La nature aux portes de Montréal

Posted on Wednesday, December 17, 2014
L’Arboretum Morgan / Photo: Paul Scheiwiller

L’Arboretum Morgan / Photo: Paul Scheiwiller

L’Arboretum Morgan et le mont Saint-Hilaire : près de 1 250 hectares pour profiter de la nature

Pour apprécier l’hiver, rien de mieux pour petits et grands que de profiter du grand air. L’Université McGill vous offre des centaines d’hectares de nature – tout près de Montréal – à arpenter à pied, en ski de fond ou en raquettes ou à descendre à la luge : le mont Saint-Hilaire et l’Arboretum Morgan.

L’Arboretum Morgan est une réserve forestière de 245 hectares située sur le campus Macdonald de l’Université McGill, à Sainte-Anne-de-Bellevue. Les sentiers qui sillonnent l’Arboretum sont ouverts au public tous les jours, sauf le 25 décembre et le 1er janvier. D’ailleurs, si vous ne vous êtes toujours pas procuré votre sapin de Noël, vous pouvez le faire ici (vous y trouverez aussi d’autres idées cadeaux). Consultez l’horaire.

En plus de grands espaces boisés où la plupart des essences indigènes du Québec sont représentées, le site regroupe 18 collections d’arbres et d’arbustes de partout dans le monde. L’Arboretum abrite également une trentaine d’espèces de mammifères, une vingtaine d’espèces de reptiles et d’amphibiens et plus de 170 espèces d’oiseaux nicheurs et migrateurs. Pendant le congé des fêtes, amenez vos petits en apprendre plus sur ces oiseaux lors d’ateliers de découverte qui se tiendront les 29 et 31 décembre, ainsi que le 2 janvier, de 10 h à midi (en français) et de 13 h à 15 h (en anglais).

Gault-winter-DSC_0383

Le mont Saint-Hilaire

Le mont Saint-Hilaire – légué à l’Université McGill en 1958 par le brigadier Andrew Hamilton Gault pour en faire une réserve naturelle – protège près de 1 000 hectares de milieux naturels au mont Saint-Hilaire. Il offre au public l’accès à un réseau de sentiers de 25 kilomètres, 365 jours par année.

Reconnu pour la diversité de ses minéraux, de sa faune et de sa flore – on y a notamment recensé 600 espèces de plante, plus de 372 espèces minérales, des arbres vieux de quelque 400 ans et au-delà de 800 espèces de papillon connues –, le mont Saint-Hilaire accueille de nombreux scientifiques. Plus de 400 articles scientifiques et près de 100 thèses de maîtrise et de doctorat y ont été consacrés.

Pour lire d’autres articles du numéro de décembre, cliquez ici.

 

Share this article

Category: McGill dans la ville

Post a Comment

  1. You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>