Point de mire

Septembre 2015

Le Dr Guy Rouleau a récemment nommé le Dr Edward Fon à titre de directeur scientifique de l’INM. Le Dr Fon sera à la tête de nombreuses initiatives touchant la direction stratégique et scientifique, ainsi que le recrutement. Les travaux de recherche du Dr Fon portent sur les phénomènes moléculaires conduisant à la dégénération des neurones de la dopamine dans la maladie de Parkinson. Au cours de la dernière décennie, plusieurs gènes à la source de certaines formes de cette maladie ont été découverts. Le Dr Fon s’intéresse particulièrement à un de ces gènes, parkin, qui agit comme une enzyme clé dans la principale voie de dégradation protéique dans la cellule. Cette voie utilise l’ubiquitine, une protéine qui peut marquer des protéines cibles pour la dégradation. Le laboratoire du Dr Fon cherche à comprendre les différentes fonctions de l’ubiquitine dans le système nerveux et comment les anomalies du parkin pourraient entraîner la maladie de Parkinson. Les travaux du Dr Fon dans ce domaine pourraient fournir des pistes importantes sur les mécanismes de la mort de neurones dopaminergiques dans la maladie de Parkinson et donner lieu à de nouvelles stratégies thérapeutiques novatrices. Depuis son entrée en fonctions comme membre du corps professoral à l’INM en 1999, Ted a assumé diverses fonctions cadres, dont celles de directeur du programme sur la maladie de Parkinson de l’Université McGill et de directeur associé de la recherche clinique et translationnelle à l’INM. Depuis peu, il s’investit dans plusieurs programmes institutionnels clés, dont la biobanque et l’initiative de science ouverte. Le Dr Fon succède au professeur Phil Barker.

Denise Klein, professeure au Neuro, est la nouvelle directrice du Centre de recherche sur le cerveau, le langage et la musique (CRBLM), depuis le 1er septembre 2015. Programme pluri-institutionnel comptant plus de 60 membres, le CRBLM a été fondé en 2011 pour favoriser la recherche interdisciplinaire sur les fondements sociaux et neurobiologiques de la communication humaine, dans les domaines du langage et de la musique. La docteure Klein a joué un rôle de premier plan dans le développement du programme de recherche de l’INM, en combinant la tomographie par émission de positons (TEP) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM), et, plus récemment, l’IRM fonctionnelle pour mesurer les changements régionaux dans le débit sanguin cérébral au cours de diverses tâches langagières. Les résultats des études de TEP sont très pertinents du point de vue clinique. Ces études ont contribué à cartographier les zones fonctionnelles du langage chez des patients ayant des lésions cérébrales focales qui devaient subir une chirurgie du cerveau comprenant notamment une partie du cortex situé en bordure des zones du langage. La Pre Klein succède au Pr Vincent Gracco à la direction du CRBLM.

Le Dr Ronald Postuma a été nommé directeur du conseil consultatif scientifique (CCS) du Programme national de recherche de la Société Parkinson Canada, le 19 août. Neurologue et professeur adjoint à l’Université McGill, le Dr Postuma est l’auteur de deux brochures sur les symptômes non moteurs de la maladie de Parkinson, l’une pour les médecins et l’autre pour les personnes atteintes de parkinson. En tant que directeur du CCS, il siégera aussi au comité d’orientation de la recherche pour assurer la continuité entre les deux comités bénévoles. Le Dr Postuma est membre du CCS depuis mai 2012. Ce panel bénévole est composé d’experts respectés de la communauté scientifiques dans le domaine du parkinson au Canada et est chargé d’évaluer rigoureusement les projets de recherche, selon les normes des Instituts de recherche en santé du Canada, pour en déterminer l’excellence et la pertinence scientifiques et assurer l’innovation et l’importance des travaux que subventionne la Société Parkinson Canada. Le Dr Postuma succède au Dr Edward Fon du Neuro, qui dirigeait le CCS depuis 12 ans.

Le Pr Peter McPherson assumera la direction du groupe de recherche sur les maladies neurodégénératives. Peter McPherson est membre de la Société royale du Canada et professeur titulaire d’une chaire James McGill de neurologie et neurochirurgie et d’anatomie et de biologie cellulaire. Avec ses collègues de laboratoire, il a publié des articles influents sur l’utilisation de la protéomique infracellulaire pour étudier la composition moléculaire de vésicules à manteau de clathrine. Certaines des protéines identifiées dans ces études ont été liées à des maladies neurologiques, dont la maladie de Huntington, la maladie de Parkinson et l’ataxie récessive spastique autosomique de Charlevoix-Saguenay. De récentes études ont permis d’établir de nouveaux liens entre des protéines du trafic endocytique et le cancer. Le Pr McPherson succède au Dr Edward Fon, nommé directeur scientifique de l’INM.

Speak Your Mind