Nouvelles

Juillet 2015

Juin était le mois de l’AVC

Le Neuro devient un centre de soins tertiaires des AVC

Temps égale fonctions cérébrales : à chaque minute qui s’écoule avant qu’un accident vasculaire cérébral (AVC) ne soit traité, deux millions de cellules du cerveau sont détruites. Plus les patients sont soignés tôt, plus leurs chances de survie sont grandes et la perte de fonctions cérébrales, limitée. Les victimes d’un AVC aigu ou d’un accident ischémique transitoire sont évaluées et traitées au bon endroit et au bon moment par les bons professionnels, grâce aux centres ultraspécialisés de l’AVC de l’Hôpital général de Montréal et de l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal.

Le gouvernement du Québec a désigné l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal – le Neuro, qui fait partie du Centre universitaire de santé McGill, comme centre de soins tertiaires des AVC. Les centres désignés traitent des victimes d’AVC en phase hyperaiguë, c’est-à-dire un AVC survenu 10-12 heures avant l’arrivée d’un patient au centre. Pour se qualifier, un centre doit disposer d’une unité de soins intensifs, d’un radiologiste d’intervention, de neurochirurgiens et de lits réservés pour les victimes d’un AVC.
Lire la suite

Recommandations sur les pratiques optimales de l’AVC au Canada
Theodore Wein a dirigé l’élaboration et les mises à jour des Recommandations sur les pratiques optimales de l’AVC au Canada. Ces recommandations ont été adoptées par les professionnels de la santé du Canada comme source principale pour définir des normes et l’orientation en matière de prestation de soins de l’AVC. Les recommandations sont mises à jour aux deux ans et le Dr Wein a été désigné coprésident du groupe de rédaction du chapitre sur la prévention secondaire de l’AVC pour deux cycles de mise à jour, à commencer par la présente mise à jour. Le Dr Wein est reconnu et respecté pour son expertise approfondie et ses excellentes compétences en leadership, qui ont mené à la mise à jour réussie de la cinquième édition de ce chapitre sur la prévention secondaire de l’AVC qui a été soumise et publiée dans l’International Journal of Stroke en décembre 2014. C’est une étape importante de plus dans la démonstration du leadership du Canada à l’égard de l’élaboration de recommandations actuelles et exhaustives sur les pratiques optimales de l’AVC. Les initiatives en recherche que le Dr Wein a dirigées ou auxquelles il a pris part au cours des dernières années ont contribué considérablement aux données scientifiques qui informent les recommandations en matière de prévention. Le Dr Wein a contribué non seulement au chapitre sur la prévention, mais aussi à celui sur les soins des phases aiguë et hyperaiguë de l’AVC et la reconnaissance de l’AVC ainsi que la réponse face à l’AVC, alors que nous travaillons pour harmoniser le contenu d’un chapitre à l’autre.

Juin était le mois de la sensibilisation à la SLA

Les soins cliniques pour la SLA au Neuro
Le programme du Neuro est considéré comme un modèle. Ses soins multidisciplinaires, sur mesure et exceptionnels répondent aux besoins des personnes atteintes de SLA et de leurs proches. Le programme de recherche clinique sur la SLA développe et teste de nouvelles thérapies en collaboration avec le consortium CALS (Canadian ALS Clinical Research Consortium), et avec des chercheurs d’ailleurs.

La recherche en SLA au Neuro
Les spécialistes du Neuro effectuent de la recherche fondamentale dans des laboratoires de pointe. Un don de 2 M$ de la Famille Reed/La Fondation Tenaquip a permis au Neuro d’instituer la nouvelle Unité de recherche de la Famille Reed sur les maladies des motoneurones. Les nombreux partenariats à l’échelle nationale et internationale du Neuro font avancer la recherche sur la SLA et la mise au point de traitements efficaces.

La SLA et le soutien de la communauté
Le Fonds Tony Proudfoot appuie financièrement les scientifiques du Neuro qui effectuent de la recherche sur la SLA. Il a été créé par le regretté Tony Proudfoot, à la suite de la confirmation de son diagnostic de SLA en 2007. Avant d’être emporté par la maladie trois ans plus tard, il s’est efforcé de sensibiliser la population à la SLA et a recueilli des fonds au profit de la recherche. Le boursier actuel est Aaron DeMedeiros-Howe qui travaille au laboratoire de la Pre Durham.

Le Neuro est actif dans la communauté et exerce un leadership auprès de la Société de la sclérose latérale amyotrophique du Québec. Cet organisme aide les personnes atteintes de SLA et leur famille, fait mieux connaître la maladie et réunit des fonds au profit des services aux patients et de la recherche. Il collabore avec d’autres organismes provinciaux et la Société canadienne de la sclérose latérale amyotrophique. Lire la suite

Visite de membres du conseil de la FCI

Le 15 juin, des directeurs et des membres du conseil et du personnel de la Fondation canadienne pour l’innovation ont visité le Centre d’imagerie cérébrale McConnell à l’INM. Le président de la FCI, Gilles Patry, était du groupe venu constater comment sont investis les fonds de la FCI, notamment l’emplacement du nouvel appareil d’IRM 7 teslas qui faisait partie de la plus récente annonce de financement de la FCI. Le directeur du Neuro Guy Rouleau a pris la parole lors de la réception du conseil des directeurs.

Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership

Le 25 mai, des membres de la délégation du Québec de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership ont visité le Neuro pour s’initier à l’innovation dans la recherche et les soins cliniques en neurosciences. Le groupe de 36 personnes venues de partout au Canada comprenait des fonctionnaires fédéraux et provinciaux et des gens d’affaires de différents secteurs, dont le secteur bancaire, l’industrie du pétrole, la nation autochtone et des représentants syndicaux.

40 ans de TEP au Neuro

Il y a 40 ans, la première ‪caméra de tomographie par émission de positons (‪‎TEP) au Canada était installée à l’Institut neurologique de Montréal, ce qui a permis aux activités du Centre d’imagerie cérébrale McConnell d’atteindre des sommets sans précédent. De nos jours, l’Unité du cyclotron produit la plus longue liste de radiotraceurs utilisés en imagerie par TEP en Amérique du Nord et dessert une communauté de plus de 30 chercheurs principaux et de dizaines de stagiaires. Pour en apprendre plus au sujet de la première ‪caméra de TEP à Montréal, veuillez lire cet article de Chris Thompson.

Speak Your Mind