Soirée en l’honneur des lauréats des prix de la Faculté de médecine

En direct 2016

Photo: Owen Egan

Photo: Owen Egan

Le 24 novembre 2016, la Faculté de médecine de l’Université McGill a honoré les lauréats 2016 des prix Maude-Abbott, Haile-T.-Debas et Rosemary-Wedderburn-Brown. Lors d’une soirée tenue à la salle Holmes, chaque lauréat a présenté un bref survol de sa recherche et de son parcours personnel après avoir reçu son prix des mains du Dr David Eidelman, vice-principal (santé et affaires médicales) et doyen de la Faculté de médecine.

Prix Maude-Abbott

Photo: Owen Egan

Photo: Owen Egan

La professeure adjointe Jill Baumgartner, de l’Institut des politiques sociales et de la santé et du Département d’épidémiologie, de biostatistique et de santé au travail, est la lauréate 2016 du prix Maude-Abbott. Ses recherches portent sur les facteurs qui influent sur l’exposition aux polluants environnementaux et leur impact sur la santé humaine, en Chine et dans d’autres pays en développement. Nouvelle chercheuse des IRSC, elle est titulaire d’un doctorat conjoint en sciences de la santé des populations et en environnement et ressources de l’Université du Wisconsin – Madison et d’une maîtrise en santé internationale et des populations de l’Université Harvard. En 2009, elle a été boursière Fulbright en Chine.

Le prix Maude-Abbott a été créé en 2010 par la Faculté de médecine afin de souligner les réalisations remarquables de membres féminines du corps professoral qui sont en début de carrière et qui excellent en enseignement, en recherche ou en administration. Maude Abbott a été l’une des premières bachelières ès arts de l’Université McGill et parmi les premières diplômées en médecine au Canada (Université Bishop’s). Elle était experte des maladies cardiaques congénitales.

« Je me passionne pour les projets qui réunissent des groupes divers en recherche et en politiques publiques pour relever les grands défis de la santé environnementale à l’échelle mondiale, indique la Pre Baumgartner. Je partage ce prix avec mes stagiaires et collaborateurs qui travaillent à mes côtés dans des conditions difficiles (alimentation électrique limitée, régions isolées), de façon interdisciplinaire et interculturelle, pour trouver des moyens d’atténuer les risques environnementaux et d’améliorer la santé. Je suis honorée de voir ces efforts et travaux de recherche récompensés par le prix Maude-Abbott de McGill, et enthousiaste à l’idée de poursuivre mon parcours dans une université qui offre un tel soutien. » 

Prix Haile-T.-Debas

Le prix Haile-T.-Debas 2016 a été remis au docteur Kent Saylor, professeur adjoint au Département de pédiatrie et directeur du Programme de cours en santé autochtone à la Faculté de médecine

Photo: Owen Egan

Photo: Owen Egan

de l’Université McGill. Membre de la nation mohawk, le Dr Saylor travaille au sein du Programme de santé du nord de l’Hôpital de Montréal pour enfants. Il est pédiatre consultant depuis 16 ans auprès des enfants et des familles autochtones et a dirigé le Comité de la santé des Premières Nations, des Inuits et des Métis de la Société canadienne de pédiatrie.

Responsable du contenu et de l’exécution du Programme de cours en santé autochtone au doctorat en médecine, le Dr Saylor participe également au soutien aux étudiants autochtones en médecine à l’Université McGill. Avec des collègues allochtones et autochtones à McGill et au sein du RUIS McGill, il mène des efforts visant à recruter davantage d’étudiants autochtones dans tous les programmes professionnels en santé de la Faculté de médecine. Il espère lancer des programmes de cours dans toutes les écoles de la Faculté.

Le prix Haile-T.-Debas a été établi en 2010 dans le but de promouvoir la diversité équitable dans l’ensemble de la Faculté de médecine. Il souligne les réalisations d’un ou d’une membre du corps professoral qui contribue à la promotion de la diversité, que ce soit en agissant comme modèle, en étant mentor ou mentore, ou en instaurant de nouvelles politiques favorisant la présence de minorités sous-représentées. Haile T. Debas est un diplômé mcgillois reconnu internationalement pour son œuvre pionnière en médecine universitaire et en santé mondiale.

« Je suis honoré de recevoir le prix Haile-T.-Debas 2016 pour la promotion de la diversité à la Faculté de médecine, déclare le Dr Saylor. Ce prix est important à mes yeux, à titre de modèle pour les futurs étudiants autochtones en sciences de la santé à McGill. Il indique que l’Université reconnaît l’importance de la santé des peuples autochtones et qu’elle est prête à faire partie de la solution aux défis des peuples autochtones en matière de santé. J’espère que les étudiants autochtones actuels et futurs verront que McGill les accueille et souhaite les soutenir durant leurs études. Il reste beaucoup de chemin à parcourir pour combler les disparités en santé chez les Autochtones, mais je crois que nous allons dans la bonne direction. »

Prix Rosemary-Wedderburn-Brown

Photo: Owen Egan

Photo: Owen Egan

Le prix Rosemary-Wedderburn-Brown 2016 a été remis à la professeure agrégée Sara Ahmed, de l’École de physiothérapie et d’ergothérapie. Triple diplômée de l’Université McGill et chercheuse-boursière senior du FRQS, la Pre Ahmed vise par ses recherches à améliorer les résultats cliniques des patients atteints de maladies chroniques. Ses recherches actuelles portent notamment sur les défis liés à l’utilisation des résultats déclarés par les patients (p. ex. qualité de vie liée à la santé, sentiment d’autoefficacité) dans les programmes de prise en charge des maladies chroniques, ainsi qu’à l’utilisation de méthodes psychométriques avancées pour accroître l’efficacité et l’utilité des études évaluatives. Elle mène également des travaux de conception et d’évaluation d’interventions d’autogestion des maladies chroniques au moyen du dossier de santé électronique (p. ex. applications Web d’autogestion de l’asthme et des MPOC), de même que des projets de partage et de transfert des connaissances sur les pratiques exemplaires de prise en charge des maladies chroniques.

Le prix Rosemary-Wedderbrun-Brown récompense des membres à temps plein du corps professoral de l’École des sciences de la communication humaine, de l’École de sciences infirmières Ingram et de l’École de physiothérapie et d’ergothérapie de la Faculté de médecine qui affichent un remarquable potentiel scientifique et font preuve d’excellence en recherche en début de carrière. Rosemary Wedderburn Brown, diplômée mcgilloise, était une championne renommée des droits et de l’égalité des femmes, des minorités et des personnes défavorisées. Elle a été la première femme noire élue à une assemblée législative provinciale au Canada.

« Je reçois avec humilité ce prix nommé en l’honneur de Rosemary Wedderburn Brown, déclare la Pre Ahmed. Grâce à elle, des personnes et des communautés ont acquis les compétences et instauré les mesures dont elles avaient besoin pour gagner en autonomie et en autodétermination. Ces idées trouvent écho dans mon programme de recherche, qui vise à favoriser les soins axés sur les patients pour les personnes atteintes de maladies chroniques. Ce type de soins repose sur la concertation entre les professionnels et les patients, et le soutien offert aux patients pour qu’ils puissent prendre des décisions éclairées et participer activement à leur prise en charge. L’autonomisation des patients est possible si l’on utilise des technologies modernes et si l’on garde l’esprit ouvert aux nouvelles pratiques, en respectant les besoins et les préférences des patients. »

Félicitations aux trois lauréats!

Le 30 novembre 2016

Speak Your Mind