Imaginer les maisons de l’avenir

Posted on Wednesday, April 19, 2017

Un croquis d’artiste du Logement à Haute Performance que construira TeamMTL à Montréal. / Image fournie par TeamMTL

C’est bien connu, l’accès à la propriété devient de plus en plus difficile en milieu urbain à cause de la flambée des prix de l’immobilier. Cette réalité, couplée aux défis présentés par le changement climatique, a servi d’inspiration à une cinquantaine d’étudiants de McGill et Concordia qui se sont réunis afin de concevoir la maison urbaine écologique de demain.

Baptisé Logement à Haute Performance, ce projet sera réalisé dans le cadre du Solar Decathlon 2018, une compétition internationale où des étudiants s’affrontent afin de concevoir et construire une maison écologique dont la consommation énergétique nette est nulle. TeamMTL sera la seule équipe canadienne à s’envoler pour la Chine afin de participer à cette compétition.

« On a baptisé le projet Logement à Haute Performance parce qu’il s’agit d’une solution holistique pour répondre à une panoplie de défis, dit Ben Wareing, étudiant de deuxième cycle à l’École d’Architecture de l’Université McGill et membre de TeamMTL. Nous avons essayé d’étendre le concept du mot durable jusque dans les fonctions et la forme de la maison, tant sur le plan de ses composantes économiques et socioculturelles. »

TeamMTL procédera à la construction de prototypes du Logement à Haute Performance, des projets qui seront facilités grâce à l’appui d’une subvention du Programme de recherche et de développement énergétiques de Ressources Naturelles Canada.

La première sera érigée à Montréal afin de tester le concept et désassemblée pour être envoyée en Chine en octobre et reconstruite avant la compétition en août 2018.

En 2018-2019, l’équipe espère aussi construire jusqu’à trois logements à Montréal grâce à la vente du prototype chinois et l’argent qu’ils récolteront s’ils remportent des prix lors du Solar Decathlon.

Les maisons montréalaises seront adaptées afin de répondre aux besoins de la métropole et pourraient servir d’exemple innovateur pour le futur du logement abordable partout au pays.

Spécialement adapté aux hivers montréalais, le Logement à Haute Performance est une construction résidentielle inspirée du logement passif. En y intégrant des matériaux de construction écologiques et des technologies innovatrices d’entreprises québécoises, cette maison en rangée, d’une surface de 130 m2, produira autant d’énergie qu’elle n’en consomme et ses émissions de carbone seront faibles ou nulles.

Composer avec la densification urbaine

Grâce à son concept, TeamMTL a aussi réussi à convaincre le comité organisateur du Solar Decathlon de modifier les règlements de la compétition.

« Les règlements stipulaient que les prototypes devaient être des maisons unifamiliales détachées ce qui était pour nous une aberration dans un concours destiné à promouvoir les maisons écologiques et durables, explique Michael Jemtrud, professeur à l’École d’architecture de l’Université McGill et responsable de TeamMTL. Le comité organisateur nous a tout de suite donné raison, ce qui nous a permis de présenter un concept de maison en rangée. »

Ce genre de construction, renchérit le professeur, a l’avantage de répondre aux défis planétaires associés à la densification urbaine.

« C’est logique sachant que les défis entourant le changement climatique sont surtout des enjeux urbains puisqu’environ 50 % de la population mondiale habite aujourd’hui en ville et il faut donc concevoir des logements pour répondre à cette forte densité », précise-t-il.

Le Solar Decathlon en bref

  • L’édition 2018 de la compétition se déroulera à Dezhou dans la province chinoise de Shandong
  • 21 équipes de 49 universités provenant de 11 pays participeront à la compétition
  • La compétition vise à promouvoir la conception et la construction d’une habitation fonctionnelle, confortable et écoénergétique mettant en vedette des sources renouvelables d’énergie, des techniques de construction innovatrices, une conservation de l’énergie et des principes architecturaux innovateurs.
  • L’habitation à 2 étages doit faire entre 120 et 200 m2 et doit pouvoir loger une famille et être équipée de tous les appareils électroménagers nécessaires.
  • Chaque équipe doit concevoir et construire une maison alimentée par l’énergie solaire.
  • Les projets soumis doivent avoir une stratégie de commercialisation viable.
  • Dix critères sont utilisés pour juger les logements, notamment leur coût, leur efficacité énergétique, leur consommation d’eau et leurs qualités architecturales.
Share this article

Category: Uncategorized

Post a Comment

  1. You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>