Encourager l’innovation au service de la santé

En direct 2018

Par Diane Weidner, Centre de simulation et d’apprentissage interactif Steinberg

Le Dr Raymond Hakim est loin d’être étranger à l’innovation. Au début des années 1970, alors qu’il était chercheur à Hydro-Québec, son équipe a réalisé un exploit remarquable en mettant au point une technologie de transport d’électricité à très haute tension (750 kV), une première mondiale. Titulaire d’un doctorat en génie du Massachusetts Institute of Technology, il exploitait déjà le potentiel de l’innovation pour changer les choses. Malgré tout, lorsqu’il a annoncé cette grande réussite à sa famille, sa mère a simplement répondu : « C’est excellent, mais je n’ai pas vraiment remarqué de différence. » Ce moment a marqué un tournant dans la carrière du Dr Hakim. « Je m’étais orienté vers le génie parce que j’adorais trouver des réponses précises et résoudre des problèmes, mais j’ai choisi la médecine pour améliorer la vie des gens. » Brillant et déterminé, le jeune chercheur s’est donc inscrit en médecine à l’Université McGill, obtenant son diplôme MDCM en 1976 avant de faire sa résidence en médecine interne à l’Hôpital Royal Victoria.

Aujourd’hui, la renommée du Dr Hakim renommée n’est plus à faire, après quarante ans de carrière exceptionnelle en néphrologie. Outre ses fonctions actuelles de professeur clinique de néphrologie à la Vanderbilt University, le DHakim a été le cofondateur et médecin chef du Renal Care Group, Inc., une organisation qui offrait annuellement plus de quatre millions de traitements de dialyse à des patients atteints d’insuffisance rénale chronique dans 425 centres de dialyse ambulatoire dans 33 États des États-Unis. Affirmer qu’il a amélioré de nombreuses vies de façon très concrète n’est donc pas exagéré. « J’ai pu contribuer à améliorer de façon significative les résultats cliniques pour les patients, mais pour cela, il a fallu travailler en équipe et faire preuve de leadership », explique-t-il. Son approche de l’innovation? Trouver exactement quel est le problème, puis travailler en équipe pour le résoudre. Le DHakim insiste aussi sur l’importance de persévérer, de rester ouvert d’esprit, et de donner le meilleur de soi-même. « Ce que mes parents et mes études à McGill m’ont appris, c’est qu’on peut toujours faire mieux. »

Des innovations cliniques décisives

Au fil de sa carrière, le DHakim a été témoin d’innovations majeures en santé, comme l’arrivée des statines pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires, l’adaptation de la laparoscopie, la recherche sur les cellules souches, les traitements anticancéreux ciblés et l’intégration de l’intelligence artificielle, pour n’en nommer que quelques-unes. Dans son domaine, les avancées réalisées en matière d’appareils de dialyse portatifs, de technologies implantables et de transplantation l’enthousiasment. Mais ce médecin pionnier dans l’âme veut stimuler l’innovation encore davantage. « De nombreux projets novateurs sont en cours en Californie, et j’ai remarqué que plusieurs de leurs instigateurs sont des diplômés mcgillois. J’ai voulu encourager cet esprit d’entrepreneuriat à McGill, au Québec. »

C’est donc dans cette optique qu’il s’est adressé à la Faculté de médecine de McGill pour créer le Prix de la famille Hakim pour l’innovation clinique, sous les auspices du concours d’innovation clinique CLIC de McGill. Lancé en 2017, le concours CLIC a pour mission d’encourager les membres de la communauté facultaire à élaborer et à développer des projets prometteurs qui auront des retombées directes et positives sur les soins de santé au Canada ou ailleurs dans le monde. Le concours a été inspiré en grande partie par le Dr Gerald Fried, directeur du Département de chirurgie de McGill et créateur du Programme et du concours d’innovation en chirurgie.

Une communauté passionnée d’innovation

À la clôture de la période de soumission, en février 2018, 41 projets d’excellente qualité avaient été soumis par des équipes de tous les secteurs de la Faculté, signe d’un grand intérêt pour l’innovation. « Nous avons été agréablement surpris de l’ampleur de la réponse au concours », souligne le Dr David Eidelman, vice-principal (santé et affaires médicales) et doyen de la Faculté de médecine. « Cela donnera à la Faculté l’élan nécessaire pour établir des mécanismes durables de promotion de l’innovation et de l’entrepreneuriat, afin de pouvoir traduire toutes ces idées géniales en applications pratiques. »

Chaque projet a été évalué attentivement par un jury composé de 12 chefs de file du milieu des soins cliniques, de la sphère universitaire, de l’industrie, de l’ingénierie et du monde des affaires, dont plusieurs diplômés mcgillois de renom. La Faculté de médecine est très reconnaissante aux membres du jury pour leur enthousiasme, leur rigueur et leur minutie dans l’analyse des projets de natures très diverses.

Le jury a retenu cinq équipes finalistes, présentées ci-dessous, qui viendront présenter leur projet en personne lors de la finale du concours CLIC, le 22 mai 2018. Les lauréats seront annoncés à l’issue de l’événement. Le projet qui se classera en première place remportera le prestigieux Prix de la famille Hakim pour l’innovation clinique, d’une valeur totale de 50 000 $, dont une bourse en argent de 10 000 $ et un crédit de 40 000 $ consacré à la validation de principe et à la préparation en vue de la commercialisation ou de la mise en œuvre du concept, selon la nature du projet.

« J’aimerais tant qu’on puisse donner encore plus de prix! », s’exclame le Dr Hakim. « J’encourage tout le monde à soutenir ce concours, ou à mettre sur pied des programmes et initiatives similaires pour saluer et encourager l’innovation. » Merci, Dr Hakim, de mener cette initiative et de soutenir l’influence révolutionnaire de l’innovation en soins de santé.

Pour en savoir plus sur le concours et le prix, cliquez ici.

Équipes finalistes 

La Faculté de médecine remercie tous les participants d’avoir consacré temps et énergie à l’exploration de nouveaux mécanismes qui améliorent les résultats cliniques et les soins aux patients, et félicite chaleureusement les cinq équipes finalistes pour leurs projets remarquables. Vous trouverez ci-dessous une brève présentation des équipes et de leurs projets passionnants. Pour en savoir plus, suivez la page Facebook de la Faculté de médecine : les vidéos des équipes y seront publiées dans la semaine précédant le concours.

 3D Printed Porous Hip Stem

Ce modèle novateur de tige fémorale poreuse réalisée en impression 3D minimise la perte osseuse après un remplacement total de la hanche.

 

Michael Tanzer, MDCM, professeur, Département de chirurgie, Université McGill

Sajad Arabnejad, Ph. D., Département de génie mécanique, Université McGill

Burnett Johnston, M. Ing., MDCM 2019

Damiano Pasini, professeur, Département de génie mécanique, Université McGill

 

aifred health

Ce projet est axé sur un traitement personnalisé de la dépression au moyen de l’intelligence artificielle.

 

Eunice You, MDCM 2020, chercheuse (aifred health)

David Benrimoh, MDCM 2016, directeur général (aifred health)

Robert Fratila, directeur de la technologie (aifred health)

Marc Miresco, professeur adjoint, Département de psychiatrie, Université McGill

Sonia Israel, directrice du partenariat scientifique (aifred health)

Kelly Perlman, directrice de la recherche (aifred health)

 

AIM-Brachy

Cette équipe a mis au point une technologie de nouvelle génération de curiethérapie à haut débit de dose pour des traitements anticancéreux ciblés.

 

Gabriel Famulari, candidat au doctorat, Département de physique, Université McGill

Fady Rayes, directeur, développement des produits et des affaires, Pega Medical Inc.

Shirin A. Enger, chercheuse principale; professeure adjointe, Département d’oncologie Gerald Bronfman; membre associée, Unité de physique médicale et membre associée, Département de physique / Programme de génie biologique et biomédical, Université McGill; chercheuse principale, Programme de recherche sur le cancer, IR-CUSM

 

nplex biosciences

Cette équipe a développé une plateforme de détection des protéines véritablement modulable au moyen des avancées en nanotechnologie ADN.

 

Milad Dagher, candidat au doctorat, Département de génie biomédical, Université McGill

Jeffrey Munzar, boursier postdoctoral, Département de génie biomédical, Université McGill

David Juncker, professeur et directeur, Département de génie biomédical, Université McGill

 

Saccade Analytics

Cette application totalement novatrice d’une technologie existante de réalité virtuelle permet d’analyser les mouvements des yeux et de la tête d’une personne afin de mesurer divers paramètres de santé.

 

Henrietta Galiana, professeure, Département de génie biomédical, Université McGill; directrice scientifique

Isabel Galiana, candidate au doctorat (économie), Université McGill; directrice générale

Samuel Collins, B. Ing. (génie chimique), Université McGill; chef de produit

Francisco Galiana, professeur émérite, Département de génie électrique et informatique, Université McGill; responsable de la R-D

Le 18 mai 2018

Speak Your Mind