Trois membres de la Faculté de médecine honorés par le CMFC

En direct 2017

Le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) a désigné le Dr Pierre Pluye, la Dre Miriam Boillat et la Pre Yvonne Steinert comme lauréats, respectivement, du Prix du chercheur de l’année en médecine familiale, du Prix Ian McWhinney pour l’éducation en médecine familiale et du Prix pour l’ensemble des réalisations dans la recherche en médecine familiale. Les trois prix seront remis dans le cadre du Forum en médecine familiale du CMFC, tenu du 8 au 11 novembre à Montréal.

Prix du chercheur de l’année en médecine familiale

Professeur titulaire au Département de médecine de famille de l’Université McGill, le Dr Pierre Pluye est spécialiste en médecine de famille et en santé publique. Ses recherches visent à évaluer les effets associés à l’utilisation de l’information sur la santé du point de vue des cliniciens, des gestionnaires en santé et du public. Il est l’un des membres fondateurs de l’association Méthodes mixtes francophonie et il contribue par ses travaux au développement de méthodes mixtes pour les recherches primaires et les revues de littérature. Ce travail est important pour combiner les données de recherches qualitatives et quantitatives. Depuis 2006, le Dr Pluye fait office de pionnier dans l’enseignement des méthodes mixtes aux cycles supérieurs au Québec.

« Ce prix compte beaucoup pour moi, puisque j’ai été médecin de famille en milieu rural et en contexte humanitaire avant de décider de devenir chercheur à temps plein », déclare le Dr Pluye. « Durant mes recherches postdoctorales en sciences sociales en médecine, je devais décider de la suite de mon parcours. Je me souviens très exactement du moment où j’ai pensé que l’idéal serait de faire carrière en recherche sur les soins de première ligne. Ce rêve s’est concrétisé il y a 12 ans au Département de médecine de famille de l’Université McGill (grâce à mes premiers mentors dans cette discipline, dont les Drs Grad, Dawes et Macaulay). J’ai trouvé un milieu accueillant à McGill et un réseau convivial au CMFC, où mon travail et mon expertise ont été mobilisés dans des programmes pédagogiques et des comités de recherche. »

Le Dr Pluye a fait ses études de médecine et sa résidence en médecine générale à l’Université Paul Sabatier de Toulouse, en France. Dans les années 1990, il a travaillé comme médecin généraliste dans des collectivités rurales du sud-ouest de la France et en milieu pédiatrique à l’Île de la Réunion, dans l’océan Indien. Il a contribué à la création et au développement de Réseau-1 Québec (réseau de recherche en soins primaires financé par le FRQS) et du Réseau de recherche en soins de santé primaires de McGill, respectivement à titre de membre exécutif et de directeur. Depuis 2015, il est directeur de la composante Développements méthodologiques de l’Unité SOUTIEN SRAP — QUÉBEC. Au nombre des autres recherches de pointe axées sur le patient dans le domaine des soins de première ligne et intégrés auxquelles il a contribué, mentionnons les recommandations en matière de recherche participative organisationnelle, une méthode efficace de classification automatique de textes pour la sélection des études empiriques dans les revues de littérature et un système collaboratif de veille des tendances en recherche en sources ouvertes.

« Ce Prix du chercheur de l’année du CMFC est une très belle surprise », poursuit le Dr Pluye. « Depuis le début de 2017, j’ai eu le privilège d’être élu à l’Académie canadienne des sciences de la santé, un honneur prestigieux, et de voir notre ouvrage Look it up! publié aux éditions McGill Queen’s University Press, un moment réjouissant. Je reçois maintenant ce prix du CMFC, qui est pour moi la plus haute distinction professionnelle que je peux imaginer compte tenu de mon expérience clinique et de mon expertise de recherche. Cette nomination m’a laissé bouche bée, comme peut en témoigner la présidente du Comité de direction de la Section des chercheurs du CMFC. Je suis extrêmement reconnaissant de cet honneur. Compte tenu de mon parcours professionnel, cela compte beaucoup pour moi, plus que je ne peux l’exprimer en quelques mots. »

Le livre Look it up! What patients, doctors, nurses and pharmacists need to know about the Internet and primary health care, cosigné par le Dr Pluye, l’auteure à succès Julie Barlow et le Dr Roland Grad, est paru en 2017 aux éditions McGill-Queen’s University Press.

Prix Ian McWhinney pour l’éducation en médecine familiale

« Recevoir le Prix Ian McWhinney pour l’éducation en médecine familiale compte beaucoup pour moi », affirme la Dre Miriam Boillat. « J’enseigne à des étudiants en médecine et à des résidents en médecine de famille depuis que j’ai terminé ma résidence, en 1986. J’adore exercer comme médecin de famille et je crois profondément au rôle de la médecine familiale au centre du système de santé. »

Trois principales activités sont au cœur de la carrière en médecine familiale de la Dre Boillat : fournir des soins continus à ses patients, superviser des résidents en médecine familiale et enseigner des habiletés en communication aux étudiants en médecine. Revendiquant une plus grande place pour l’enseignement de la médecine familiale et les enseignants agissant comme modèles de cette discipline au sein des facultés de médecine, elle lutte aussi pour que la médecine de famille soit mieux comprise par ses collègues des autres disciplines et pour qu’elle soit reconnue davantage par les dirigeants d’organisations.

La Dre Boillat a tenu plusieurs rôles de leadership en médecine familiale au fil de sa carrière, dont la direction du programme de médecine de famille de l’Université McGill, qu’elle a assumée pendant neuf ans. C’est durant cette période que s’est éveillé son intérêt marqué pour le développement professoral, qui l’a menée au poste de directrice du développement professoral au Département de médecine de famille. Maintenant vice-doyenne à la formation professorale de la Faculté de médecine, elle fait la promotion d’un processus collégial qui soutient les enseignants, favorise la réflexion et renforce les pratiques pédagogiques.

« L’enseignement de principes auxquels vous croyez et qui vous passionnent est gratifiant en soi », souligne la Dre Boillat. « C’est donc merveilleux d’être ainsi reconnue par mes pairs pour ma contribution à l’éducation en médecine familiale! Ian McWhinney est l’un des fondateurs de la médecine de famille moderne au Canada. Il a défini ainsi les caractéristiques propres à la pratique de la médecine familiale : prendre soin d’un groupe défini de patients tout au long de leur vie, peu importe leur âge et leurs problèmes de santé, en misant fortement sur la qualité de la relation médecin-patient. Recevoir un prix nommé en l’honneur d’un tel géant de la pratique, de l’enseignement et de la recherche en médecine de famille revêt donc une signification particulière pour moi. »

Après avoir reçu son diplôme en médecine de l’Université McGill en 1983, la Dre Boillat a effectué un stage en médecine interne à l’Hôpital général de Montréal, puis une résidence de deux ans au Centre hospitalier de St. Mary. Elle s’est ensuite rendue à la State University of New York, à Brooklyn, en 1987, où elle a effectué un fellowship en médecine familiale universitaire à. Depuis son retour à Montréal en 1989, elle travaille au service de médecine familiale du Centre hospitalier de St. Mary, une unité de médecine familiale affiliée à l’Université McGill.

Prix du CMFC pour l’ensemble des réalisations dans la recherche en médecine familiale

Psychologue clinicienne de formation, la Pre Yvonne Steinert a commencé sa carrière en médecine familiale au Centre de médecine familiale Herzl de l’Hôpital général juif de Montréal (Québec), où elle a été responsable de l’enseignement et de l’apprentissage des sciences du comportement de 1976 à 2000. Depuis, elle travaille activement dans la formation médicale prédoctorale et postdoctorale, la recherche pédagogique et la conception et la prestation de programmes et d’activités de formation professorale dans divers contextes. L’enseignement et l’apprentissage à tous les niveaux sont pour elle une véritable passion. Son plus grand bonheur : participer à la formation des futurs professionnels de la santé.

« J’ai été extrêmement honorée et touchée d’apprendre que j’allais recevoir le prix du CMFC pour l’ensemble de mes réalisations, mais j’ai aussi eu l’impression que c’était trop tôt », déclare la Pre Steinert. « Cela m’a rappelé l’histoire d’un artiste qui, dans son discours d’acceptation d’un prix pour l’ensemble de sa carrière artistique, a humblement affirmé ne pas encore avoir accompli son chef-d’œuvre. C’est comme cela que je me sens! Je suis cependant ravie que mon travail au Département de médecine de famille de McGill, mon port d’attache universitaire depuis 25 ans, soit reconnu par le Collège des médecins de famille du Canada, et que la recherche en développement professoral et en éducation médicale ait été considérée pour ce prix. Travailler au Département de médecine de famille et au Centre d’éducation médicale de McGill m’a donné des occasions exceptionnelles d’apprendre et de me perfectionner, de collaborer avec des collègues passionnés et dévoués, et d’appliquer un esprit d’innovation et d’érudition dans tous mes projets. Je suis convaincue que je ne recevrais pas ce prix si je n’avais pas fait partie d’autant de communautés de pratique stimulantes. »

La Pre Steinert est membre du Comité des promotions du programme d’études postdoctorales du Département de médecine de famille de l’Université McGill. Elle travaille étroitement avec ses collègues qui s’intéressent à l’innovation curriculaire et au développement professoral. Elle fait la promotion du développement professoral en médecine familiale sur la scène internationale et est souvent invitée à animer des ateliers sur l’enseignement et l’apprentissage, le leadership et la gestion, ainsi que la recherche et l’érudition pour les médecins de famille.

La Pre Steinert est professeure en médecine familiale, directrice du Centre d’éducation médicale et titulaire de la Chaire Richard et Sylvia Cruess en éducation médicale à la Faculté de médecine de l’Université McGill. À son avis, la recherche en pédagogie médicale est un sport d’équipe. Son appartenance à une communauté innovatrice, collégiale et collaborative d’éducateurs et de chercheurs à McGill et dans l’ensemble du Canada revêt une grande importance pour elle.

Félicitations Dr Pluye, Dre Boillat et Pre Steinert!

 

Le 8 novembre 2017

 

 

 

 

Speak Your Mind