Des jeunes mesurent leurs connaissances au concours Cerveau en herbe/Brain Bee

Posted on Tuesday, March 22, 2016
Durant l’événement d’un jour, les étudiants répondent à des questions sur la mémoire, le sommeil, les émotions, la perception, le stress, le vieillissement, l’imagerie cérébrale, la neurologie, la génétique et les maladies du cerveau. / Photo: Shawn Hayward

Durant l’événement d’un jour, les étudiants répondent à des questions sur la mémoire, le sommeil, les émotions, la perception, le stress, le vieillissement, l’imagerie cérébrale, la neurologie, la génétique et les maladies du cerveau. / Photo: Shawn Hayward

Par Shawn Hayward

Le 15 mars, cinquante élèves d’écoles secondaires de Montréal ont activé leurs neurones et synapses lors du concours Cerveau en herbe/Brain Bee. Les jeunes devaient répondre à des questions sur… les neurones et les synapses lors de l’événement d’une journée, qui est aussi une occasion d’apprentissage, à l’Institut et hôpital de neurologiques Montréal.

Valerie Hernandez du Collège Sainte-Marcelline, lauréate du concours local, prendra part à l’épreuve nationale à l’Université McMaster.  / Photo: Shawn Hayward

Valerie Hernandez du Collège Sainte-Marcelline, lauréate du concours local, prendra part à l’épreuve nationale à l’Université McMaster. / Photo: Shawn Hayward

Valeria Hernandez est sortie victorieuse au terme de la chaude lutte que lui a livrée la seconde finaliste, Mounya Duggal. Johanne Ngnu a terminé au troisième rang. Ces trois concurrentes étudient au Collège Sainte-Marcelline à Ville Saint-Laurent. En tant que championne, Hernandez participera à la finale nationale du concours à l’Université McMaster à Hamilton, en Ontario.

Le concours bilingue Cerveau en herbe/Brain Bee comporte des questions sur le cerveau et le système nerveux, notamment sur des sujets aussi divers que la mémoire, le sommeil, les émotions, la perception, le stress, le vieillissement, l’imagerie cérébrale, la neurologie, la génétique et les maladies du cerveau. Les concurrents doivent d’abord répondre à un jeu-questionnaire écrit sur la neuroanatomie, qui est suivi d’une ronde de questions.

« C’est une belle occasion divertissante pour les jeunes de faire des découvertes et de tester leurs connaissances sur les neurosciences », confie Hélène Vallières, VP du comité du concours Cerveau en herbe/Brain Bee, composé d’étudiants bénévoles qui voient à l’organisation de l’événement. « Les chances de s’inscrire en médecine ou en sciences n’étant pas les mêmes pour tous, c’est super que l’École encourage les jeunes à explorer ces champs d’études. »

Cette année, les 50 élèves provenaient toutes d’écoles pour filles. Vallières est fière de constater la progression du domaine des neurosciences au cours des 50 dernières années.

« C’est très encourageant, car il y a un demi-siècle le domaine était surtout dominé par des hommes. De nos jours, plus de la moitié des étudiants en médecine sont des femmes. Je pense que les femmes envisagent la maladie différemment. Ainsi, la combinaison d’hommes et de femmes ne peut qu’améliorer la pratique de la médecine. »

Laura Lentini, élève de deuxième secondaire au Collège Villa Maria, s’est intéressée au concours Cerveau en herbe/Brain Bee l’an dernier lors du Grand défi scientifique. Ayant dit à son enseignante que le chapitre sur la neurologie l’avait intéressée le plus, celle-ci lui a conseillé de participer au concours cette année.

Lentini projette maintenant de devenir neuropédiatre.

« Les aspects les plus difficiles sont probablement la neuroanatomie. Apprendre où se situent les différentes parties et la fonction de chacune. À mes yeux, c’est ce qui est le plus fascinant, car le cerveau accomplit bien davantage que ce que nous pensons », dit-elle.

Cette année, les écoles participant au concours étaient le Collège Villa Maria, l’École Miss Edgar et Miss Cramp, l’École internationale de Montréal, The Study, Villa Sainte-Marcelline, le Collège Sainte-Marcelline et l’École secondaire Robert-Gravel.

Les étudiants bénévoles du comité du concours Cerveau en herbe/Brain Bee étudient surtout la médecine et les neurosciences à l’université. / Photo: Shawn Hayward

Les étudiants bénévoles du comité du concours Cerveau en herbe/Brain Bee étudient surtout la médecine et les neurosciences à l’université. / Photo: Shawn Hayward

 

Share this article

Category: Around Campus

Post a Comment

  1. You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>