Vincent Giguère reçoit 5,3 M$ de la Fondation Terry Fox et d’organismes partenaires

En direct 2015

Vincent_GiguereEn ce 35e anniversaire du Marathon de l’espoir de Terry Fox, 16 millions de dollars sont injectés par la Fondation Terry Fox et trois nouveaux partenaires de recherche afin de permettre à quatre équipes de recherche canadienne de calibre international de trouver de nouveaux moyens de détecter et de traiter les cancers héréditaires à haut risque.

L’une de ces équipes est menée par le PVincent Giguère, scientifique et professeur de biochimie, de médecine et d’oncologie au Centre de recherche sur le cancer Goodman (CRCG). Giguère et son équipe recevront un financement de 5,3 millions de dollars sur quatre ans pour comprendre comment les processus et les voies métaboliques contribuent à la croissance et à la survie des cellules cancéreuses. Les recherches de l’équipe visent à prévenir le développement et la propagation des maladies comme le cancer du sein. Le financement de 5,3 millions provient de la Fondation Terry Fox (4 262 936 $), du CRCG (554 512 $) et de la Fondation du cancer du sein du Québec (500 000 $).

« Le Centre de recherche sur le cancer Goodman et l’Université McGill sont ravis de collaborer avec l’Institut de recherche Terry Fox et à la Fondation du cancer du sein du Québec pour lutter contre le cancer métastatique et la résistance aux traitements, déclare la Pre Morag Park, directrice du CRCG. Le groupe Oncométabolisme du Centre de recherche sur le cancer Goodman est reconnu internationalement pour son étude du rôle des changements métaboliques dans la survie des cellules cancéreuses. Ce financement continu favorisera l’innovation et le leadership et conduira à une nouvelle compréhension de la façon de traiter le cancer. »

Vincent Giguère et les autres chercheurs recevront des subventions de projets dans le cadre du programme Nouvelles frontières de Terry Fox. Ce programme très concurrentiel est fondé sur un examen international par les pairs, après lequel les fonds sont attribués annuellement pour soutenir les progrès de la recherche biomédicale pouvant conduire à des moyens novateurs de prévention, de diagnostic ou de traitement du cancer.

Parmi les autres récipiendaires figurent le Pr John Dick, chercheur principal au Princess Margaret Cancer Centre/University Health Network, à Toronto, le Dr David Malkin, chercheur principal et oncologue au Hospital for Sick Children de Toronto, et le PSteven Jones, directeur associé du Canada’s Michael Smith Genome Sciences Centre de la BC Cancer Agency, à Vancouver.

Cette annonce réconforte la Torontoise Luana Locke, survivante du cancer du sein. Un gène anormal prédispose les membres de sa famille à divers types de cancer, à tout âge, mais le financement de la Fondation Terry Fox pour la recherche sur le syndrome de Li-Fraumeni pourrait aider à changer la situation.

« Savoir que des gens continuent à poser les questions importantes et sont déterminés à mener le type de recherche qui pourrait conduire à des moyens plus efficaces de détecter le cancer dès les premiers stades, à un remède ou, mieux encore, à empêcher l’apparition du cancer, me donne un espoir incroyable, dit-elle. Je leur souhaite tout le succès possible et je souhaite que les résultats soient prometteurs. »

« Terry a couru un marathon pendant 143 jours en 1980 afin d’amasser des fonds pour la recherche sur le cancer, rappelle Britt Andersen, directeur général de la Fondation Terry Fox. Son héritage se poursuit grâce à nos donateurs dont les contributions alimentent le travail de ces chercheurs et plus de 300 autres au Canada qui reçoivent des fonds de notre course Terry Fox ».

La Journée Terry Fox aura lieu le dimanche 20 septembre, avec la participation d’une équipe du Centre de recherche sur le cancer Goodman. La Fondation invite les donateurs à souligner le 35e anniversaire du Marathon de l’espoir en faisant un don de 1 $ pour la recherche sur le cancer au nom de Terry.

Speak Your Mind