Dans le rétroviseur

Février 2017

Allocution du Pr Jean Gotman à la 70e assemblée annuelle de la Société américaine de l’épilepsie

Le Pr Jean Gotman a prononcé le discours principal de la Conférence Lennox-Lombroso, sous le thème EEG, the New Frontier (L’EEG, la nouvelle frontière), à l’occasion de la 70e assemblée annuelle de la Société américaine de l’épilepsie qui s’est tenue à Houston, au Texas, au début de décembre 2016. Le Pr Gotman est connu mondialement pour ses recherches sur la conception de méthodes informatiques destinées à l’étude de l’épilepsie et ses travaux de pionnier sur la surveillance informatisée à long terme par EEG et vidéo de patients épileptiques.

L’assemblée annuelle de la Société américaine de l’épilepsie est le plus important événement au monde destiné à ceux qui s’intéressent aux aspects scientifiques et cliniques de l’épilepsie et de la neurophysiologie clinique. Il attire près de 5 000 participants désireux d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’épilepsie.


 

Étudiants et chercheurs s’initient à l’apprentissage en profondeur

Le Centre d’imagerie cérébrale McConnell a été l’hôte d’ateliers sur l’apprentissage en profondeur organisés par Santiago Paiva et le Pr Robert Brown. La première séance a eu lieu le 19 janvier et la seconde, le 26 janvier.  

Les ateliers comportaient deux volets : la théorie et la pratique. Les participants ont pu se familiariser avec les concepts de base de l’apprentissage en profondeur pendant le volet théorique, et ont ensuite pris part à un atelier pratique au moyen de TensorFlow de Google.

« Montréal est en voie de devenir un centre névralgique pour l’apprentissage-machine. Nous avons vu la possibilité de partager des connaissances avec d’autres chercheurs et de bâtir une communauté qui se passionne pour l’apprentissage en profondeur », affirme Robert Brown, associé de recherche qui a animé les deux séances.

Plus de 85 personnes, dont certaines du Neuro, ont pris part aux ateliers réunissant des participants de tous les horizons, notamment des étudiants au 1er cycle et des chercheurs principaux.

Speak Your Mind