L’Université McGill s’associe à KINOVA pour stimuler l’innovation en technologie robotique

En direct 2018

Prof. Jake Barralet (McGill), Stuart Kozlick (Kinova), Dr. David Eidelman (McGill), Dr. Kevin Lachapelle (McGill), François Boucher (Kinova), Prof. Dave Meger (McGill) at today’s announcement. / Photo: Owen Egan / Joni Dufour

Par Diane WeidnerCentre de simulation et d’apprentissage interactif Steinberg

L’Université McGill et KINOVA, l’entreprise de robotique canadienne affichant la croissance la plus rapide, signent une entente afin de stimuler le cycle d’innovation en favorisant la recherche productive et collaborative. Ce partenariat tirera parti des possibilités qu’offrent la technologie et la robotique grâce à la collaboration de KINOVA avec le Centre de simulation et d’apprentissage interactif Steinberg de la Faculté de médecine de l’Université McGill et avec le Centre de recherche sur les machines intelligentes (CRMI), projet conjoint de la Faculté de génie et de la Faculté des sciences.

Photo: Owen Egan/Joni Dufour

L’entente ouvre la voie à la libre collaboration dans le cadre de projets axés sur la robotique médicale, chirurgicale ou d’assistance. S’appuyant sur le succès de KINOVA à mettre la technologie au service des personnes vivant avec une maladie, ce partenariat permettra d’intégrer la robotique à l’apprentissage quotidien à l’université. L’entreprise montréalaise a été cofondée par Charles Deguire alors qu’il soutenait trois de ses oncles atteints de dystrophie musculaire et leur donnait un coup de main. Inspiré par son oncle qui avait bricolé un bras mécanique pour accomplir certaines tâches comme prendre un verre d’eau ou ouvrir des portes, Charles Deguire a aidé à jeter les bases de KINOVA.

« En optimisant les capacités individuelles de nos deux organisations de premier plan, nous voulons collaborer à mettre au point des technologies et des solutions innovantes dans le but d’améliorer la qualité des soins partout dans le monde », souligne Stuart Kozlick, vice-président de la robotique médicale chez KINOVA. « Ce partenariat avec l’Université McGill marque une nouvelle étape décisive dans notre parcours et témoigne de notre engagement à faire progresser la robotique médicale. Nous allons travailler ensemble pour que les équipes médicales de partout dans le monde aient accès aux meilleures connaissances en matière de science, de technologie et de recherche. »

« Les partenariats réussis sont fondés sur des valeurs partagées, comme dans le cas de McGill et de KINOVA qui tirent parti de la recherche pour apporter des solutions innovantes à la société », explique Martha Crago, vice-principale à la recherche et à l’innovation. « Grâce aux bras robotisés de KINOVA et aux conseils de l’industrie, deux des plus prestigieux groupes de recherche interdisciplinaire de McGill, soit le CRMI et le Centre Steinberg, intégreront la robotique aux activités quotidiennes d’apprentissage et de recherche de l’université en plus de repousser leurs limites en accomplissant des choses extraordinaires. »

Les installations du Centre Steinberg offrent un environnement virtuel optimal pour la conception, le développement et la mise en œuvre de produits et de processus innovants avant de les déployer en milieu clinique. Selon Jake Barralet, directeur de l’innovation au Centre Steinberg et à la Faculté de médecine, « travailler avec le bras robotisé manipulateur de KINOVA marque la première étape de notre mission d’innovation qui consiste à utiliser la simulation pour faire avancer les percées médicales. Comme les développeurs de KINOVA travailleront à partir de notre centre, nous aurons accès à leur expertise et pourrons élargir nos spécialisations académiques et technologiques pour résoudre les problèmes modernes touchant les soins de santé. »

Chef de file dans le domaine de la robotique, le Centre de recherche sur les machines intelligentes (CRMI) élabore des notions théoriques en plus de mettre au point du matériel et des logiciels destinés aux mécanismes et aux systèmes robotisés autonomes et semi-autonomes. « Cette collaboration avec KINOVA aidera le CRMI à mettre ses théories et ses techniques à l’épreuve avec des applications pratiques en robotique d’assistance et en interaction personne-robot », remarque James Clark, directeur du CRMI. « Travailler étroitement avec les ingénieurs et les scientifiques de KINOVA et avoir accès à des manipulateurs robotisés de pointe renforcera la mission de recherche et de formation du CRMI. »

Keith Blanchet, directeur de l’innovation chez KINOVA, est enthousiaste de voir ces deux groupes réputés de McGill s’engager à changer le monde avec KINOVA dans un contexte de collaboration intersectorielle. « Compte tenu de l’accélération rapide de la technologie, des partenariats comme celui-ci sont essentiels à la croissance de KINOVA et permettent à la communauté des chercheurs de relever les défis mondiaux qui nous confrontent. »

Couverture sur le sujet
CTV News | Robots in the OR?
 

Le 17 mai 2018

Speak Your Mind