Financement important pour la recherche en épigénétique

En direct 2012

La ministre Aglukkaq lors d'un tour du Centre d'innovation Génome Québec et Université McGill.

Le Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill recevra un important soutien des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et de Génome Québec afin de continuer ses recherches novatrices dans le domaine de l’épigénétique. Les IRSC et Génome Québec en ont fait l’annonce aujourd’hui, indiquant que cet appui servira à l’étude des facteurs environnementaux et de leur rôle dans la transformation de l’expression de l’ADN, ainsi que sur les effets qu’ils entraînent à long terme sur la santé humaine.

Le Consortium canadien de recherche en épigénétique, environnement et santé est une nouvelle initiative nationale mise sur pied afin d’examiner les interactions entre la génétique et l’environnement et leur influence

De gauche à droite : Dr Tomi Pastinen; Dr Heather Monroe-Blum; M. Marc LePage; Dr Guillaume Bourque; Dr Brad Popovich; L'honorable Leona Aglukkaq, Ministre de la Santé; Dr Mark Lathrop; Dr Alain Beaudet; Dr David Eidelman

sur la santé. En partenariat avec Génome Québec et Génome Colombie-Britannique, les IRSC ont créé le programme Plateforme en épigénomique, lequel servira de tremplin pour l’expertise canadienne en séquençage génomique. Le programme soutient deux centres de séquençage épigénomique et deux centres de coordination des donné

es épigénomiques.

« J’aimerais remercier le Gouvernement du Canada, les IRSC et Génome Québec pour leur soutien à l’avancement de la recherche de pointe effectuée au Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill, a indiqué Mme Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de McGill. Un financement soutenu est important afin que la population puisse profiter de l’expertise canadienne en recherche dans les domaines de la génomique et de l’épigénétique. Ensemble, nous sommes voués à l’innovation et à  l’excellence dans ce secteur, et à miser sur le leadership de nos chercheurs à l’échelle internationale. »
Monsieur Marc LePage, président-directeur général de Génome Québec, s’est dit ravi de cette annonce. « Le Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill constitue un joyau de l’innovation québécoise. Grâce à l’expertise et aux infrastructures technologiques réunies au sein du Centre, le Québec sera à même d’intégrer la nouvelle vague de la génomique, dont l’épigénétique constitue une composante majeure. De plus en plus d’applications en santé voient le jour. Dans cette perspective, le Centre d’innovation entend jouer un rôle clé dans l’apport de solutions novatrices, au bénéfice des Canadiennes et des Canadiens ».
« Ce financement aidera le Canada à conserver son leadership dans le domaine de l’épigénomique, domaine-clé servant à décrypter la manière dont les conditions dans lesquelles nous vivons peuvent contrôler l’expression de nos gènes et influer sur notre santé et notre bien-être », a ajouté M. Mark Lathrop, directeur scientifique du Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill.
 
Mark Lathrop, Université McGill : Centres de séquençage génomique
Le professeur Mark Lathrop, directeur scientifique du Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill, de concert avec le professeur agrégé Tomi Pastinen, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en génétique humaine et le professeur Michael Meaney, titulaire d’une Chaire James McGill et directeur adjoint du Centre de recherche de l’Institut Douglas, recevront 5 985 000 $ afin d’étudier comment le génome parvient, par le biais de centaines de programmes, à générer différents résultats en matière de développement cellulaire. Mark Lathrop et son équipe feront appel au séquençage épigénomique afin de comprendre les interactions entre l’environnement et le génome et leur incidence sur les cellules sanguines humaines, d’interpréter l’effet de maladies sur le métabolisme à l’aide d’échantillons de tissu et d’étudier comment les changements épigénétiques modifient les fonctions du cerveau.
 
Guillaume Bourque, Université McGill : Centre de coordination des données épigénomiques
Guillaume Bourque, directeur du service de bioinformatique du Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill et professeur agrégé, et le professeur Alan Evans au département de neurologie et neurochirurgie, élaboreront un cadre de travail qui puisera dans les ressources nationales de Calcul Canada, lesquelles permettront le traitement, le partage et la visualisation de données épigénomiques à grande échelle. Cette plateforme permettra aux spécialistes de l’épigénétique aux quatre coins du pays de tirer profit de cette précieuse ressource dans la réalisation de leurs travaux, pour lesquels ils recevront 1 470 533 $.
À propos du Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill
Le Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill est un centre de recherche de premier plan en génomique et en protéomique. Fondé en 2002, le Centre a développé une expertise dans le domaine des troubles génétiques complexes comme les maladies cardiaques, l’asthme et le diabète de type 2, et il représente aujourd’hui une ressource essentielle pour de nombreux projets de recherche en santé humaine, en foresterie, en maladies infectieuses, en agriculture et en environnement. Le Centre d’innovation Génome Québec et Université McGill est financé par le gouvernement canadien, par l’intermédiaire de Génome Canada, ainsi que par le gouvernement du Québec. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le http://gqinnovationcenter.com/index.aspx?l=f
À propos de l’épigénétique :
L’épigénétique est l’étude des changements dans la façon dont est exprimée l’information contenue dans l’ADN, sans toutefois entraîner de modifications directes sur le code génétique. Bien que certains changements épigénétiques s’inscrivent normalement dans le développement et le vieillissement, les chercheurs en santé environnementale tiennent à déterminer l’influence de facteurs environnementaux dans la production de changements épigénétiques négatifs.


Couverture sur le sujet

Communiqué des IRSC
Le Journal de Montréal
TVA Nouvelles

22 octobre 2012

Speak Your Mind