De réflexions et de paroles : le séjour d’Alexis Martin, écrivain en résidence du DLLF de McGill

Le French side de McGill

Alexis Martin, écrivain en résidence du Département de langue et littérature françaises de l’Université McGill pour l’année 2016-2017, aurait bien aimé prolonger son expérience. « C’est que là je commençais à trouver mes marques un peu, j’aurais pu aller plus loin, être plus efficace. »

Alexis Martin closes chapter on term as writer-in-residence 

Le French side de McGill

Alexis Martin, writer-in-residence at McGill’s Département de langue et littérature françaises for 2016-2017, would have loved to stay on. “I was just beginning to find my bearings a bit,” he says. “I could have gone farther. I could have done more.”

Études transsystémiques à la faculté de droit : Un œil à gauche, sur le français, un œil à droite sur l’anglais

Le French side de McGill

« J’enseigne le droit constitutionnel en français en première année. Grosso modo, la moitié de mes étudiant.e.s provient de l’extérieur du Québec et 40% n’ont pas le français comme langue maternelle. Nous apprenons ensemble une « nouvelle langue étrangère », celle du droit public, » écrit Johanne Poirier, Professeure titulaire et titulaire de la Chaire Peter MacKell sur le fédéralisme.

Transsystemic studies in Law: One eye on the left for the French, the other on the right for the English

Le French side de McGill

“I teach constitutional law in French to first-year students. Roughly half of my students come from outside Quebec, and 40 per cent of them have a mother tongue other than French. Together, we learn a ‘new foreign language – public law,” writes Law professor Johanne Poirier.

La Francofête bat son plein à McGill du 13 au 23 mars

Le French side de McGill

Concours, cercles de conversation, 5 à 7 littéraire, musique francophone, ateliers culturels, cabane à sucre mobile… Ces deux prochaines semaines, c’est tout le campus qui s’anime à l’occasion de la Francofête ! Francophones et francophiles, étudiants et employés de l’Université McGill, tous sont invités à célébrer la francophonie sur le campus !

Francofête will be in full swing at McGill, March 13–23

Le French side de McGill

Contests, conversation circles, literary happy hours, francophone music, cultural workshops, a mobile sugar shack … For the next two weeks, the entire campus will come alive for the Francofête. Francophones and Francophiles, students, staff and faculty are all are invited to celebrate McGill’s French side.

Le French side de McGill a le vent dans les voiles!

Le French side de McGill

Le nombre d’étudiants francophones à McGill augmente d’année en année, à telle enseigne que son fondateur, James McGill – qui était lui-même bilingue et avait épousé une francophone – ne reconnaîtrait pas le profil du corps étudiant de son université.

The French side of McGill is expanding

Le French side de McGill

Even if McGill was founded by the anglo establishment of Montreal, with names like Macdonald, Strathcona, and McConnell, the character of the student body has changed dramatically to better reflect the reality of Quebec’s demographics.

Découvrez le « French side » de McGill

Le French side de McGill

Parcourez le nouveau portail « Vivre McGill en français » afin de connaître les ressources et services en français disponibles à McGill – dont les nombreux cours de français – et en apprendre davantage sur la vie à Montréal et la culture québécoise.