Faits au suject du cerveau

Août 2017

Le risque de récidive après un premier AVC ou infarctus est plus élevé pendant plus longtemps qu’on le croyait

Jusqu’ici, médecins et chercheurs avaient tendance à se concentrer sur les complications qui se manifestaient chez les personnes ayant subi un AVC ou un mini-AVC pendant 90 jours après sa survenue. Or, une nouvelle étude révèle que cinq (5) ans seraient une meilleure plage de temps. Cette conclusion incite les professionnels de la santé à englober la notion de maladie chronique dans la conception de ce trouble médical.

Lire l’article sur le site de CBC. (en anglais)

La correction de mutations génétiques et ses incidences pour la SP

Pour la première fois, des chercheurs ont montré qu’il est possible de corriger des mutations génétiques dans des embryons humains – une percée qui a des incidences pour la sclérose en plaques (SP) et plusieurs autres maladies.

Lire l’article dans Multiple Sclerosis News Today.  (en anglais)

Le cerveau de joueurs de la NFL porteur d’une maladie neurodégénérative

Dans la plus vaste étude du genre, l’analyse à l’autopsie du cerveau de 202 anciens joueurs de football révèle que 87 % présentaient les signes diagnostiques de l’encéphalopathie traumatique chronique (ETC), une maladie neurodégénérative associée à des traumatismes crâniens répétitifs. Les autorités sont vivement invitées à prendre des mesures pour protéger leurs joueurs.

Lire l’article dans Science. (en anglais)

Speak Your Mind