Les doyens des facultés de médecine se mobilisent pour soutenir le jumelage des diplômés des facultés de médecine canadiennes

En direct 2017

 

L’Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) a le plaisir d’annoncer que les doyens des facultés de médecine de l’ensemble du Canada ont confirmé leur engagement ferme envers les étudiants en médecine canadiens et les diplômés des facultés de médecine canadiennes.

Compte tenu de l’augmentation significative du nombre de diplômés en médecine canadiens (DMC) non jumelés au terme du processus de jumelage des résidents de ces dernières années, le Comité permanent sur l’Éducation de l’AFMC a approuvé les principes suivants :

  • Les étudiants en médecine qui fréquentent les facultés de médecine canadiennes devraient bénéficier d’un appui dans le cadre de leur cheminement vers une carrière enrichissante (en milieu clinique ou non clinique) qui contribue à améliorer la santé des Canadiens;
  • Les facultés de médecine devraient appuyer leurs diplômés dans leur cheminement vers une carrière enrichissante (en milieu clinique ou non clinique) qui contribue à améliorer la santé des Canadiens;
  • Conformément à son engagement en matière de responsabilité sociale, l’AFMC devrait soutenir une nouvelle politique visant à améliorer le système de jumelage actuel afin d’appuyer les diplômés dans leur cheminement vers une carrière enrichissante (en milieu clinique ou non clinique) qui contribue à améliorer la santé des Canadiens.

Composé des doyens des facultés de médecine canadiennes et de représentants du public, le Conseil d’administration de l’AFMC a approuvé, lors de sa rencontre du 16 octobre, une recommandation à l’effet que chaque faculté doit procéder à la création et à l’élaboration de structures, politiques et procédures appropriées visant à appuyer les DMC d’ici octobre 2018. Ont également été approuvées lors de cette rencontre des recommandations visant à améliorer la souplesse relativement aux transferts de résidents entre programmes, à faciliter la planification à l’échelle pancanadienne et à préserver l’intégrité et l’équité d’un jumelage national.

« Les recommandations ont été adoptées sur la base d’un examen approfondi de toutes les données disponibles sur le jumelage, de projections orientées sur les données et d’entrevues avec des informateurs clés dans toutes les provinces. Cette mesure immédiate constitue une première étape de notre effort collectif visant à réduire le nombre de diplômés en médecine canadiens non jumelés et à leur apporter un appui accru », explique le Dr Michael J. Strong, président du Conseil de l’AFMC.

« L’AFMC participera à une vaste consultation sur d’autres recommandations », poursuit la Dre Geneviève Moineau, présidente-directrice générale de l’AFMC. « Nous continuerons notre travail jusqu’à ce que nous soyons parvenus à réduire de façon marquée le nombre de diplômés des facultés de médecine canadiennes non jumelés ».

 

Le 27 octobre 2017

Speak Your Mind