Message de la principale concernant les démarches entreprises relativement à des allégations d’antisémitisme

En direct 2017

 

Je vous écris afin de vous faire part des progrès accomplis en ce qui a trait aux démarches dont je vous ai fait part la semaine dernière quant aux troublantes allégations d’antisémitisme entourant le vote exercé lors de l’assemblée générale de l’Association étudiante de l’Université McGill (AÉUM), le 23 octobre.

J’ai nommé monsieur Spencer Boudreau, professeur en sciences de l’éducation à la retraite et ancien protecteur des étudiants, responsable de mener une enquête sur les événements qui se sont produits le 23 octobre.

Je crois judicieux de nommer à la tête de cette enquête une personne au fait du contexte mcgillois. À titre d’ancien protecteur des étudiants, le professeur Boudreau a occupé un rôle au sein duquel il a notamment dû faire preuve d’impartialité et d’indépendance.

Spencer Boudreau a pour mandat de procéder immédiatement à une identification et à une évaluation approfondies des événements survenus lors de l’assemblée générale de l’AÉUM afin de corroborer ou d’infirmer la véracité des allégations d’antisémitisme. Il est également possible que le professeur Boudreau se penche sur des faits qui se sont produits lors d’événements antérieurs et qui ont pu avoir eu une incidence sur le vote du 23 octobre. Je lui ai demandé de me soumettre, d’ici le vendredi 15 décembre 2017, un rapport dans lequel figurent ses constatations ainsi que ses recommandations. Ce rapport sera ultérieurement rendu public.

Je prie tous les membres de notre communauté d’offrir au professeur Boudreau leur entière collaboration ainsi que leur précieux soutien afin qu’il puisse mener à bien le mandat qui lui a été confié et je lui suis reconnaissante d’avoir bien voulu accepter.

Par ailleurs, nous sommes à mettre sur pied le Groupe de travail de la principale sur le respect et l’inclusion relativement à la vie de campus. Ce dernier se livrera à un examen plus large des questions soulevées à l’issue de situations où les valeurs de respect et de tolérance au sein de notre communauté ont été débattues. La composition précise et la définition exacte du mandat de ce groupe d’étude vous seront communiquées sous peu.

Nous nous employons à mettre sur pied, et ce, dans les meilleurs délais, une ligne d’écoute téléphonique et un site Web où les étudiants, le personnel et les membres du corps professoral pourront signaler toute situation lors de laquelle ils ont été témoins d’intolérance sur l’un des campus de l’Université. Nous vous ferons part des détails entourant ces initiatives au cours des prochains jours.

Je suis persuadée qu’ensemble, déterminés à faire en sorte que tous les membres de notre communauté s’y sentent les bienvenus et en sécurité, nous saurons discuter de ces questions en faisant preuve d’un respect mutuel, d’honnêteté et de tolérance à l’égard de la multitude de points de vue. Je vous remercie de votre contribution à ces démarches importantes.

Bien cordialement,

Suzanne Fortier

Principale et vice-chancelière

 

Le 3 novembre 2017

Speak Your Mind