En mémoire

Mars 2015

Jack Diamond, autrefois directeur scientifique de l’INM, est décédé le 19 août 2014 à l’Hôpital Joseph Brandt de Burlington, en Ontario, à l’âge de 86 ans. Il a été le directeur fondateur du Département de neurosciences à la toute nouvelle École de médecine de l’Université McMaster en 1969. Il a grandement contribué à y attirer une équipe internationale de chercheurs. En congé sabbatique de McMaster au milieu des années 1990, il est devenu directeur scientifique de l’Institut neurologique de Montréal où il a travaillé aux côtés du directeur de l’INM, le docteur Richard Murphy.  Au moment de son décès, il était professeur émérite au Département de psychiatrie et de neurosciences du comportement, de l’Université McMaster. La suite

Leon Katz, O.C., O. Ont., P. Eng (1924-2015) était un pionnier du génie biomédical canadien. Il a collaboré étroitement avec le Dr Wilder Penfield et a conçu des leucatomes et quantité d’autres dispositifs avec Leslie Geddes pour répondre aux besoins particuliers du Dr Penfield.  Il a inventé le premier cœur-poumon artificiel au Canada, a travaillé au premier stimulateur cardiaque, a inventé le premier moniteur fœtal, un incubateur pour nouveau-nés et des douzaines d’autres prodigieux appareils médicaux. Il a aussi converti des défibrillateurs du courant alternatif au courant continu. La suite

Wendy Penfield, auteure et petite-fille de Wilder Penfield, est décédée en octobre 2014. La suite

Ann Redfern (1936 – 2014), bénévole de longue date et cofondatrice des Amis du Neuro, est décédée en octobre 2014. La suite

Theodore Sourkes a travaillé comme professeur aux Départements de psychiatrie, de biochimie, ainsi que de pharmacologie et thérapeutique de l’Université McGill. Ses contributions à ces disciplines, ainsi qu’aux neurosciences et à la neurologie ont eu une portée importante. Avant d’entrer à l’Université McGill, il a développé l’Aldomet, l’un des premiers antihypertenseurs. Durant ses années à McGill, il a dirigé un laboratoire reconnu à l’échelle mondiale pour ses travaux sur la biochimie des catécholamines du cerveau. Il a mis au point le traitement de substitution à la L-DOPA pour la maladie de Parkinson, un concept thérapeutique qui a amélioré la qualité de vie de millions de personnes à l’échelle mondiale et qui demeure valable. La suite

Speak Your Mind