En direct 2017

Des recherches montrent que les femmes qui souffrent du diabète ou de l’hypertension pendant leur grossesse sont à risque de développer un diabète de type 2, de l’hypertension ou une maladie cardiaque quelques années plus tard. Or, selon une nouvelle étude réalisée par une équipe de scientifiques de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) et de l’Université McGill, le fait pour une femme enceinte de souffrir à la fois de diabète et d’hypertension augmente significativement le risque qu’elle en souffre après sa grossesse. Mais l’étude publiée aujourd’hui dans le American Journal of Epidemiology ne s’en tient pas aux risques encourus par la mère. Elle révèle que la présence chez la femme enceinte de l’une des deux conditions, mais surtout des deux, augmente également les risques pour le père.
À lire ►

 


En direct 2017

Les bébés dont la mère a été soutenue adéquatement afin de pratiquer un allaitement exclusif prolongé sont exposés à un risque d’eczéma 54 % moins élevé à 16 ans. C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude dirigée par des chercheurs du King’s College de Londres, de l’Université Harvard, de l’Université de Bristol et de l’Université McGill. Publiée aujourd’hui dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Pediatrics, l’étude porte sur plus de 13 000 adolescents biélorusses participant à l’essai PROBIT (PROmotion of Breastfeeding Intervention Trial). Les cas d’eczéma sont 54 % moins nombreux chez les adolescents dont la mère, bien encadrée, a pratiqué l’allaitement exclusif.
À lire ►

 


En direct 2017

Dans le cadre d’une collaboration unique entre l’Hôpital Shriners pour enfants – Canada, le CHU Sainte-Justine et l’Université McGill, les chercheurs ont identifié des mutations génétiques en cause dans une rare maladie causant la scoliose et des malformations osseuses. Les résultats de leur étude, publiés dans The American Journal of Human Genetics, pourraient faciliter le diagnostic et mener un jour à la mise au point de traitements contre cette maladie génétique.
À lire ►

 


En direct 2017

Les nouveaux parents se tournent souvent vers l’internet pour se préparer aux défis à venir, mais il s’avère que les pères peinent à trouver l’information dont ils ont besoin au sujet de la grossesse, de la parentalité ou du maintien de leur propre santé mentale et de leur bien-être. Une nouvelle étude menée par une équipe canadienne et dirigée par l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) met en lumière les attentes des nouveaux ou futurs pères par rapport aux ressources disponibles sur un site Web et les meilleurs moyens de répondre à leurs besoins. Cette étude qui a été financée par la Fondation Movember, organisme caritatif voué exclusivement à la santé masculine, fait l’objet d’une publication dans le Journal of Medical Internet Research.
À lire ►

 


En direct 2017

Une étude qu’ont réalisée des chercheurs de la Faculté de médecine et de la Division de chirurgie plastique et de reconstruction de McGill, et dont les résultats viennent d’être publiés dans le Journal of Plastic, Reconstructive & Aesthetic Surgery, explore les nouvelles applications de l’échographie, plus particulièrement en matière de chirurgie plastique. Les auteurs espèrent que l’article servira de catalyseur afin de poursuivre l’exploration des façons d’intégrer cette technologie à la pratique.
À lire ►

 


En direct 2017

Les personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent avoir besoin d’insuline afin d’atteindre les valeurs cibles de glycémie (taux de sucre dans le sang). Or, il arrive souvent que les professionnels de la santé et les personnes atteintes de diabète aient des questions concernant l’initiation de l’insuline et l’atteinte de la dose cible. « L’insuline permet de réduire la glycémie. Malheureusement, elle est souvent initiée trop tard dans le processus exposant le patient aux risques de complications associées à une glycémie élevée. Il est donc important d’avoir une méthode simple et efficace pour initier et augmenter les doses d’insuline. Dans le cadre de notre étude, nous avons comparé l’efficacité et l’innocuité de l’ajustement des doses de ToujeoMD conformément aux recommandations des lignes directrices de pratique clinique de Diabète Canada », explique Dr Jean-François Yale, endocrinologue, professeur au département de médecine de l’Université McGill et membre de l’équipe de chercheurs ayant mené l’étude.
À lire ►

 


En direct 2017

Pour parvenir à mieux traiter le cancer du sein, il faut remonter au tout début du développement de la maladie et déterminer comment elle apparaît. Voilà l’objet de la dernière étude du Pr Luke McCaffrey, de la Faculté de médecine de l’Université McGill, récemment publiée dans la revue Genes and Development. Ses travaux ont permis d’éclairer le processus détaillé de transition d’un tissu normal à un tissu tumoral, en identifiant chacune des étapes de l’évolution et de la transformation des cellules.
À lire ►

 


En direct 2017

Une étude publiée dans Nature Communications par Nassima Fodil et Philippe Gros, au Centre de recherche de l’Université McGill sur les caractères complexes, pourrait avoir une incidence importante sur l’avenir des traitements des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), un groupe d’affections qui comprend la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse et qui touche plus de 250 000 Canadiens. Les chercheurs ont découvert qu’un gène qu’on savait essentiel aux mécanismes inflammatoires du neuropaludisme joue aussi un rôle important chez les patients atteints de MICI.
À lire ►

 


En direct 2017

Des chercheurs de l’Université McGill ont découvert un mécanisme cellulaire qui pourrait être en cause dans la détérioration de la communication interneuronale associée à la maladie d’Alzheimer. Avec leur étude publiée dans la revue Nature Communications, les chercheurs soulignent le rôle des molécules d’ARN engagées dans la transmission synaptique – le processus de communication entre les neurones. Ils ont notamment découvert que, dans le tissu cérébral de patients atteints de la maladie d’Alzheimer, les ARN qui codent les protéines synaptiques se dégradent plus rapidement que dans le cas de cellules cérébrales saines.
À lire ►

 


En direct 2017

Une étude sur le cancer du sein dirigée par la Pre Julie St-Pierre et le Pr Peter Siegel, du Centre de recherche sur le cancer Goodman de l’Université McGill, et récemment publiée dans Cell Metabolism, révèle que les métastases du cancer du sein dans les poumons ne dépendent pas d’une voie ou d’une source de carburant unique, mais profitent plutôt de la capacité des cellules tumorales d’emprunter de multiples voies métaboliques.
À lire ►