Reconversion de l’Hôpital Royal Victoria : Québec s’engage envers le projet de McGill

Posted on Wednesday, March 18, 2015
Le projet de reconversion du site de l’Hôpital Royal Victoria proposé par McGill comprend un nouvel accès piétonnier au mont Royal et 40 pour cent plus d’espaces verts grâce à l’élimination de surfaces asphaltées (comme le stationnement actuel) et à la réduction de la superficie des bâtiments. / Image : DMA Architectes

Le projet de reconversion du site de l’Hôpital Royal Victoria proposé par McGill comprend un nouvel accès piétonnier au mont Royal et 40 pour cent plus d’espaces verts grâce à l’élimination de surfaces asphaltées (comme le stationnement actuel) et à la réduction de la superficie des bâtiments. / Image : DMA Architectes

Le ministre Poëti confirme que le gouvernement du Québec partagera les coûts de l’étude de faisabilité sur le projet

Un lieu de recherche et d’enseignement alliant héritage patrimonial et modernité, offrant aux Montréalais plus d’espaces verts et un nouvel accès piétonnier au mont Royal : voilà la vision que l’Université McGill a présentée pour l’avenir du site de l’Hôpital Royal Victoria lors du forum stratégique sur les grands projets de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le 13 mars dernier.

« L’Université McGill fait face à un déficit d’espace sur son campus du centre-ville reconnu par le gouvernement du Québec, et ses possibilités d’expansion sont limitées, a indiqué la principale et vice-chancelière de McGill, Suzanne Fortier. Nous avons toujours eu un intérêt particulier pour l’Hôpital Royal Victoria, étant donné sa proximité et notre affiliation historique. »

Quelque 100 000 mètres carrés de locaux seront vides à compter du 26 avril prochain, lorsque l’Hôpital Royal Victoria déménagera sur le site Glen, où se trouve le nouveau complexe du Centre universitaire de santé McGill. L’Université McGill souhaiterait convertir les deux tiers de cette superficie en espaces d’enseignement et de recherche, en préservant les édifices patrimoniaux. Le reste de l’espace pourrait accueillir des entreprises, des résidences, des instituts de recherche ou des organisations internationales. Le site offrirait notamment un nouvel accès piétonnier au mont Royal à partir de la rue University, et 40 pour cent plus d’espaces verts grâce à l’élimination de surfaces asphaltées (comme le stationnement actuel) et à la réduction de la superficie des bâtiments.

« Notre projet est avantageux tant pour Montréal que pour McGill, a souligné Olivier Marcil, vice-principal aux communications et aux relations externes de l’Université. Par l’ajout d’espaces modernes nécessaires à la réalisation de notre mission d’enseignement et de recherche, il permettra à McGill – et à Montréal – de continuer à rayonner sur la scène internationale. Il stimulera également l’économie et l’emploi en devenant l’un des plus vastes chantiers de la métropole depuis ceux des super-hôpitaux. »

L’an dernier, un groupe d’experts mandaté par le gouvernement du Québec pour se pencher sur l’avenir des bâtiments hospitaliers excédentaires recommandait d’étudier en priorité la proposition de McGill. Lors du forum, le ministre responsable de la région de Montréal, Robert Poëti, a confirmé que le gouvernement du Québec s’engage à contribuer à la réalisation d’une étude de faisabilité sur le projet de McGill. Le gouvernement et McGill y investiront chacun 4 millions de dollars. L’évaluation préliminaire réalisée par McGill établit les coûts de reconversion du site à environ 800 millions de dollars.

Visionnez cette vidéo sur le projet

Pour lire d’autres articles du numéro de mars, cliquez ici.

 

Share this article

Category: McGill dans la ville

Post a Comment

  1. You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>