Liens avec la communauté

Détermination et esprit communautaire rapportent gros pour la recherche sur une maladie neurologique rare au Québec Danielle Lepage Bonin recueille des fonds au profit de la recherche sur la neuropathie sensorielle depuis 2009. Cette année, malgré ses problèmes de santé, elle a réussi à réunir 28 028.50 $ pour les travaux du Dr Brais sur cette […]

Lire d'autres articles de cette section »

Nouvelles

Anièle Lecoq à la barre des efforts de philanthropie au Neuro

Nous sommes heureux d’annoncer qu’Anièle Lecoq, spécialiste en philanthropie, se joindra au Neuro et dirigera le dossier de l’avancement, à compter du 23 mai 2017. Anièle assumera la gestion générale des activités de financement du Neuro, dont la planification et la mise en œuvre de stratégies concernant l’obtention de dons substantiels et le service après-don auprès de bienfaiteurs de dons spéciaux et substantiels.

Depuis septembre 2015, Anièle travaillait au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) de Lausanne, en Suisse, d’abord en tant que chef du développement philanthropique institutionnel, puis comme directrice de la Fondation du CHUV. Elle avait auparavant passé dix ans au CHU de la Fondation Sainte-Justine, d’abord en qualité de présidente et de directrice générale de la Fondation, ensuite comme conseillère spéciale de la campagne majeure de financement. Sous sa gouverne, la fondation a obtenu des investissements de plus de 300 M$ pour les projets et priorités de l’Hôpital et du centre de recherche, a accru les dons annuels jusqu’à 33 M$, et a assuré la gestion stratégique de deux campagnes majeures, avec des objectifs de 100 M$ et de 200 M$.

Anièle est une membre active de divers conseils et associations professionnels et philanthropiques. Elle est titulaire de deux diplômes d’études supérieures : une maîtrise en science politique de l’Institut d’études politiques de Grenoble, et une maîtrise en économie urbaine de l’Institut d’études politiques à Paris.

Sa riche expérience en leadership philanthropique et comme cadre de direction et consultante senior dans le secteur privé sera un atout exceptionnel pour l’Université McGill et le Neuro.

Une molécule réparatrice de lésions axonales

Une incursion dans le domaine de la biologie végétale a permis à Andrew Kaplan, doctorant au Neuro, de découvrir qu’une molécule naturelle a la propriété de réparer les axones, ces structures semblables à des fils qui assurent la transmission des signaux électriques entre les cellules. Les lésions axonales sont la principale cause d’invalidité dans les cas de traumatisme médullaire et d’accident vasculaire cérébral.

Pour en savoir plus sur cette découverte récente.

Relancer la science du cerveau

Grâce aux nouvelles méthodes pour passer au crible des quantités considérables de données, à la croissance de la science ouverte et à un financement de 84 M$ pour l’initiative Cerveau en santé, gage d’une vie en santé, l’Université McGill amorce une nouvelle ère en neurosciences.

Lire l’article intégral (en anglais).

Reconnaître les maladies rares

La Journée des maladies rares, le 28 février 2017, est l’occasion de faire valoir une catégorie de maladies souvent négligée. Au cours des cinq dernières années, le Neuro a fait de l’étude et du traitement des maladies rares une priorité. Il a engagé des spécialistes et du personnel de soutien et constitué un nouveau groupe de recherche qui coordonne les activités.

Pour en savoir plus.