Nouvelles

Septembre 2015

Une avancée concernant une protéine « agente matrimoniale »

Il en découle un nouvel outil pour étudier et traiter la maladie neurodégénérative

Des chercheurs de l’INM ont réussi une percée dans l’étude d’une protéine importante qui semble agir comme un « agent matrimonial » cellulaire. La protéine appelée nétrine-1 assure le contact entre des cellules et des relations saines entre elles. Elle joue un rôle essentiel dans la croissance de l’organisme humain, en dirigeant la migration cellulaire et la formation de circuits cellulaires au stade de l’embryon et après la naissance.

La découverte a pris la forme d’un modèle d’embryon de souris créé par Jenea Bin et ses collègues du laboratoire du professeur Timothy Kennedy, chercheur au Neuro et spécialiste du développement du système nerveux. En recourant à la technologie génétique, l’équipe de son laboratoire a supprimé la totalité de la nétrine-1 de l’embryon. Les modèles de souris sont indispensables pour étudier les interactions des protéines.
Lire la suite

Le président de l’Université d’Evry-Val d’Essonne visite l’INM de l’Université McGill

Le 26 août, le professeur Patrick Curmi, président de l’Université d’Evry-Val d’Essonne, affiliée au Genopôle, a rendu visite à l’Université McGill afin d’explorer une association plus étroite entre nos établissements. Le Pr Curmi a rencontré le directeur du Neuro, Dr Guy Rouleau, et d’autres professeurs mcgillois.

Speak Your Mind