonctions plus officielles au sein du programme.

À titre de professeur praticien à la Faculté de médecine de l’Université McGill, M. Arless agit comme mentor auprès d’étudiants entrepreneurs du secteur clinique, donne des cours et joue un rôle de conseiller auprès du programme d’innovation en chirurgie financé par une prestigieuse subvention du programme FONCER du CRSNG, intitulée « Innovation at the Cutting Edge ». « Le programme d’innovation en chirurgie conjugue l’expérience du secteur privé, mes compétences ainsi que la profondeur et l’expérience médicale et clinique des membres de la Faculté de médecine de McGill afin de créer un milieu propice à l’innovation et à la création d’entreprises de technologie médicale, explique M. Arless. Ce programme est un incontournable pour les diplômés des facultés montréalaises de médecine, de génie et de gestion qui s’intéressent à l’entrepreneuriat et veulent apprendre comment lancer leurs propres projets. »

« Nous voyons dans ce programme une occasion de transformer les soins de santé en rassemblant des cliniciens, des ingénieurs et des experts des affaires pour relever un même défi clinique », affirme le Dr Gerald Fried, directeur du Département de chirurgie de l’Université McGill. « Pouvoir compter sur quelqu’un comme M. Arless au sein de notre équipe représente une occasion inestimable. Notre programme peut ainsi profiter de son expérience pratique et de son grand talent d’entrepreneur. Son succès est aussi un exemple inspirant pour les étudiants du programme, qui constatent que les avancées cliniques et la commercialisation peuvent coexister. »

M. Arless aime partager son expérience avec les étudiants, qui ne s’en lassent pas. « Ce qui me plaît le plus dans ma participation au programme, c’est de savoir que les étudiants sont là pour apprendre de mon expérience. Dans mes cours, je leur parle de situations vécues; ils me disent qu’ils aiment apprendre à partir d’exemples réels plutôt que simplement dans des manuels ».

Le programme transforme l’interface entre la technologie et les spécialités médicales, tout en réunissant un groupe d’innovateurs spécialisés en dispositifs médicaux autour du milieu hospitalier. « Nous prévoyons une expansion vers d’autres domaines cliniques; déjà, le programme inclut la radiologie et la gynécologie, et d’autres disciplines suivront bientôt », indique le Pr Jake Barralet, directeur adjoint (recherche) du Département de chirurgie de l’Université McGill. « En fin de compte, nous souhaitons voir des entreprises lancées par des étudiants commercialiser des produits qui amélioreront la qualité de vie des patients, la qualité de la formation en chirurgie et la qualité des soins cliniques. Nous avons fait d’immenses progrès en peu de temps et je me réjouis de pouvoir poursuivre sur cette lancée avec M. Arless ».

Pour sa part, M. Arless est impatient non seulement d’accompagner les étudiants dans leur apprentissage théorique du démarrage d’entreprises de technologie médicales, mais également de les aider à accéder au niveau supérieur et à concrétiser les meilleures idées issues du programme, ce qui comprend la recherche de financement. « Je crois que le succès du programme se mesurera au nombre d’étudiants que nous pourrons aider, dans les faits, à réaliser leur projet. »

Le 16 décembre 2016

Speak Your Mind