De Washington à Montréal

Posted on Wednesday, March 16, 2016
Française d’origine, Isabelle Bajeux-Besnainou s’est jointe à McGill après 21 ans à l’Université George Washington, où elle a été professeure et vice-doyenne de l’école de gestion. Photo : Christian Fleury

Française d’origine, Isabelle Bajeux-Besnainou s’est jointe à McGill après 21 ans à l’Université George Washington, où elle a été professeure et vice-doyenne de l’école de gestion. Photo : Christian Fleury

Isabelle Bajeux-Besnainou a pris les rênes de la Faculté de gestion Desautels en septembre dernier

En poste depuis six mois seulement, Isabelle Bajeux-Besnainou planche déjà sur un plan stratégique pour la Faculté de gestion Desautels, qu’elle compte déposer au cours de l’été 2016. Pour le construire, elle consulte, à l’interne comme à l’externe, notamment auprès des diplômés. « Toutes les parties prenantes sont importantes dans la mise en place d’un plan stratégique », dit-elle.

La nouvelle doyenne, débarquée à Montréal après 21 ans à l’Université George Washington, a particulièrement apprécié l’accueil que lui ont réservé tant les gens de la Faculté que le reste de la communauté montréalaise.

« On m’a vraiment accueillie à bras ouverts, ce qui laisse présager plein de bonnes choses pour l’avenir en matière de collaborations avec la communauté montréalaise. »

Au chapitre des collaborations, la Faculté de gestion Desautels était d’ailleurs un partenaire officiel de la conférence Apex 2016 qui s’est tenue le 24 février dernier au Centre Bell. En plus d’entendre des conférenciers tels que Jon Favreau, rédacteur de discours pour Barack Obama, ou Scotty Bowman, pour ne nommer que ceux-là, les 3 000 participants ont pu apprendre les uns des autres en partageant leurs expériences en petits groupes. Cette approche pédagogique prônée par le professeur de gestion de McGill Henry Mintzberg a servi de pierre angulaire au volet didactique de l’événement.

« Voilà un impact direct de nos approches pédagogiques sur la communauté montréalaise », souligne Isabelle Bajeux-Besnainou.

Pour la doyenne, les liens avec la communauté se construisent aussi en créant de la « valeur sociale », un rôle important pour une faculté de gestion, selon elle.

« Par exemple, notre centre d’entrepreneurship, le Centre Dobson, ne vise pas à favoriser seulement la création d’entreprises à but lucratif mais aussi à but non lucratif, rappelle-t-elle. Nous sommes aussi engagés en innovation sociale avec des organismes du sud-ouest de Montréal, dans le Quartier de l’innovation. »

Nouvelle maîtrise en gestion financière

Isabelle Bajeux-Besnainou, titulaire d’un doctorat en mathématiques appliquées aux finances de l’Université Paris-Dauphine, a succédé à Peter Todd, récemment nommé à la tête de HEC Paris.

« Mon prédécesseur a accompli plein de choses pendant ses neuf années ici et je l’en remercie. J’ai la chance d’arriver dans une faculté qui a plein d’opportunités devant elle », indique la nouvelle doyenne.

La Faculté vient d’ailleurs de lancer un nouveau programme autofinancé, une maîtrise en gestion financière. Ce programme, unique au Québec, misera sur l’expérience pratique puisque les étudiants devront gérer les fonds de la société d’investissement de la Faculté.

« Plus de 200 personnes se sont présentées à la première rencontre d’information. Cela démontre clairement qu’un tel programme était attendu par la communauté », indique Isabelle Bajeux-Besnainou.

Pour lire d’autres articles du numéro de mars, cliquez ici.

Share this article

Category: McGill dans la ville

Tag: , ,

Post a Comment

  1. You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>